Cinq Syriens arrêtés à Alger pour chirurgie illégale

Cinq personnes de nationalité syrienne ont été arrêtées par la police pour pratique illégale de la chirurgie dentaire à Alger, a-t-on appris d’une source judiciaire. Ces «chirurgiens» syriens, qui ne disposent d’aucune qualification ni diplôme dans le domaine, sillonnaient les quartiers populaires et les marchés, avec des mallettes pleines d’instruments, proposant leurs services à des prix défiant toute concurrence, mais sans la moindre condition d’hygiène ni de sécurité. Les prévenus ont été présentés aujourd’hui même devant le procureur de la République près le tribunal de Baïnem, à l’ouest d’Alger, pour, entre autres, usurpation de fonction, pratique illégale d’une profession et mise en danger de la vie d’autrui. Leur arrestation a été rendue possible grâce à une alerte donnée par l’Ordre national des chirurgiens dentaires. Ces faux dentistes qui ne disposent ni de cabinet ni de moyens de stérilisation de leurs «instruments de travail» peuvent facilement répandre des maladies graves au sein de la population, tels que le sida, les hépatites B et C et la tuberculose. Les enquêteurs soupçonnent l'existence de toute une filière spécialisée dans cette pratique avec des ramifications à l'étranger. Selon notre source, ces pseudo-médecins ont pu se procurer le matériel en exploitant une faille dans l’application des dispositions de la loi 85-05 relative à la protection et à la promotion de la santé, et régissant les différentes professions médicales et paramédicales. Cette faille, explique notre source, a permis l’ouverture d’un nombre considérable de boutiques chargées de la vente libre d’une large gamme de produits, dont des anesthésiants, et de matériel chirurgical réservé exclusivement à la médecine dentaire. De telles failles posent un véritable problème de santé publique.
Sonia B.
 

Commentaires

    feriel
    27 juin 2012 - 12 h 51 min

    il ne manquait que ça pour
    il ne manquait que ça pour nous qui peinons quotidiennement pour nous soigner dans nos pseudo hôpitaux qui ne sont en réalité que des mouroirs




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.