Algériens refoulés d’Allemagne : le ministre de l’Intérieur interpellé

Le ministre allemand de l’Intérieur, Hans-Peter Friedrich, a été vivement interpellé par des parlementaires sur l’affaire des Algériens refoulés de l’aéroport de Francfort alors qu’ils détenaient des visas Schengen en cours de validité. Quatre députés des Verts allemands ont exigé des explications quant à ce fâcheux épisode qui a écorché l’image d’une Allemagne «ouverte et accueillante». Ces députés ont exigé de savoir sur quelle base juridique le refus d’entrée a été signifié à ces Algériens dont certains ont été invités par des organisations et des grandes sociétés allemandes. Aussi bien intrigués que surpris par ces refus d’entrée sur le territoire allemand, qui ont ciblé tout particulièrement des cadres algériens en relation directe avec des sociétés ou organismes de cette première puissance économique de l’Union européenne, ces députés ont demandé à connaître les détails procéduraux et les motivations de chaque cas refoulement. Dans une déclaration préliminaire, les interpellateurs du ministre de l’Intérieur sont revenus sur les faits tels que relatés par la presse algérienne, citant les dates de chaque opération de refoulement, les noms et les fonctions des personnes renvoyées du plus grand aéroport d’Europe. Ils ont soulevé le comportement déplacé et humiliant dont a fait preuve la police des frontières de l’aéroport de Frankfort. Les députés ont formulé une question sur chaque cas cité. Ils ont exigé de savoir pour quelles raisons, pendant quel laps de temps et sur quelle base juridique ils ont été empêchés d’entrée sur le territoire allemand. Ils ont également demandé si les autorités allemandes ont clairement informé les voyageurs des raisons de l’annulation de leur visa ou bien du refus d’entrée comme stipulé dans l’article 34 alinéa 6 du code des visas européens et de l’article 13 du code des frontières Schengen. Ils ont, par ailleurs, interrogé le ministre sur les dispositions prises pour permettre à ces voyageurs, conformément à l’article 13 du code des frontières Schengen et du code des visas, de formuler un recours contre l’annulation du visa ou le refus d’entrée. Et à chaque fois, le ministre de l’Intérieur allemand justifie les refus de visas et assure du respect total des procédures en vigueur conformément aux lois et au code des visas européens. Pour lui, aucun Algérien n’a été lésé ni maltraité : «Ils ont tous été clairement informés des raisons de leur refoulement qui est souvent celui du détournement du motif pour lequel le visa a été délivré.» Autrement dit, si le voyageur algérien se présente à l’aéroport Frankfort avec un visa Schengen multi-sorties en cours de validité qui a été délivré pour une autre destination, il n’a pas le droit d’accès au territoire allemand. C’est la négation de tout le sens et la valeur de ce type de visa qui offre aux voyageurs étrangers la possibilité de circuler librement dans tous les pays de l’espace Schengen, sans avoir à demander un visa d’entrée territorial. La réponse du ministre est un tissu d’incohérences et d’imprécisions qui ne font que corroborer les plaintes des Algériens refoulés manu militari de ce pays déjà considéré comme «peu accueillant et se détournant du monde». Le ministre allemand de l’Intérieur dit ne pas reconnaître le comportement des autorités allemandes comme «condamnable». Pour lui, les fonctionnaires de la police fédérale «ont agi conformément et proportionnellement à la loi». Il accuse ainsi la presse algérienne d’avoir «manipulé» les faits et diffusé des récits «incomplets» de ces voyageurs. Il assure, cependant, que ces «événements» à l’aéroport de Francfort sont loin de semer le doute sur l’hospitalité allemande.
Sonia Baker

Comment (11)

    Ampelmann
    18 août 2012 - 1 h 20 min

    Faut pas oublié que ce peuple
    Faut pas oublié que ce peuple méprise l’humain sauf l’arien, et qu’il était prêt a effacer tout ce qui n’est pas arien pour assoir sa suprématie. Faut voir comment les hôtesses de la Lufthansa traite les algériens sur leur vol, faut pas s’étonner notre peuple a perdu sa dignité, ou plutôt ses gouvernant l’ont déchu de sa dignité




    0



    0
    Lemajd
    17 août 2012 - 23 h 16 min

    Sans passion ,l’Allemagne est
    Sans passion ,l’Allemagne est un pays industrialise ,locomotive de l’Europe mais son esprit de culpabilité de ce qui a fait subir à l’humanité ,ni son caractere froid et raciste ne lui donne en rien ce droit de maltraiter des hôtes ,hommes d’affaires ou touristes.Allons les decideurs ,ARJLOU pratiquez la reciprocite ou bien vous avez peur ,vous ne devez avoir peur de personne que de Dieu et du Peuple.Ce peuple porteur d’une civilisation de paix ,d’amour qui a su protege les Juifs et les Chretiens doit dire clairement aux Allemands qu’ils sont entrain de se tromper car on 2014 ,quand des veritables algeriens seront au pouvoir,on reprendra la page qui nous concerne bilaterament.Mais depuis qu’on a un gouvernement faible ,tout le monde manoeuvre contre ce qui reste comme bastion,méme le petit quatar se prend pour un crapaud ,alors pourquoi pas la suisse et l’allemagne.




