Un hymne haineux et servile

Contrairement à l’hymne national algérien qui est un chant patriotique glorifiant la Révolution de tout un peuple contre la colonisation française, celui de la Grande-Bretagne se présente comme un poème lyrique non point à la gloire d'un idéal, d’une cause noble, mais d’une seule personne : la reine. Le texte traduit une idolâtrie qui consiste à adorer «Sa Majesté» et à prier Dieu que son règne dure jusqu’à la Saint-Glinglin. Dans plusieurs passages de l’hymne britannique, des termes bellicistes rappellent les visées hégémoniques de cette puissance occupante qui n’est pas absoute de crimes contre l’humanité durant la période noire du colonialisme abject. D’ailleurs, aussi bien la Grande-Bretagne que son frère ennemi du sud, la France – dont l’hymne appelle ouvertement à prendre les armes –, continuent d’usurper des territoires qu’elles ont conquis injustement et par la force. A la fin de l’hymne britannique, on retrouve un passage qui vante la suprématie de l’Angleterre sur l’Ecosse, une colonie britannique qui n’a jamais cessé de réclamer son indépendance, au même titre que la frondeuse Irlande. Nous publions le texte de l’hymne royal britannique dans son intégralité et mettons en gras les passages qui prouvent son caractère violent et superstitieux digne du Moyen-âge.
M. Aït Amara

«Que Dieu protège notre gracieuse Reine,
Longue vie à notre noble Reine,
Que Dieu protège la Reine !
Rends-la victorieuse,
Heureuse et glorieuse
;
Que soit long son règne sur nous,
Que Dieu protège la Reine !

Ô Seigneur, notre Dieu, surgis
Disperse ses ennemis
Et fais-les chuter ;
Confonds leurs complots,
Déjoue leurs conspirations de filou !
En Toi, nous mettons notre espoir ;
Que Dieu nous protège tous !

Parmi tous, Tu choisis les dons
Qu’il Te plaît de lui accorder ;
Puisse-t-elle régner longuement ;
Puisse-t-elle défendre nos lois
Et nous donner toujours raison
De chanter avec cœur et à pleine voix :
Que Dieu protège la Reine !

De tout ennemi tapi,
De tout coup d’assassin,
Que Dieu protège la Reine !
Etends Ton bras sur elle,
Défends, pour le salut de la Grande-Bretagne,
Notre mère, princesse et amie ;
Que Dieu protège la Reine !

Seigneur, accorde au Maréchal Wade
De pouvoir, de par Ton aide puissante,
Obtenir la victoire.
Puisse-t-il faire taire les voix de la sédition
Et, à l’instar de la déferlante d’un torrent,
Ecraser les rebelles écossais.
Que Dieu protège la Reine !»
(Traduction officielle)
 

Comment (5)

    tripode
    30 juillet 2012 - 15 h 45 min

    renseignez vous à Dublin et
    renseignez vous à Dublin et vous saurez excatement ce que pensent les Irlandais des Rosbeef et de leur reine.
    A leur honneur (les Anglais) , ils ne massacrent pas leur peuples…..




    0



    0
    Anonyme
    30 juillet 2012 - 15 h 29 min

    ou est le problème §§
    ou est le problème §§




    0



    0
    midway
    30 juillet 2012 - 12 h 10 min

    ça sent le moyen-âge ! mais
    ça sent le moyen-âge ! mais ils ont oublier de l’ajouter à leur liste de dix.




    0



    0
    raselkhit
    30 juillet 2012 - 10 h 59 min

    Bavo pour les britanniques
    Bavo pour les britanniques EUX AU MOINS AIMENT LEUR PAYS
    et les gens qui aiment leur pas sont respectables .Au contraire de beaucoup d’Algériens qui ne cessent de vomir sur leur pays du matin au soir au bénéfice de leurs anciens colons.Il ya biensur qui sont ouvertement Harkis et il ya les autres beaucoup plus pervers et pernicieux qui au nom de la « Démocratie » ou « la liberté »tel que la conçoivent leurs maitressont prêts à vendre leur peuple et leur pays non pas pour un plat de lentilles mais pour une fève (haba foul)comme le dit le proverbe de chez nous




    0



    0
    KELAM
    30 juillet 2012 - 10 h 09 min

    alors là il n’a rien a envié
    alors là il n’a rien a envié a BOKASSA PREMIER.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.