Le fils d’Amirouche accuse Boussouf d’avoir assassiné son père

Noureddine Aït Hamouda, le fils du colonel Amirouche, dans une de ses sorties surprenantes, a accusé Abdelhafid Boussouf, le ministre de l’Armement et des Liaisons générales (MALG) durant la Révolution, d’avoir «commandité l’assassinat» de son père et du colonel Si El-Haouès, le 28 mars 1959. Les révélations de l’ancien député du RCD ont été faites à la chaîne de télévision Ennahar TV, dans une émission qui sera diffusée demain mercredi, annonce le journal éponyme. Aït Hamouda accuse également le président Boumediene d’être derrière «la disparition des corps» de ces deux grands noms de la guerre de Libération nationale, au lendemain de l’indépendance. Le fils du colonel Amirouche, connu pour ses déclarations tonitruantes et son opposition farouche au pouvoir en place, revient sur les détails de la mort de son père, tombé en compagnie du colonel Si El-Haouès dans une embuscade tenue par l’armée coloniale à Djebel Thameur. Les deux chefs de la Révolution, connus pour leur bravoure, sont tombés au champ d’honneur après avoir résisté vaillamment à l’ennemi. Aït Hamouda parle d’un «complot» qui aurait été ourdi par Abdelhafid Boussouf qui aurait, selon lui, «fait en sorte» que l’itinéraire des deux colonels et de la centaine d’hommes qui les accompagnaient «soit connu» par l’armée française. Pour Aït Hamouda, Boussouf voulait se débarrasser de son père en raison de «ses positions contraires aux décisions de la direction de Révolution» qu’il exprimait avec force. Amirouche se rendait en Tunisie pour «inciter ceux qui se trouvaient à l’extérieur de rallier les unités de combat à l’intérieur du pays et de régler les graves problèmes qui menaçaient la Révolution» de dévier de ses objectifs. Aït Hamouda ne manquera pas de rendre hommage au président Chadli Bendjedid qui a ordonné l’ouverture d’une enquête à ce sujet. «Cette atteinte à l’honneur des deux martyrs démontrent la haine viscérale que vouent à Amirouche ceux qui ont passé le plus clair de leur temps dans les boîtes de nuit durant la guerre de Libération», accuse Aït Hamouda, qui souligne, par ailleurs, que «ceux qui imputent à mon père l'affaire de la bleuite ont pour objectif de ternir son image auprès des Algériens», rappelant que le colonel Amirouche avait lui-même avoué que des innocents ont été victimes «d’erreurs et de dépassements» et qu’il avait «interpellé les responsables à l’extérieur du pays pour diligenter une enquête sur cette affaire» à travers les différentes Wilayas historiques. Les circonstances de la mort du colonel Amirouche continuent de susciter une polémique, bien que beaucoup d’historiens, d’anciens membres de l’Armée de libération nationale et d’hommes politiques aient écrit sur ce sujet. Il va sans dire que les nouvelles accusations de Noureddine Aït Hamouda ne manqueront pas de susciter de vives réactions, à commencer par la famille d’Abdelhafid Boussouf.
Sarah S.

Comment (16)

    ghaouti
    11 décembre 2016 - 0 h 37 min

    Qui a fabriqué ce Boussouf
    Qui a fabriqué ce Boussouf,qui l’a confectionné ,pour qu’il devienne omnipotent,violent (…) et sans état d’âme,enroule dans sa djellaba,,parmis des chefs historiques,tous affairés à régler les problèmes de la lutte armee.
    On nous dit à Wikipédia ,que c’est le KGB,qui les a formé ,et chacun y va dans son apologie du personnage tant décrié .Poirquoi ne pas voir du côté des yougoslaves,des services de Tito,pour pouvoir étudier et décrypter,cette population du désert des tartares et des Carpates ,qui ne cesse de manipuler le pays depuis 50 ans ?
    Nous savons tous ,ce qui est advenue de la belle unité de la yougoslavie ,et des crimes de milosevic en Bosnie Herzégovine .On joue beaucoup du secret dans le pays ,quand des gens meurent,on est en droit d’en parler.
    Boussouf N’EST PAS un fondement de la république Algérienne.




