Le terroriste Mourad Dhina devant la justice française ce mercredi

C’est ce mercredi 6 juin, à partir de 14h, que se tiendra l’audience de l'ancien membre du FIS dissous et membre fondateur du mouvement Rachad, Mourad Dhina, au Palais de justice de Paris. Installé en Suisse depuis plus de 20 ans – un pays qui a offert l’asile à un grand nombre de terroristes islamistes –, Dhina a été arrêté à l'aéroport parisien d'Orly le 16 janvier, en exécution d'un mandat d'arrêt international lancé par la justice algérienne. Il est accusé d'avoir participé à des actes terroristes entre 1997 et 1999, ainsi que pour son enrôlement à un groupe armé activant à Zurich. Suite à la demande d’extradition présentée par Alger, la France a maintenu Dhina incarcéré à la prison parisienne de la Santé. Les autorités helvétiques, qui ont toujours assuré aide et soutien à cet ex-membre de l’ancien parti extrémiste, persévèrent dans leur solidarité indéfectible envers la nébuleuse intégriste en prétendant que les accusations portées contre ce terroriste «n'ont aucun fondement». Le Comité FreeMourad a, de son côté, appelé à un rassemblement devant le Palais de justice le 6 juin, de 10h à midi, lit-on sur leur site officiel de ce comité créé par Rachad, une organisation pilotée à partir de Londres. En Algérie, des dizaines de journalistes et d’intellectuels ont diffusé une pétition appelant à «juger le terroriste Mourad Dhina», accusé d’être «responsable de l’assassinat de centaines de journalistes, intellectuels, syndicalistes et personnalités politiques» algériens. Pour les signataires de la pétition, Mourad Dhina «pense induire en erreur l’opinion publique occidentale (…) en se disant docteur et chercheur. Or, son niveau universitaire, aussi élevé soit-il, ne signifie guère qu’il ne peut être un terroriste de grande envergure, à l’image du chef d’Al-Qaïda Ayman Al-Zawahiri qui est, lui aussi, docteur». «Le terroriste Mourad Dhina aurait pu bénéficier des mesures de clémence légales décidées par les autorités algériennes s’il n’avait pas du sang de centaines de victimes sur les mains, sans oublier les cargaisons d’armes et de munitions qu’il a fait parvenir au groupe terroriste sanguinaire GIA, sachant que ce dernier a commis des massacres collectifs de milliers de citoyens algériens», rappellent enfin les nombreux signataires de la pétition publiée par plusieurs médias algériens.
Hasna B.

Comment (3)

    Je ne suis pas du DRS
    5 juin 2012 - 6 h 17 min

    Seulement, il manque à la
    Seulement, il manque à la juge française des éléments qui lui permettraient de bétonner le dossier et ainsi extrader Mourad Dhina sous la lumière de qualfications juridiques claires. De ce côté là, les autorités algériennes présentent des articles de sa presse libre (comprendre ralliée)en guise de preuves.




    0



    0
    Mansour
    4 juin 2012 - 21 h 41 min

    Dhina,haddam,Abassi et toute
    Dhina,haddam,Abassi et toute la smala des intégristes salafistes se servent de l’islam pour accéder au pouvoir pour instaurer une dictature pire que celle que nous subissons depuis 1962.Ces douctours de la haine et de l’asservissement de l’homme sont prêts à tuer la moitié des habitants de ce pays pour arriver à leur fin en instaurant leur régime exécrable pour nous priver de nos droits les plus élémentaires au nom d’une application restrictive des textes coraniques.Il faut barrer la route à ces charognards de la politique car les 200 000 morts depuis 1991 ne semblent pas avoir étancher la soif de sang de ces vampires à visages humains qu’ils cachent sous d’affreuses barbes hirsutes.Je souhaite que le terroriste Dhina pourrisse le plus longtemps possible en prison ou qu’une maladie foudroyante éradique cette vermine responsable de tant de crimes contre le peuple algérien.




    0



    0
    Erradjel
    4 juin 2012 - 11 h 43 min

    «  » QU’IL SOIT PENDU HAUT ET
    «  » QU’IL SOIT PENDU HAUT ET COURT PUIS BRULE A PETIT FEU. UN SANGUINAIRE PARMI TANT D’AUTRES QUI SONT A LA SOLDE DES WAHHABITES DE L’ARABIE YAHOUDITE. «  »




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.