Kouchner soutient Macron : «Oui, la France doit reconnaître ses crimes en Algérie !»

Pour Bernard Kouchner, la responsabilité est partagée entre la France et l’Algérie. D. R.

Dans une interview au journal Al-Quds Al-Arabi, publiée dans l’édition de ce samedi, l’ex-ministre socialiste français a exprimé son soutien à Emmanuel Macron face à la levée de boucliers soulevée par les propos que ce dernier avait tenus mardi dernier à Alger, qualifiant la colonisation de «crime contre l’humanité». Interrogé sur ce qu’il pensait de la polémique suscitée par la déclaration de Macron, Bernard Kouchner a répondu : «C’est vrai que la France a commis des crimes atroces en Algérie ; la France doit le reconnaître, parce qu’il existe des faits indéniables qui prouvent cette réalité.» Avant d’atténuer son propos, en estimant que le candidat d’ «En Marche !» n’a pas choisi les mots judicieux pour qualifier ces crimes. «Si ce n’était pas un lapsus, dû à un excès de ferveur, explique Kouchner, je dirais que ce pouvait être une manière d’attirer les électeurs français d’origine algérienne. Car, on ne peut traiter ce type de dossiers sensibles et cette histoire chargée de blessures et de douleurs par des déclarations aux conséquences incalculables», regrette-t-il.

Dans le même registre, le fondateur de Médecins sans frontières affirme que la France «n’a pas le courage de reconnaître les crimes qu’elle a commis durant la période coloniale, parce que les gouvernements successifs n’ont pas eu assez d’audace pour le faire». Cela aurait certainement aidé à améliorer les relations entre les deux pays et, du coup, les enfants de la troisième ou quatrième génération des Français d’origine algérienne sentiraient que la France respecte le pays de leurs parents et de leurs ancêtres». Et d’ajouter : «Les gouvernements successifs en France n’ont pas eu le courage de clore définitivement ce dossier, comme l’ont fait d’autres pays colonisateurs, tels que la Grande-Bretagne.» Il juge néanmoins que la responsabilité est partagée entre la France et l’Algérie, en disant que l’Algérie «n’a pas pensé un jour à tourner la page pour construire de nouvelles relations basées sur le respect mutuel».

Bernard Kouchner avait, pour rappel, suscité une vive polémique, en 2007, alors qu’il était ministre des Affaires étrangères sous Nicolas Sarkozy, en déclarant à un hebdomadaire français que les relations entre l’Algérie et la France pouvaient être améliorées «lorsque la génération de l’indépendance algérienne ne sera plus au pouvoir».

R. Mahmoudi

Comment (42)

    Abdelaziz DJABALI
    20 février 2017 - 23 h 16 min

    -( NON, MONSIEUR MACRON !

    -( NON, MONSIEUR MACRON !

    NOS AÏEUX N’ÉTAIENT PAS DES CRIMINELS !

    -( Non, monsieur Macron, nos parents n’étaient pas des criminels !

    Nous, Pieds-Noirs, Harkis, nous insurgeons contre cette nouvelle insulte faite au Peuple français !

    Parce qu’il est important que la vérité soit dite et répétée, parce que personne n’a le droit de souiller la mémoire des Français Pieds-Noirs, Harkis ou Français de métropole attachés à l’Algérie,

    Contre la réécriture de l’Histoire, je défends l’honneur de mes aïeux Pieds-Noirs ou Harkis en déposant ici leur photo !
    (La photo sera visible en ligne après validation. Boulevard Voltaire )

    -À CEUX QUI ONT LA MÉMOIRE COURTE :

    Les crimes de l’armée française en Algérie.

    https://youtu.be/W5hM1PZBoIM

    -À CEUX QUI ONT LA MÉMOIRE COURTE :

    -Algérie, massacre 17 octobre 1961,

    -Un ancien soldat français témoigne

    https://youtu.be/_pMumT2xu64

    -À CEUX QUI ONT LA MÉMOIRE COURTE :

    -Témoignages d’anciens combattants,

    -sur les viols durant la guerre d’Algérie.

    -Archive INA :

    https://youtu.be/QFJ3Km6rGl8

    -À CEUX QUI ONT LA MÉMOIRE COURTE :

    -« J’ai torturé des hommes et des femmes parce qu’il fallait le faire ».

    -M. Le Pen a reconnu, dans une interview publiée dans Combat en 1962 :

    -« Je le sais, je n’ai rien à cacher.

