Hassan Aribi répond : «Les islamistes sont la première victime de l’argent sale»

Hassan Aribi. New Press

Comme nous nous y attendions, le député islamiste Hassan Aribi n’a pas tardé à riposter aux graves accusations dont il a fait l’objet et émanant d’un journal qui est pourtant loin d’être soupçonné d’animosité à l’égard de la mouvance islamiste. Le fringant député a nié en bloc l’information rapportée par le quotidien Echorouk dans son édition de jeudi, selon laquelle il aurait versé une somme de 10 milliards pour se faire propulser comme «tête de liste» de l’alliance dont fait partie son parti, le FJD, dans la capitale, mais sans apporter une preuve formelle de son innocence dans cette affaire.

Dans une déclaration publiée vendredi soir sur sa page Facebook, Hassan Aribi accuse l’auteur de l’article d’être à la solde de «marchands de consciences», tout en regrettant que le journal serve de relais à ce genre de campagne. Son seul argument est que les islamistes sont les premières victimes de l’argent sale qui a, selon ses termes, «souillé toutes les échéances électorales depuis le début de l’ouverture démocratique». Cet argent, d’après Aribi, a toujours servi les intérêts d’une «caste», qu’il ne définit pas, pour «acheter les consciences à l’occasion des élections, s’assurer sa position, entretenir ses zones d’influence et imposer son hégémonie sur la scène politique», écrit-il.

Diluant une responsabilité individuelle dans le magma de sa famille politique, il claironne que les islamistes «ont toujours été, avec les nationalistes authentiques, assiégés par une publicité orientée et partiale et une propagande alarmiste qui, à chaque fois, brandit l’épouvantail des menaces étrangères et de la main étrangère, le tout financé par la mafia financière, du foncier et de la corruption».

En panne d’arguments, il use de moralisation adossée à quelques versets coraniques prêchant la probité et prohibant la calomnie pour défendre son honneur bafoué, mais n’a à aucun moment laissé entendre qu’il envisageait des poursuites contre l’auteur de l’article, ce qui est assez peu habituel dans ce genre d’affaires. «Que ce journaliste sache, clame-t-il, que Hassan Aribi est fier de servir son peuple et son pays, fidèle à sa religion et sa oumma, et soucieux de lutter contre la corruption et les corrompus.» Pour lui, les questions écrites envoyées aux différents ministres à l’APN témoignent suffisamment pour lui.

Voulant tourner en dérision l’accusation qui est portée contre lui, il s’adresse une nouvelle fois au journaliste d’Echorouk en ces termes qui laissent peu de place au débat public : «Dites ce qui vous semble bon à mon encontre et calomniez à votre guise, j’ai tant besoin d’une telle accusation, car elle pourrait expier mes péchés.» (sic).

R. Mahmoudi

Comment (16)

    the guys hassan aribi
    20 février 2017 - 22 h 45 min

    ali belhadj et son parrain
    ali belhadj et son parrain hassan aribi.degagent svp et en extreme urgence exilez .les au exil au choix.a un departement d outre mer et ou un territoire outre mer pour prcolamer .i.s.i.s en afghanistan puisqu ils sont endoctriner par la guerre d.aphanistan.khelat djelat




    0



    0
    GRICHE
    19 février 2017 - 9 h 32 min

    ON sait tres bien que les
    ON sait tres bien que les ISLAMISTES adorent CHKARA .et l economie de BAZARD donc;;;;;;;;;;;;;;;;;




    0



    0
    Anonymous
    18 février 2017 - 19 h 07 min

    Missiou le terroriste
    Missiou le terroriste islamiste!! Qui contrôle l’argent sale des smartphone, des parfums et chaussures de sport contrefaites et autres ???




    0



    0
    TCHIPA
    18 février 2017 - 18 h 19 min

    les islamo-wahabites
    les islamo-wahabites disciples des monarchies du golf et de l’arabie tayhoudite en particulier destructeurs et criminels barbares de l’humanité, s’ils ne tuent pas, ils mentent ou bien ils volent en se taillant des fetwas sur mesure pour l’absolution de leur péchés, comme le « zaoudj el moutaa ».




