Dominique de Villepin : «La réconciliation avec l’Algérie est la clé d’une nouvelle politique arabe de la France»

L’ancien Premier ministre français, Dominique de Villepin, a affirmé mercredi que la réconciliation de son pays avec l'Algérie est la «clé» dune nouvelle politique arabe de la France, appelant à assumer l’histoire même si elle est douloureuse. «J'ai la conviction que la clé d'une nouvelle politique arabe de la France, c'est une nouvelle relation de la France et de l'Algérie fondée sur une réconciliation historique comme nous l'avons fait avec l'Allemagne», a-t-il dit, dans une tribune parue dans le quotidien français Le Monde. Pour le fondateur du mouvement République solidaire en 2010, cela passe par des «signaux forts, notamment une visite du chef de l'Etat chez nos partenaires de la région, pour montrer que nous sommes aux côtés des peuples». «Il faut aussi, même si c'est difficile par ces temps de disette budgétaire, pouvoir mettre autour d'une table des investisseurs privés européens et des bailleurs de fonds publics pour lancer de grands projets pour la relance économique essentielle à la stabilité politique de la région», a-t-il ajouté. Plaidant pour une politique arabe «renouvelée» de la France, l’ancien candidat à l'élection présidentielle de 2012, avant de se retirer de la course à l'Elysée, a estimé que c'est aux peuples de «faire leur histoire, sans notre ingérence». «Je veux que nous assumions aussi l'originalité de notre message et de notre relation avec le monde arabe, qui doit nous conduire à exprimer à la fois notre amitié et nos inquiétudes. Assumons enfin, et c'est le plus difficile, notre histoire, même quand elle est douloureuse», a-t-il conclu.
R. I.

Commentaires

    ahmed
    27 juin 2012 - 20 h 25 min

    FAKOU
    FAKOU




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.