L’Algérie ne sera pas islamiste

Il y a une exception algérienne. Elle vient de se manifester encore une fois. A contre-courant de la vague islamiste qui a submergé les pays voisins (Egypte, Tunisie, Maroc et Libye), l’électorat algérien s’est mobilisé en prenant au sérieux les élections législatives du 10 mai, qui paraissaient, pourtant, sans enjeu, et a mis en échec une véritable offensive engagée par les islamistes pour asseoir leur hégémonie en l’Algérie.

Il y a une exception algérienne. Elle vient de se manifester encore une fois. A contre-courant de la vague islamiste qui a submergé les pays voisins (Egypte, Tunisie, Maroc et Libye), l’électorat algérien s’est mobilisé en prenant au sérieux les élections législatives du 10 mai, qui paraissaient, pourtant, sans enjeu, et a mis en échec une véritable offensive engagée par les islamistes pour asseoir leur hégémonie en l’Algérie.
L’Alliance des partis islamistes – MSP, Islah et Nahda – ne veut pas admettre qu’elle a perdu aux élections. Ses illusions se sont heurtées à la réalité de l’électorat et, naturellement, le réveil est difficile. Associés de longue date déjà au gouvernement, ces partis caressaient l’ambition de détrôner l’alliance FLN-RND, non pas pour le changement, mais pour le pouvoir. Ils ont échoué. Alors, ils évoquent la fraude, sans surprise, puisque dans leur discours électoral, ils tentaient de convaincre que s’ils sortaient perdants, ce serait parce qu’il y aurait eu fraude. Les observateurs étrangers n’en ont décelé aucune. Il reste aux islamistes les menaces : «Nous allons prendre les mesures nécessaires», annoncent-ils dans leur communiqué repris par certaines agences qui, on le comprend, ne cachent pas leur déception devant les résultats du scrutin.
Ramdane Ouahdi
 

Comment (4)

    Anonyme
    13 mai 2012 - 14 h 06 min

    IL y’a défaite de l’islamisme
    IL y’a défaite de l’islamisme certes mais le plus grave et le retour du parti unique qui est son géniteur .pour moi la victoire est le boycott par la majorité silencieuse, de cette mascarade électorale et j’espère que le message est décodé sinon……




    0



    0
    la nation
    12 mai 2012 - 15 h 54 min

    Depuis quand l Algérie est
    Depuis quand l Algérie est elle apostat???.




    0



    0
    Maysar
    12 mai 2012 - 7 h 57 min

    Je voudrai bien y croire
    Je voudrai bien y croire ,mais n’éxagèrons rien .Les islamistes ont perdu ,mais le fln n’a pas gagné non plus !Moi je pense sincèrement que le seul gagnat est le pouvoir qui est là depuis 1962,et le seul perdant est le peuple qui doit encore subir !Car la démocratie n’est elle pas l’alternance ? Et où est elle dans tout ça ? Le fln succède au fln depuis un demi siècle ,ça c’est vraiment une exception,et elle est unique dans le monde!




    0



    0
    Mansour
    12 mai 2012 - 7 h 40 min

    Si le changement signifie
    Si le changement signifie prise du pouvoir,tout le pouvoir par les islamistes toutes tendances confondues comme en Egypte,en Tunisie et au Maroc alors personnellement je suis contre un tel changement qui n’en est pas un en réalité.Le véritable changement aux régimes totalitaires arabo-islamistes est l’avènement d’une véritable démocratie qui suppose laïcité (séparation du spirituel du temporel),alternance au pouvoir,état de droit,indépendance de la justice entre autres.L’arrivée des islamistes(extrémistes ou soit disant modérés)au pouvoir signifie la mort d’une bonne partie de la population qui refuse la prostitution et l’hypocrisie ainsi que les images désolantes que l’on voit dans nos rues livrées aux ordures aux rats et aux accoutrements divers de personnes hommes ou femmes sans personnalité et sans dignité.Tel est mon humble avis et je pense qu(il est partagé par beaucoup de gens lucides qui refusent la fatalité d’un régime moyennâgeux au 21° siècle.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.