    0



    0
    LÂLDJA
    18 février 2017 - 15 h 16 min

    MM. les islamo-conservateurs,
    MM. les islamo-conservateurs, vous qui êtes la ruine des pays musulmans contaminés par le cancer « islamistes » c’est à dire anti-ISLAM. Vous qui êtes trabendistes-fraudistes- bazaristes- chkaristes. Vous qui êtes en train de détruire l’ALGERIE, en profitant de la complicité du pouvoir qui vous laisse faire (par chantage envers le Peuple ALGERIEN) . VOUS DONT LE SLOGAN EST : EL HARBOU KHIDAÄ3 ! ALLAH YAKH DAÂ3 ELLI YAMENKOUM LE PEUPLE ALGERIEN A FINI EL HAMDOU LI ALLAH EL ÂZIZ EL HAKIM , PAR BIEN CONNAÏTRE VOTRE GRAINE INUTILE, NUISIBLE, NEFASTE . VOUS ÊTES LES ENNEMIS DU VRAI ISLAM, ET DU PEUPLE ALGERIEN MUSULMAN. Vous êtes vomis par le Peuple ILLA YOUM EL QIAMA ! ALLAH YAKHREB BITKOUM ! ALLAH LA IREBEHKOUM ! ALLAH K’CHEFKOUM OU KHALLAKOUM NUS COMME DES VERS ! A Y ATOUHAL MOUFSIDOUM FIL ARDH !




    0



    0
    TCHIPA
    18 février 2017 - 14 h 54 min

    j’ai tant besoin d’une telle
    j’ai tant besoin d’une telle accusation, car elle pourrait expier mes péchés.» (sic).dixit aribi
    ——————————————————————————————————————————————————
    cet islamo-charognard reconnait que durant sa vie a fait des péchés !!!
    et puis un voleur pris en flagrant délit ou la main dans le sac, ne reconnait jamais ses méfaits ou les accusations portés contre lui, il mettra la main sur le saint CORAN et jureras qu’il est innocent en se remettant a la loi divine d’ALLAH SOUBHANOU.




    0



    0
    FRIC-FLN
    18 février 2017 - 12 h 51 min

    aller votez pour aribi ou
    aller votez pour aribi ou pour d’autres c’est une crime contre notre nation;et vous serez jugé demain devant d’avoir donner votre procuration a des corrompus de pillés la nation;certains ils utilisent l’islam juste pour berné les croyants;un vrais pratiquant ne ferait jamais de la politique;donner moi le nom d’un responsable revendiquant parti islamiste qui n’a pas magouillé avec le régime;90 % des dirigeants islamistes réfugié en europe travaillent avec des espions étrangers et meme quelques un avec notre pire ennemi le maroc;la seule et unique solution pour combattre le régime ou pouvoir ne pas participé aux diversions électorale il cherche a se justifie son emprise du pouvoir au niveau international comment allez votez pour un régime qui cautionne les détournements des bien publique et la corruption et l’injustice;dire que les élections sont controlé par l’union européen ce n’est pas vrais;impossible que UE envoi des milliers d’observateurs;UE recherche ces intéréts touts nos corrompus on une résidence en europe et l’argent volé aux algériens sont placé en europe;




    0



    0
    NES ELGHORBA
    18 février 2017 - 11 h 56 min

    CETTE ARGENT APPARTIENT AU
    CETTE ARGENT APPARTIENT AU PEUPLE ALGERIENS ALGERIENNES COMMERCENT HOMME D AFFAIRE INDUSTRIES PRIVE EXT EXT…VOUS LES AVEZ MENACES DE MORT SI IL NE PAYE PAS DANS LA DECINE NOIRE MOI JE CONNAIS UNE FAMILLE A OUED SMAR ALGER INDUSTRIELLE TRAVALLEUR NATIONALISTE A 200 POURCENT…PLUSIEURES FOIS IL A PAYE JE LE COMPREND IL A PEUR DE SA FAMILLE…..POURQUOI VOUS AVEZ PAS MENACE QUELQUE VAULEUR DE L ETAT ALGERIENNES ????? PARCE QUE IL ETAIS ARMES COMME VOUS……ISLAMISTE FANTOUCHE…VOUS ETE ENRICHIE DE L ARGENT SALE EST VOUS VAULER VENDRE L ALGERIE AU SIONISTES ET LE WAHHABITE YAHOUDITE