    0



    0
    hussam
    25 novembre 2013 - 14 h 15 min

    je me demande de certains
    je me demande de certains ignorants qui insultent un CHAHID tel que Amirouche RABI YERHMOU , la bleuite était un complot
    made un France et tous le monde sait ,la révolution était en danger , certes ils ont fait des erreurs mais que faire ???
    à la fin ils ont compris que c’était un piège , n’oublions pas
    que des centaines de jeunes envoyés par le colonel Amirouche à l’époque pour étudier en Tunisie ( pourquoi vous ne parlez pas de ça ? ) ___pourquoi ne pas parler des tueries en dehors de l’Algérie à l’époque de la révolution (en Tunisie et au Maroc )?, étrange votre réaction !!!!, il est mort au combat avec ses frères , la France était très heureuse de l’avoir tué , voyez la vidéo les fanfarons , c’était les vrais révolutionnaires et pas les révolutionnaires de palace =
    http://youtu.be/kpNxf77ZSZU




    0



    0
    hussam
    25 novembre 2013 - 14 h 15 min

    je me demande de certains
    je me demande de certains ignorants qui insultent un CHAHID tel que Amirouche RABI YERHMOU , la bleuite était un complot
    made un France et tous le monde sait ,la révolution était en danger , certes ils ont fait des erreurs mais que faire ???
    à la fin ils ont compris que c’était un piège , n’oublions pas
    que des centaines de jeunes envoyés par le colonel Amirouche à l’époque pour étudier en Tunisie ( pourquoi vous ne parlez pas de ça ? ) ___pourquoi ne pas parler des tueries en dehors de l’Algérie à l’époque de la révolution (en Tunisie et au Maroc )?, étrange votre réaction !!!!, il est mort au combat avec ses frères , la France était très heureuse de l’avoir tué , voyez la vidéo les fanfarons , c’était les vrais révolutionnaires et pas les révolutionnaires de palace =
    http://youtu.be/kpNxf77ZSZU




    0



    0
    OULD HAMOUDA
    20 mars 2013 - 14 h 21 min

    bjr, à ceux qui disent
    bjr, à ceux qui disent qu’Amirouche à tué et tourturé 3000 jeunes gens intelectuels à la Wilaya 3, je leur dirai, que la Wilaya 3 n’appartenait pas seulement à Amirouche, elle apprtenait au F.L.N. & à L.A.L.N, cesser d’êrtre hipocrites,qu’on on aime pas quelqu’un on essui tout sur son dos, vous êtes des hypocrytes,combien de kabyles sont morts pour réglement de compte, dites aussi que c’est Amirouche, car il était responsable de la wilaya 3, et que c’est lui seul qui décide, que font les comandants, les capitaines, ils sont comme des stauts, ils n’interviennent pas, pour sauvé des gens innocents. Si ces gens ne sont pas sauvés, c’est qu’ils sont coupables, donc ils doivent payé leur trahisons.Merci.




    0



    0
    kabylouchti
    24 décembre 2012 - 13 h 19 min

    ya ould hamouda tu accuse
    ya ould hamouda tu accuse Boussouf d´avoir assassiné ton pére! et qui accuse ton pére d´avoir torturé et assassiné 3000 jeune gens intelectuels dans la wilaya 3 kabylie. ton pére et hassan mahyouz (hassan la torture) sont responsables devant dieu des massacres, et tortures des exécutions des cadres, et des étudiants…..




    0



    0
    KACEM
    23 juillet 2012 - 19 h 09 min

    YA DJALFAOUI (…) nous
    YA DJALFAOUI (…) nous kabyle nous aimons notre pays parce que nous sommes des vrais algériens pas comme vous des émigrais venus de je ne sais pas d’où (SOUBHANA EL LAH DKHAL KARI ACHA OUL ADAR) va voir ton BOUTEFLIKA qui a saluer yahoud barak (…)je t’invite a relire l’histoire de la guerre d’Algérie ou tu vas tu trouvera des kabyle qui se déplacé à l’ouest, l’est, le sud le nord pour mourir au nom de la liberté de leurs pays l’Algérie pas comme vous les fils de HARKA (groupe de WAJDA).




