Asma Guenifi : «Les salafistes prônent l’apartheid et la soumission»

Asma Guenifi. D. R.

Vous avez pris les rênes du mouvement depuis quelques mois seulement, à un moment où, dit-on, votre association est en perte de vitesse. Qu’en est-il ?

Asma Guenifi : Politiquement et médiatiquement, NPNS n’a jamais perdu de sa force ni de sa place dans le paysage associatif français même s’il semblait à un moment en perte de vitesse. Quand j’ai repris les rênes comme vous dites du mouvement, une crise interne l’agitait, essentiellement une crise de confiance entre les dirigeants et les militants. S’en est suivi une hémorragie interne qu’il fallait stopper. Depuis, cela va mieux. J’ajoute que ce genre de crise n’a épargné aucune des autres grandes associations françaises. Après mon élection, j’avais comme première mission de rassurer les partenaires financiers qui nous subventionnent. Le commissaire aux comptes a rendu son rapport positif le 1er juin 2012 et cela nous as permis de redémarrer. Ma deuxième mission est la restructuration de l’association, elle encore en cours. La troisième est de relancer les activités du mouvement. Le 8 mars 2012, nous avons célébré la Journée internationale de la femme avec panache dans la salle du Haut Conseil de l’Institut du monde arabe à Paris, pour rendre hommage aux femmes arabes qui se sont impliquées dans les «révolutions». Le 18 avril, le mouvement a reçu en son siège les candidates et les candidats à l’élection présidentielle afin de leur demander de s’engager sur dix-huit revendications. En résumé, nous sommes présents autant sur le paysage politique, médiatique que sur le terrain.

Votre association est-elle en contact avec des associations féministes en Algérie ?

Notre mouvement travaille en étroite collaboration avec les associations féministes tunisiennes, marocaines et libanaises. Cette année, et pour la première fois, nous nous sommes rapprochées des associations algériennes avec lesquelles nous allons mener des projets en commun qui visent les femmes et célébrer ensemble le 8 Mars 2013. J’espère construire des liens solides et de confiance avec les associations féministes algériennes qui partagent les mêmes valeurs universelles que les nôtres, c’est-à-dire l’égalité, la mixité et la laïcité, sans nous immiscer dans leurs activités.

Le taux de féminisation du parlement algérien a atteint 30%, soit plus que l’Assemblée française. Faut-il y voir la preuve d’une amélioration du statut politique et social de la femme algérienne, selon vous ?

J’ai félicité cette avancée dans mes interventions publiques pour cette progression significative par rapport à la France qui reste en retard pour appliquer la parité. Même à 30% elle honore l’Algérie. D’ailleurs, cette parité dans le parlement algérien n’est pas le seul acquis féministe. L’égalité salariale est aussi et depuis longtemps inscrite dans la Constitution algérienne et dans les faits grâce au long combat mené par les femmes et les hommes de progrès. Je sais que l’Algérie, mon pays d’origine, a tous les atouts pour devenir un pays démocratique et moderne. Une gouvernance démocratique passe par l’égalité en droits entre les hommes et les femmes, c’est un principe désormais universel.

Dénoncer l’impunité, qu’il s’agisse de faits sociaux ou de décisions politiques, vous vaut sans doute bien des ennuis. Qu’est-ce qui vous anime et vous aide à poursuivre ce combat difficile, y compris dans une démocratie comme la France ?

Vous posez ici une question pertinente et qui touche complètement à la volonté qui m’anime pour continuer ce combat qui, effectivement, est très difficile. L’impunité et l’injustice sont des maux que je n’accepte pas. En Algérie, la tragédie que ma famille, mes amis et de milliers d’Algériennes et d’Algériens ont subie m’a poussé à me révolter contre l’impunité, qui a scandalisé beaucoup d’Algériens victimes ou non du terrorisme salafiste, suite à la loi sur la réconciliation nationale. On ne peut pas continuer à vivre sans le rétablissement de la justice. Et sans inscrire cette tragédie dans le calendrier officiel de l’Algérie. En France, j’ai découvert que, selon les statistiques, tous les deux jours une femme meurt sous les coups de son compagnon. Ce qui m’a révolté et a provoqué mon engagement. J’ai rejoint «Ni putes ni soumises», alors dirigé par Fadéla Amara, la fondatrice du mouvement, et qui luttait contre cette violence. Depuis mon élection, et avec d’autres associations féministes françaises, nous réclamons toujours une loi-cadre pour éradiquer cette violence sinon la réduire. A cause de ça, nous avons subi quelques ennuis mais sans gravité jusqu’ici. En tous les cas, ma lutte, et celle du mouvement que je dirige, contre les violences faites aux femmes et contre l’intégrisme reste mon cheval de bataille. D’une manière générale, l’éradication de l’impunité assurera la protection des citoyens et citoyennes du monde. 