    0



    0
    mabrouk
    18 février 2017 - 11 h 40 min

    Les islamistes coalisés
    Les islamistes coalisés reviennent en force et ils obtiendront une place de choix. Je pense pour ma part que le premier ministre après mai sera d’obédience islamiste et dans ce cas de figure GHOUL rejoindra pour des raisons dictées ou de calcul ce groupe. L’avenir sera islamiste Politique en ce sens qu’ils se sont appropriés le champ culturel,, le systeme educatif et université et l’audio visuel en y ajoutant le prosélytisme des chaines spécifiques du moyen orient




    0



    0
    salim
    18 février 2017 - 11 h 34 min

    Monsieur ARIBI, vous dites
    Monsieur ARIBI, vous dites que vous islamistes vous êtes les victimes de cet argent sale. Pourquoi depuis tous ces temps là, aucune dénonciation de cet argent sale n’est venue du camp des islamistes, pourtant vous êtes très bien placés pour le savoir et alerter les citoyens.
    Vous le voyez vous laissez faire et vous vous-mêmes avez été tentés de faire autant que les autres en utilisant cet argent sale.
    C’est ce qui vous mène à votre perte car vous savez et vous vous êtes tus.




    0



    0
    HASSINA HAMMACHE
    18 février 2017 - 11 h 15 min

    c’est malheureux mais l
    c’est malheureux mais l’Algérie est condamnée à la BOUCHAKARA ce n’et pas loin de le BOUCHAKARA de l’époque de la guerre de libération mais je préfère dire la révolution Algérienne contre le colonialisme, le BOUCHAKARA est toujours présent pour détruire le travail des hommes et des femmes de notre pays à nous de faire face à la traîtrise et au climat mal saint, on a utilisé la religion , la démocratie, le socialisme, le libéralisme toutes les formes de confrontation d’idée pour une confrontation de CHAKARA LE PEUPLE EST FATIGUE A QUAND LA CONFRONTATION D’ IDÉE?.




    0



    0
    Anonymous
    18 février 2017 - 11 h 03 min

    mesquine, il se fout de la
    mesquine, il se fout de la gueule des gens,c’est vous les islamistes qui détenaient l’argent qui circule dans le circuit informel et qui bousillent le commerce en Algérie car vous justifiez votre fraude par le fait que la banque c’est pas hallal sinon on aurait découvert votre énorme pactole de l’import et des dons des crédules ya mounafek, la corruption en arabe mouhassen est appelée ikramiyates, comprendra qui voudra, les wahabite, salafistes et autres frères musulmans sont une plaie ouverte gangrénée et putréfiée dans le monde musulman




    0



    0
    Zombretto
    18 février 2017 - 10 h 33 min

    Pas la peine de lire ou d
    Pas la peine de lire ou d’écouter ce qu’il a à dire, il suffit de jeter un coup d’œil à sa gueule de cauchemar. Des fois ça ne trompe pas.




    0



    0
    Lghoul
    18 février 2017 - 8 h 53 min

    Ce n’ est pas le salaire et
    Ce n’ est pas le salaire et la pension qui comptent mais l’échelle d’influence dans tous les domaines economiques et politiques qu’ils vont par la suite monnayer à coups de milliards. Faire de la politique est un investissement TRES rentable en Algérie. Un investissement sans bouger le petit doigt qui leur rapport 10000 fois plus que celui qui consiste à lever le doigt 3 fois par an. Vous voyez toute la différence.




    0



    0
    Anonymous
    18 février 2017 - 8 h 35 min

    monsieur;aribi personne n’est
    monsieur;aribi personne n’est saint dans la classe politique algérienne,votre ami et compagnons de lutte pour l’enrichissement personnel monsieur;djaballah combien de fois il a changer de veste juste pour quelques terrains dans sa ville natale;et quelques dinars aussi;vous avez très bien; faire de la politique en algérie impossible pour un vrai croyant;en suivant les règles du vrai islam; pas celui que vous avez inventé; volé et tue devenus halal;




    0



    0
    Anonymous
    18 février 2017 - 7 h 45 min

    Puisque ça peut rapporter
    Puisque ça peut rapporter autant d’etre candidat,l’etat doit l’ adopter comme condition ainsi tout député devrait verser la totatalité de ses salaires au debut du mandat.nous aurons ainsi des députés qui aiment baucoups le pays…a moins que je ne sois naîf.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.