    -J’ai torturé des hommes et des femmes parce qu’il fallait le faire ».

    https://youtu.be/b87Vf_rx-Ew

    -À CEUX QUI ONT LA MÉMOIRE COURTE :

    -Quand Jean-Marie Le Pen,

    -justifiait la torture en Algérie

    https://youtu.be/hWNIfCkInW8

    -À CEUX QUI ONT LA MÉMOIRE COURTE :

    -Le général Massu parle,

    -Le Général Massu Avoue,

    – J’ai torturé en Algérie :

    https://youtu.be/op5gFa1opGw

    -À CEUX QUI ONT LA MÉMOIRE COURTE :

    -les crimes de la France en Algérie

    https://youtu.be/rI0t9sVdXck

    Guy Essombe
    20 février 2017 - 12 h 38 min

    La France n’a pas commis de
    La France n’a pas commis de crimes contre l’humanité dans la seule Algérie. elle en a commis en Afrique noire, notamment au cameroun dans le pays bamiléké, à l’ouest du cameroun. des dizaines des villages ont étés incendiés, rasés par l’aviation française à l’époque. à quoi sert-il de continuer à ne pas assumer son passé colonial. comme l’atteste le discours du premier ministre de nicolas sarkozy, un certain François Fillon aujourd’hui candidat à la présdence de la république française et empètré dans les difficultés que nous savons. devant l’assemblée nationale française au grand complet, n’a-t-il pas répondu à une question d’un député de gauche me semble t’il que ce crime de l’armée française au cameroun relevait du fantasme? Monsieur Fillon est pris là en flagrant delit de négation, de violation de l’histoire. tout ce que je peux lui concéder est qu’il ne connait pas l’histoire de ce grand pays qu’il prétend vouloir diriger. Emmanuel Macron n’est pas dans les schémas habituels des partis politiques traditionnels dans lesquels le mode d’ordre semble etre le meme à droite comme à gauche: Nier en bloc le passé douloureux de l’histoire française de la période de la colonisation. beaucoup de français qui gouaillent partout sur les questions de l’immigration, de la sécurité et meme du terrorisme ignorent tout de la responsabilité française sur l’état du monde. en particulier l’afrique. le ressentiment est fort et légitime car les responsables politiques français ont fait de ces questions une omerta. mais le français moyen a le droit de savoir ce qui s’est passé. à force de vouloir cacher, nier son passé les français issus de l’immigration se sentent trahis. beaucoup ne croient plus en cette France chantre de la liberté qui nous faisait rever lorsque nous étions jeunes. cette France corrompue et qui corrompt l’afrique. qui l’embrigade, l’emprisonne pour mieux profiter de ses abondantes ressources naturelles. la conséquence la plus marquante de l’attitude de la France est ce qui se passe aujourd’hui dans la banlieu.

    karimdz
    19 février 2017 - 21 h 06 min

    Il serait bien que Kouchner
    Il serait bien que Kouchner qui est aussi israélien, dénonce également ceux commis par les criminels en exercice ou l ayant été, en israel.

      Anonymous
      20 février 2017 - 13 h 26 min

      ce grand comedien me rappelle
      ce grand comedien me rappelle son sac de riz sur l epaule en train de debarquer en Somalie.Aujourd hui il fait ses declarations pour jeter des doutes sur la candidature de Macron et induire les eventuels electeurs dans son piege
      communautaire.Cela ne marchera pas.

    Anonymous
    19 février 2017 - 13 h 13 min

    Comme on le note avec intérêt
    Comme on le note avec intérêt, le contre-argumentaire qui donne des sueurs froides aux nostalgiques des « bienfaits » de la colonisation criminelle fait des émules de plus en plus dans l’écurie des « socialistes » autoproclamés, qui ont tellement appris auprès de François Mitterrand ou même Guy Mollet, ce grand amateur de tomates. Quoi qu’il en soit, certains historiens français parmi les plus intègres et compétents, ont réalisé un excellent travail pédagogique, particulièrement propice à nourrir, très utilement la mémoire, de toutes les personnes désireuses de découvrir, documents et faits à l’appui, outre la datation, ce qu’ il s’était réellement passé, lors de ce que le gouvernement français lui-même, qualifie officiellement de « Guerre d’Algérie ». Il suffit d’attendre encore quelque temps, et ça finira par devenir un truisme. N’oublions pas, que dès les années cinquante, du siècle dernier, en pleine guerre de libération, Michel Rocard, alors jeune inspecteur des Finances, âgé à peine de 27 ans, envoyé en Algérie en mission, à l’époque du règne de Guy Mollet, avait découvert incidemment, des regroupements inhumains, où étaient entassés manu militari des paysans, tel du bétail, dans des structures infectes, rappelant les macabres stalags hitlériens. Dans la mesure, où ils étaient tous privés de la moindre liberté- la région d’où ils ont été arrêtés étant déclarée « zone interdite », par l’armée d’occupation- ils mouraient par dizaines, chaque jour, puisque, enfermés et privés de tout. En dépit du fait que M Rocard devait s’occuper d’une mission autre, il ne manqua pas, pourtant de rédiger en un temps record, un rapport circonstancié, qui avait pu parvenir, miraculeusement, jusqu’aux Nations-Unies, à la suite de maintes péripéties. Evidemment, le monde entier était enfin, au courant de cet état de choses, profondément bouleversant. Ce qui incita des responsables, à faire fermer lesdits regroupements, et permettre aux pauvres gens de retourner dans leurs douars, où ils n’étaient pas en sécurité, certes, mais ils pouvaient cependant, au moins courir et sauver leur peau, en cas de besoin, surtout lorsqu’il s’agissait des bombardements d’avions, dont certains arrosaient les forêts au napalm, en vue de désertifier le pays. Enfin, précisons que ladite situation digne de Guantanamo, avait duré deux longues années. Plus qu’un crime contre l’humanité. Un génocide ! A méditer…