Le port du voile lors des compétitions sportives, que vous avez vigoureusement dénoncé et qualifié de «régression totale», a été autorisé par la Fifa, passant outre la règle 50 qui exclut toute forme d’expression politique ou religieuse lors des compétitions sportives. Pourquoi le port du voile vous gêne-t-il ? Y voyez-vous une forme de soumission de la femme au diktat d’une société machiste ?

Le mouvement «Ni putes ni soumises» lutte depuis quelques années déjà contre l’entrisme du salafisme dans les institutions françaises comme les écoles, les universités. Le port du voile en lui-même ne me dérange pas si celles qui le portent sont conscientes de la manipulation qui en est faite par les salafistes. Pour ces derniers, le foulard est une obligation divine pour la musulmane, il véhicule et symbolise un projet de société qui n’est pas compatible avec les valeurs universelles que sont l’égalité, la mixité et la laïcité. C’est sur la tête des femmes que ce projet salafiste est visible. Il prône ainsi l’apartheid et la soumission au diktat d’une société machiste. La Fifa est tombée dans le piège salafiste. Ce faisant, elle a consciemment violé le principe même de la neutralité culturelle et religieuse qui protégeait les sportives de toute forme de discrimination. Obliger les femmes à porter le foulard pour jouer au foot est une aberration totale.

Interview réalisée par Hasna B.

Comment (10)

    Mi figue mi raison
    5 août 2012 - 15 h 08 min

    A celui qui disait que
    A celui qui disait que salafo-wahabi et sionistes sont unis contre les musulmans, en effet ne saviez vous pas que ni trucs ni soumises sont en bonne partie financés par l’émir du qatar comme révélées récemment par un scandale financier qui avait éclaté au sein de cette association et dont les médias hexagonaux avaient fait les choux gras. Même le JO sont devenus salafistes d’après ces dégénérés qui sont encore plus intolérant envers la pratique de l’islam que les nons musulmans.




    0



    0
    smodenar
    4 août 2012 - 12 h 03 min

    C est quand meme vrai qu
    C est quand meme vrai qu avant Asma Guenifi, NPNS disait surtout que toutes les femmes devaient porter une jupe pour tenir tete aux salafistes, c est peut etre vrai mais à la fin c est lassant, on a compris!!! On s en fout des jambes de Sihem Habchi, en plus elles sont meme pas belles.

    En plus la page Facebook était un vrai truc FN. On aurait cru qu elle était écrite par Marine Lepen, c était à dégueuler.

    Mais depuis qu Asma est là et l article le dit, NPNS a fait le 8 mars a l Institut du Monde arabe et les candidats a la présidentielle ont tous répondu à son questionnaire. Tous sauf Marine Lepen que NPNS avait mise a l’écart et ca change, il était temps!!! J y croyais plus à ce mouvement moi non plus et avec Asma, j ai repris confiance et ai recommencé à le soutenir et je ne le regrette pas.

    Alors critiquez Sihem Habchi oui, parce qu elle ne mérite pas autre chose, la copine d Emanuel Valls qui s etait mise avec Arnaud de Montebourg et qui a fini par se faire virer. Mais Asma elle a vu la guerre en Algérie et elle sait ce que c est que le salafisme et le meurtre des civils par des soi disants musulmans qui croient qu ils sont les seuls a avoir lu le Coran.

    Alors bravo Asma et bon courage à toi!!!