    0



    0
    said
    21 juillet 2012 - 14 h 05 min

    L’histoire a été falsifier
    L’histoire a été falsifier




    0



    0
    Maysar
    19 juillet 2012 - 17 h 04 min

    @ jelfaoui arabi . Allez
    @ jelfaoui arabi . Allez apprendre sur l’histoire de l’Algérie à laquelle les aroubis de votre espèce n’ont pas participé !
    Savez vous au moins que c’est Ali mellah ,un patriote de Draa el Mizan en Kabylie qui a implanté la première katiba de l’ALN à Djelfa ?
    Alors soyez un peu poli ,et cessez d’insulter des gens que vous ne connaîssez ni de loin ni de prés ,et qui eux assument leurs combats en toutes circonstances !




    0



    0
    Anonyme
    18 juillet 2012 - 18 h 55 min

    non monsieur je pense qu’il a
    non monsieur je pense qu’il a aussi les qualité des son père regardez ces interventions sur youtube et arrêtez de dire des bêtises




    0



    0
    JELFAOUI ARABI
    18 juillet 2012 - 17 h 14 min

    ROUH EL FRANSSA RAHA DAOUR
    ROUH EL FRANSSA RAHA DAOUR ALLA AMTALLAKS .TON PERE SE RETOURNE DANS SA TOMBE RABI YARHAMOU …




    0



    0
    JELFAOUI ARABI
    18 juillet 2012 - 17 h 07 min

    YA SI NOURREDINE FILS DU
    YA SI NOURREDINE FILS DU CHAHID SI HAMIROUCHE .DU CALME VOUS AVEZ CHOISI CE MOMENT OU L ALGERIE DONT VOTRE PERE A DONNE SA VIE ,POUR DEBALLER CERTAINS (KALAMS VIDES ) ATTISES PAR LE TRAITRE FERHAT MEHENNI .SAADI SAID ET AUTRES KABILISATEURS A LA SOLDE DE BHL DE SARKHOSI ET LES PIEDS NOIRS ..VOUS PASSEZ VOTRE TEMPS ENTRE PARIS ET ALGER TIZI DANS LE PETIT BISTROT DU …… TOUS LE MONDE CONNAIT DE CE CAFE BAR CE QUI SE TRAME VOS CONTACTS AVEC LES SERVICES DE LA DEFENSE DU TERRITOIRE FRANCAIS PAR L INTERMEDIARE DE L.A DE K B …DE L K ETC…UN PEU DE RETENUS MONSIEUR ROUD BAALAK……




    0



    0
    Nasser
    18 juillet 2012 - 6 h 21 min

    defaults …ha ha tu dois
    defaults …ha ha tu dois être un commerçant concessionnaire de RENAULT !! Occupe-toi de tes affaires de Renault et laisse les gens chercher leurs droits à moins que … tu sois un de ceux qui ont soupé avec les harkis du lendemain du 19 Mars.




    0



    0
    Anonyme
    17 juillet 2012 - 23 h 42 min

    On sait déjà que les
    On sait déjà que les révolutionnaires algériens se sont entretués et qu’ils se seraient même trahis. C’est bon pour l’histoire mais pour le reste le petit peuple a d’autres priorités. Par exemple j’aimerais bien savoir ce que Monsieur Ait Hamouda a fait à sa circonscription en tant que député.




    0



    0
    Maysar
    17 juillet 2012 - 12 h 59 min

    Quand on sait de quoi était
    Quand on sait de quoi était capable Abdelhafidh Boussouf ,on a du mal à croire à sa neutralité dans cette affaire de haute trahison ,surtout que le colonel Amirouche était de ceux qui constituaient un obstacle majeur à la prise d’Alger par l’armée des frontières dont le personnage pricipal est justement Boussouf !




    0



    0
    Anonyme
    17 juillet 2012 - 12 h 19 min

    (…) Le fils Amirouche a
    (…) Le fils Amirouche a tous les defaults de son pere, sans en avoir les qualités.




    0



    0
    Anonyme
    17 juillet 2012 - 9 h 30 min

    l’histoire est beaucoup lente
    l’histoire est beaucoup lente a la détente, car il est difficile de dire certaine vérité. alors monsieur noredine ,il dit ce qu’il pense c’est un ingrédient de la soupe pour les historiens , il faut attendre.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.