    TheBraiN
    19 février 2017 - 9 h 01 min

    Désolé de jouer aux rabat
    Désolé de jouer aux rabat-joie mais qu’un sioniste colonialiste , apôtre des guerres néo-coloniales sous prétexte droitdelhommiste ,dise le contraire de ce qu’il pense ne doit être avalé ni comme une couleuvre oni , encore moins, un anaconda !!

    Le Direct .
    19 février 2017 - 7 h 31 min

    Comme dit le proverbe : Tout
    Comme dit le proverbe : Tout flatteur ( MENTEUR ) vit au dépend de celui qu’il écoute .Je répand à ce Déchet Humain sioniste nommé Kouchner que Le SAINT CORAN , nous à bien mit en garde contre ces MÉCRÉANTS et tout ceux qui vous ressemble ( Acolytes ) de prés ou de loin et que tout à été dit dans La Sourate d’ ( EL BAQARA ) dans le Verset 120 . Et pour finit , je dirait à ce moins que rien à cette Pourr….. nommé Kouchner , pourquoi ne vous l’avez pas fait quand vous étiez Ministre des Affaires Étrangères avec le Criminel sioniste Sarkosatan .???

    USMS
    19 février 2017 - 6 h 22 min

    C’est un chien de première.
    C’est un ch… de première. Il ne faut pas croire ce qu’il dit et encore moins lui faire confiance. Cerise sur le gâteau, c’est un SIONISTE pur et dur.

    Benhabra brahim
    19 février 2017 - 5 h 26 min

    Ne sachant pas faire la
    Ne sachant pas faire la difference entre une crise d appendicite et une crise d ulcere!!….lui zaama medecin.comment voulez vous qu il sache faire la difference entre un agresseur(la france) et un et un agresse(l algerie)???!!!…

    Oùvalalgérie
    18 février 2017 - 22 h 49 min

    Pourquoi taper uniquement sur
    Pourquoi taper uniquement sur ce chien? c’est archiconnu que c’est un sioniste de gauche sous Mitterrand; de droite sous Sarkozy, le voilà maintenant essayer d’être quelque chose sous Macron qui se dit « ni de droite ni de gauche ». Mais sortons de notre amnésie collective. Tout le monde se souvient de Bachir Boumaza alors président du Sénat et président de l’association contre les massacres par la France de Sétif-Kherrata-Guelma le 8-mai-1945. Il voulait que le parlement algérien votât une loi pour demander que la France s’excuse pour ces massacres. Le chef du gouvernement de l’époque, un certain Belkhadem affirma que « la question n’était pas d’actualité ». Pendant que Kouchner répondait à un député de leur Assemblée nationale qu’il « fallait être patient puisque la génération, maintenant très âgée, qui avait déclenché la guerre de libération allait bientôt disparaître ». Dans le même temps il se trouva des sénateurs de notre Conseil de la Nation pour monter de toutes pièces une cabale contre ce valeureux algérien et le poussèrent à se retirer pour le remplacer par un naturalisé….

    Felfel Har
    18 février 2017 - 22 h 17 min

    Il est clair que la vérité et
    Il est clair que la vérité et la compassion ne sortiront jamais de la bouche de cet affabulateur imbû de sa propre personne. Je ne m’étalerai donc pas sur son hypocrisie, son asservissement au sionisme et ses volte-faces devant les « maîtres » de ce monde. Je lui retournerai seulement la déclaration qu’il a faite quand il était ministre des AE: les relations entre l’Algérie et la France s’amélioreront quand tous les fanatiques de l’Algérie française ne seront plus de ce monde. Ils ruminent encore la perte de leur paradis perdu. La haine les a aveuglés et ils ont insulté l’avenir en s’acharnant sur notre pays au point où il n’est plus possible d’envisager la moindre repentance qui aurait pû ouvrir la voie à une possible réconciliation.

    Anonymous
    18 février 2017 - 20 h 50 min

    KROUCHNER LE BOURREAU DE LA
    KROUCHNER LE BOURREAU DE LA YOUGOSLAVIE. .KROUCHNER LE SOLDAT DES BILDELBERG . .KROUCHNER LE DROIT D’INGERANCE , CHEZ LES AUTRES MAIS JAMAIS CHEZ LUI !!! .KROUCHNER /BHL/SARKOSY….TPI. .

    Hamidou
    18 février 2017 - 19 h 33 min

    je viens de lire vos
    je viens de lire vos commentaire et nous sommes tous d accord sur ce chien de Kouchner !!
    pas à nous les algériens…. Docteur chitane!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.