    0



    0
    Citoyenne du monde
    4 août 2012 - 11 h 45 min

    NPNS défend les droits des
    NPNS défend les droits des femmes et dénonce les violences faites aux femmes quelque soit leurs origines ou leurs religions et vous les taxez d’islamophobe! vous n’allez pas nier qu’aujourd’hui les intégristes, ce sont des islamistes ! Qui impose le foulard aux femmes? Soyez honnête avec vous même ou bien avez-vous oublier ce que nous avons vécus nous les algériennes? Qui as tué Katia Bènguana et toutes les autres ? C’est deja très étonnant que les français accusent cette association de soit disant islamophobie mais que nos algériennes nient cette partie de notre histoire, non ! vivre comme ça dans le déni c’est dramatique. Vous dites qu’ NPNS n’a jamais soutenu les femmes palestiniennes mais qu’en savez vous ? Et bien vous vous trompez … elles ont accueillie une délégation de femmes palestinniennes avec laquelle elle travaillent en etroite collaborations.

    Cette association reçoit des femmes qui porte le foulard et qui sont victimes de violences sans aucune différence avec les autres. Alors avant de faire ce que vous savez faire comme personne, c’est a dire critiquer sans fondement et sans toutes les informations, je vous invite à vous renseigner.

    Dire que c’est une association islamophobe parcequ’ elles luttent contre les intégristes, c’est l’hopital qui se fout de la charité. Et en plus vous mélangez entre un juif et un sioniste.Parceque Julien Dray est un juif, vous pensez qu’automatiquement il est sioniste…quelle ignorance! C’est comme si vous disiez qu’un musulman est forceément un terroriste. Au moins, les algériens ne sont pas tous pareil heureusement que cette associations de femmes existe.




    0



    0
    Maysar
    1 août 2012 - 17 h 00 min

    @raselkhit. Ainsi donc ,la
    @raselkhit. Ainsi donc ,la laicité est une doctrine sioniste!
    Mais en tant que bon et vrai musulman ,c’est cette laicité qui vous permet de vivre votre spiritualité librement ,sans avoir à rendre de compte à personne ,sauf à votre dieu !
    A moins que vous ne maîtrisiez pas le concepte et les principes de la laicité ,ou que vous optez pour un état islamiste uniciste qui ne reconnaîsse pas les autres cultes comme c’est le cas dans (l’Arabie saoudite ,emirats du golf ,et certains pays comme l’Algérie qui emprisonne des personnes qui ne sont pas du culte musulman !)




    0



    0
    Maysar
    1 août 2012 - 16 h 37 min

    Anti NPNS .Avant de vous
    Anti NPNS .Avant de vous intérroger sur ce que je connais des banlieues françaises ,prenez d’abord soin de transcrire correctement mon pseudo que vous avez écorché par deux fois !
    Vous ferez preuve de politesse et de respect !
    Et puis ,qu’est ce qui vous dit que je suis une femme ? Si vous connaissiez la signification de mon pseudo (Maysar),vous ne vous seriez pas gourré sur mon sexe !Et ce n’est pas parce qu’on défend un collectif de femmes qu’on est soi même une femme !C’est une déduction de gens qui ne prennent pas le soin de vérifier ce qu’ils disent ni ce qu’ils écrivent !C’est pathétique !




    0



    0
    raselkhit
    1 août 2012 - 9 h 28 min

    Aujourd’hui c’est la mairie
    Aujourd’hui c’est la mairie de Genevilliers (PCF)qui prone la soumission en interdisant à des citoyens de pratiquer leur spiritualité (licenciés pour avoir fait le Ramadhan
    La manifestation de condamnation de cette iniquité beaucoup de participant sauf NPNS.Ou bien dans ce cas la liberté de conscience n’est pas valable car elle ne va pas dans le sens des sionistes.




    0



    0
    Anti NPNS
    31 juillet 2012 - 18 h 03 min

    Madame Meyssar ,
    Que

    Madame Meyssar ,
    Que connaissez vous des banlieues françaises???? Il n y a rien de ce que vous dites! le nombre de femmes victimes de violence est plus important dans les couches moyennes françaises que dans les quartiers dit populaires! En réalité NPNS comme sa soeur SOS RACISME ,comme l’Unef,…ont été créées par le Parti socialiste pour mieux contrôler ou contrecarrer la parole des français issues de l’immigration.Je n’ai pas de sympathie pour le wahabo-salafisme mais je pense et je constate que NPNS est téléguidé à des fins politiques et électoraliste. Enfin, je n’ai jamais entendu NPNS s’exprimer sur la condition des femmes palestiniennes ou encore les crânes rasés des femmes juives!




