Ould Abbès veut des hélicoptères pour des hôpitaux sans moyens

Djamel Ould Abbès, le ministre de la Santé, a donné instruction aux directeurs des hôpitaux pour aménager des aires d'atterrissage pour hélicoptères, a appris «algeriepatriotique» d’une source sûre. Cette décision aurait été motivée par les besoins de transferts urgents de malades. Dans son instruction, le ministre n’a pas précisé si les hôpitaux seront dotés d’hélicoptères. Il n’a pas précisé, non plus, à qui profiterait ce moyen de transfert ultrarapide. Cette instruction s’ajoute à celle instituant des pharmacies publiques à l’intérieur des hôpitaux qui sont déjà dotés de pharmacies propres à eux et alimentées par la pharmacie centrale. En butte à d’énormes difficultés dans la gestion de son secteur et n’arrivant toujours pas à mettre fin aux pénuries de médicaments, le ministre fait preuve d’un manque criant d’imagination. Il y a bien d’autres besoins plus pressants qui ne sont toujours pas satisfaits par Ould Abbès «qui n’a pas su faire face à des pénuries persistantes de médicaments et autres produits pharmaceutiques indispensables pour les personnes gravement malades, dont les cancéreux», maugréent des médecins interrogés par «algeriepatriotique». Il y a aussi les revendications des praticiens spécialistes qui protestent pour améliorer notamment leurs conditions de travail pour une meilleure prise en charge des malades. Comme il y a lieu de souligner l’inaction du ministère quant au manque, maintes fois souligné, des moyens et des équipements les plus indispensables dans les hôpitaux. «Que faire d’un hélicoptère quand on n’a pas d’ambulances dignes de ce nom à la disposition de nos établissements hospitaliers ? Que faire d’un hélicoptère quand nos établissements de santé n’ont pas tout le nécessaire pour faire face à l’urgence de la maladie ?», s’interrogent nos médecins dépités.
Sonia Baker

Comment (2)

    aouf
    25 avril 2012 - 16 h 05 min

    tu a raison il faut
    tu a raison il faut dialogue permanent entre le personel et les dirigent il ne faut pas politise les reventications du personnelfau




    0



    0
    aymen12
    24 avril 2012 - 19 h 07 min

    Le ministre est totalement
    Le ministre est totalement dépassé, il ne sait plus quoi faire, il fait donc dans l’improvisation, au lieu d’écouter la communauté des mécedins qui ne manque pourtant pas d’idées pour sortir le secteur dans cette situation catastrophique




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.