Cyclisme : Fezouine défend sa gestion

Le président de la fédération algérienne de cyclisme (FAC), Rachid Fezouine, a catégoriquement rejeté, lundi, les accusations de «mauvaise gestion» portées à son encontre par trois membres du bureau fédéral.
«Je réfute catégoriquement les allégations des trois membres du BF qui devront répondre de leurs accusations devant la justice», a affirmé Fezouine, lors d'un point de presse tenu à Alger.

Le président de la fédération algérienne de cyclisme (FAC), Rachid Fezouine, a catégoriquement rejeté, lundi, les accusations de «mauvaise gestion» portées à son encontre par trois membres du bureau fédéral.
«Je réfute catégoriquement les allégations des trois membres du BF qui devront répondre de leurs accusations devant la justice», a affirmé Fezouine, lors d'un point de presse tenu à Alger.
«J'ai trouvé une situation catastrophique au sein de la FAC au lendemain de mon élection (en 2010), et il a fallu mettre de l'ordre au sein du bureau fédéral pour remettre le cyclisme national sur la bonne voie et permettre à la nouvelle génération de disposer de meilleures conditions de travail», a-t-il dit.
Trois membres du bureau fédéral, Chachou Sid-Ali, vice-président, Oukaci Yacine, président de la commission du suivi des ligues Centre-Est, et Rehioui Samir Mahieddine, président de la commission d'arbitrage, sont montés au créneau pour dénoncer la gestion «catastrophique» du président actuel de la FAC.
Selon eux, l'actuel président n'a jamais présenté les conventions de sponsorings précisément conclues avec la société NSO, organisatrice du Tour d'Algérie, ni la situation financière de la FAC, ni les documents relatifs à la location de la villa de Baba Hacène, centre de regroupement des équipes nationales.
Ce à quoi, Fezouine précise que ces trois membres «n'ont jamais contesté la gestion de la FAC lors des réunions du bureau fédéral, bien au contraire, ils ont toujours validé les procès-verbaux des réunions sans pour autant dire ou soulever quoi que ce soit».
Exhibant les documents de la collaboration avec la société NSO, organisatrice du Tour d'Algérie cycliste, le président de la FAC affirme que «c'est grâce à cette société que le Tour d'Algérie a connu une telle réussite. Ces trois membres n'ont jamais contribué à la gestion du Tour», a-t-il précisé.
Dénonçant une nouvelle fois les accusations de mauvaise gestion, le président de l'instance fédérale a annoncé que «les trois membres sont exclus du bureau fédéral, et seront poursuivis en justice pour diffamation».
Le président de la FAC a mis à profit ce point de presse pour faire un état des lieux de la discipline, appelant la tutelle et les sponsors à l'aider pour le développement du cyclisme algérien.
«Après avoir gagné la bataille juridique avec l'Union cycliste internationale (UCI), nous avons mis en œuvre un plan d'actions permettant le développement de la petite reine», a indiqué le président de la FAC, estimant que les Tours d'Algérie 2011 et 2012 ont été «une totale réussite après une absence de sept années et que la commission d'organisation a fait un travail colossal».
Sur le Tour 2013, le premier responsable de la FAC a annoncé que cette manifestation «touchera d'autres wilayas de pays, notamment celles de l'Est, et comportera plus d'étapes».
 

Commentaires

    Moonlight
    3 juillet 2012 - 9 h 21 min

    SVP messieurs, soyons sérieux
    SVP messieurs, soyons sérieux et laissons les gens bossé. Je demande à ces trois personnes que s’il y a malversation, qu’il déposent plainte et qu’il laisse la justice faire son travail
    Le sport est déjà dans une situation calamiteuse. Un peu de dignité à tous le monde.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.