    0



    0
    raselkhit
    31 juillet 2012 - 15 h 10 min

    Maysar de toute évidence ,ne
    Maysar de toute évidence ,ne vous déplaise je connais perrsonnellemeent beaucoup de ces filles qui ont non seulement soi disant créé NPNS mais qui y ont milité durant de longues années que ce soi Fadéla Amara ou Sihem Habchi ou d’autres .Si comme vous voulez le faire croire elles défendent le droit des femmes pourquoi alors c’est le silence le plus total depuis que 4 filles ont été licenciées parcque’elles faisaient le ramadhan et le Foulard n’est pour rien.
    Ni ma mère ni mes soeurs ni mafemme ni mes filles ne portent le foulard je ne porte pas de barbe mais nous sommes de bons et vrais musulmans et nous n’acceptons ni le dictat des intégristes de la laicité (c’est à dire des sionistes)ni les autres et ils se rejoigent puisqu’ils ont les mêmes buts .Vous devriez d’abord comprendre tout ce qui est fait contre les simples gens qui veulent tout simplzment vivre leur spiritualité tranquillement et refusent la pensée unique dont de toute évidence vous êtes porteurs Vous devez apparement comprendre que les campagnes d’islamophobie vont s’accentuer de plus en plus et un petit enfant voie que les intégristes et les sionistes travaillent ensemble (Voir l’alliance de Qatar avec les USA et israel)




    0



    0
    Maysar
    30 juillet 2012 - 21 h 52 min

    @ raselkhit ,que connaissez
    @ raselkhit ,que connaissez vous de ce collectif de femmes courageuses et des conditions qui ont présidé à la naissance de leur mouvement ?
    Apparemment ,rien que dalle !
    Leur combat ,ne vous en déplaise ,est né dans les banlieues de france ou des caids autoproclamés se revendicant comme les gardiens du temple de l’obscurentisme et du matchisme ont voulu édicter leur loi aux quartiers où réside une grande population d’origine nord africaine ,les privant par la même de s’ammarrer au progrés et la liberté !
    Ce collectif NPNS comme son nom l’indique vise à l’affirmation des femmes magrébines aux côtés des hommes dans une société libre et égalitaire ,et refuser d’être les victimes expiatoires des délinquants des quartier pour les quels elles ne représentent que des tournantes dans les caves et les cages d’éscaliers !
    Quant à l’islamophobie dont vous parlez ,elle n’existe que dans votre tête d’islamiste ,car toutes les femmes musulmanes ne portent pas le voile ,et tous les hommes ne sont pas en barbe et en Kamis !




    0



    0
    raselkhit
    30 juillet 2012 - 10 h 50 min

    Etrange Madame Guenifi « NPNS3
    Etrange Madame Guenifi « NPNS3 est reconnu comme étant le principal outil d’islamophobie en France.Jamais au grand jamais la situation des femmes Palestiniennes n’a été évoqué par cette association créé par Julien Dray sioniste notoiement connu .Quand à la situation des femmes musulmanes on n’a pas entendu « NPNS » défendre les femmes musulmanes )à qui ont veut interdire de trailler à l’intérieur de leur domicile car elles portent le foulard à la maison .
    En plus que Madame Guenifi ait des comptes à régler avec le salafisme c’est tout à fait son droit aprés l’assassinat de son frère mais ce n’est pas une raison pour afficher autant de haine pour l’Algérie.
    Au lieu de vouloir par tous les moyens faire ses campagnes d’Islamophobie cette association ferait mieux de se pencher sur la situation des femmes de mé.nages toutes d’origines émmigrée pour au moins leurs droits élémentaires.
    La bataille de cette association se limite uniquement à vouloir faire supprimer le foulard aux femmes musulmanes sans JAMAIS SE PREOCCUPER DE LEURS DROITS DE CITOYENNES




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.