    0



    0
    Algérien
    17 août 2012 - 13 h 58 min

    C’est des gros incultes les
    C’est des gros incultes les allemands.




    0



    0
    Algérien
    17 août 2012 - 13 h 39 min

    L’Allemagne est un pays qui
    L’Allemagne est un pays qui ne m’impressionne pas et ceci ne m’étonne guère ! Même si beaucoup d’allemands ont pris du recul sur ce qu’ils ont commis vis à vis de l’humanité, leur logique de fonctionnement reste à mon sens profondément fasciste. Ils on un mépris profond pour l’humain qu’ils sont ! Ils confondent entre la validité de leur raisonnement et la vérité !! Bref,il faut juste qu’il sache que nous partageons pas leur valeurs et que nous pensons pas qu’ils sont supérieurs ! Nous appartenons à la civilisation de la tolérance, de l’amour et de la paix. Ils savent à quel civilisation ils appartiennent !




    0



    0
    Anonyme
    16 août 2012 - 16 h 29 min

    pour résumer le mépris des
    pour résumer le mépris des autorités allemandes envers les algeriens, voici un cas concrét: étant prof d’allemand en algerie et ayant l’habitude de séjourner en allemangne dans le cadre de stages de perfectionnement ,un jour j’ai demandé à un collègue marocain copain de chambre combien de jours lui a-t-on accordés pour un stage de 14 jours. sa réponse en me montrant son passeport était 6 mois avec plusieurs entrées et sorties. je fut etonné et surpris car nous les prof algeriens on nous accorde 15 jours pour un stage de 14 jours.
    c’est ça la politique de 2 poids 2 mesures. et dire qu’on enseigne leur langue pour renforcer les liens culturels et économiques entre les deux pays.




    0



    0
    djebaili
    16 août 2012 - 16 h 16 min

    Pour résumer le mépris des
    Pour résumer le mépris des autorités allemandes envers les algeriens, voici un cas concrét: étant prof d’allemand en algerie et ayant l’habitude de séjourner en allemangne dans le cadre de stages de perfectionnement ,un jour j’ai demandé à un collègue marocain copain de chambre combien de jours lui a-t-on accordés pour un stage de 14 jours. sa réponse en me montrant son passeport était 6 mois avec plusieurs entrées et sorties. je fut etonné et surpris car nous les prof algeriens on nous accorde 15 jours pour un stage de 14 jours.
    c’est ça la politique de 2 poids 2 mesures. et dire qu’on enseigne leur langue pour renforcer les liens culturels et économiques entre les deux pays.




    0



    0
    yassin
    16 août 2012 - 1 h 59 min

    Was erwartet man von einem
    Was erwartet man von einem Volk, dass 6 millionen Juden einfach so vergast hat! Deutschland ist und bleibt ausländerfeindlich. Schade, dass die algerische Regierung Nichts dagegen tut, wenigsten sich in Sachen Wirtschaftlicher Kooperation sich an andere Länder wenden.




    0



    0
    slimane likeur
    15 août 2012 - 18 h 08 min

    Les Algériens doivent savoir
    Les Algériens doivent savoir comment forcer le respect à l’étranger. Je parle bien sûr de l’Etat qui, à travers ses instances dirigeantes, doit veiller au respect des Algériens à l’étranger. Il ne doit pas badiner avec cette question. Sinon, on va continuer à vivre des humiliations et des avilissements à l’image de ce qui s’est passé à Francfort




    0



    0
    feriel
    15 août 2012 - 12 h 38 min

    oui, bonne idée chark. Les
    oui, bonne idée chark. Les allemands sont connus pour leur caractère froid et peu accueillant pour ne pas dire raciste.




    0



    0
    Anonyme
    15 août 2012 - 12 h 29 min

    dernièrement l’Algérie a
    dernièrement l’Algérie a signé un contrat avec les allemands de plus de 3 milliards $ pour l’achat d’armement marin. En contrepartie les allemands ont exprimé leur gratitude envers les algériens en refoulant sans motif convainquant des cadres algériens. Ou est passé Houari Boumedienne!!!!!!!!




    0



    0
    chark
    15 août 2012 - 8 h 54 min

    Qu’on applique les mesures de
    Qu’on applique les mesures de réciprocités , on limite les contrats commerciaux avec les allemands , et on se tourne vers l’indonésie , c’est tout !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.