Législatives : les islamistes crient déjà victoire

A la veille des élections législatives, les partis d’obédience islamiste bombent le torse et enfilent déjà l’habit des grands vainqueurs. A leur tête, l’Alliance de l’Algérie verte, composée du MSP de Bouguerra Soltani, d’Ennahda de Fateh Rebaï et d’El-Islah de Hamlaoui Akouchi, qui ne doute plus de sa victoire. Hier, un membre actif d’Ennahda est allé jusqu’à affirmer que les islamistes auraient au moins 40% des sièges de la future Assemblée populaire nationale dont les deux tiers reviendraient à l’Alliance. «Nous avons fait une campagne pleine qui a drainé beaucoup de monde. Nous avons détaillé notre ambitieux programme. Et la population a exprimé son adhésion totale à notre vision du changement. Les Algériens veulent le changement et nous le leur offrons. Ils veulent de l’espoir et nous le leur donnons. Il n’y a donc aucune raison pour que ceux qui ont échoué dans la gestion du pays restent au pouvoir… Le peuple ne veut plus d’eux», a confié ce responsable à un groupe de journalistes. Cela vient corroborer les dernières déclarations de M. Soltani qui a assuré, lundi dans une conférence de presse, que l’Alliance de l’Algérie verte sera «la première force politique dans le pays». Avant même le début de la campagne électorale, le vice-président du MSP, Abderzak Mokri, avait soutenu que la seule preuve de la régularité et de la transparence de ces élections sera la victoire des islamistes. La mouvance islamiste algérienne, galvanisée par la vague verte qui a submergé plusieurs pays arabes (Tunisie, Egypte, Libye), se voit déjà au pouvoir. Aussi, les chefs des trois formations de l’Alliance ont déjà entamé, dans la plus totale discrétion, la concertation sur le futur gouvernement, tout en laissant la voie ouverte aux autres partis islamistes, comme celui d’Abdallah Djaballah, «pour constituer» un bloc «solide et inébranlable» qui leur permettrait d’appliquer leur «programme». Un programme qu’ils tentent de mettre en œuvre depuis 22 ans, sans y parvenir.
Sofiane B.
 

Comment (5)

    water water
    12 mars 2017 - 7 h 11 min

    Soyons modeste, des élections
    Soyons modeste, des élections dans le cadre.
    Aucune élection en ce monde n’a pu changer son cadre.




    0



    0
    dèmocrateAnonyme
    11 mai 2012 - 20 h 19 min

    merci mon dieu de nous avoir
    merci mon dieu de nous avoir protégé de ces charlatans.




    0



    0
    elyesAnonyme
    10 mai 2012 - 14 h 29 min

    Vous avez été toujours comme
    Vous avez été toujours comme ca , c’est a dire anti democratique , vous ne supportez pas que quelqu’un d’autre , hormis vous même , soit au sommet ; vous me faites de la peine car vous vous noyez dans votre excentrisme maladif ;




    0



    0
    Mansour
    10 mai 2012 - 7 h 15 min

    Dieu nous préserve de cette
    Dieu nous préserve de cette pègre sans foi ni loi.Ils sont prêts à tout pour nous mettre sous le joug de leur dictature moyenâgeuse au nom de leur conception de l’islam (dine eloukoubate). Ces bigots qui privilègient le paraître sur l’être ne se privent par contre pas d’étaler leurs fortunes mal acquises par le commerce spéculatif et informel.Ils interdisent la bière mais tolèrent la drogue qui rapporte beaucoup plus.




    0



    0
    algerien patriotique
    9 mai 2012 - 20 h 53 min

    marde alor! c’est foutu pour
    marde alor! c’est foutu pour toi algerie




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.