Les islamistes libyens tuent l’ambassadeur des Etats-Unis à Benghazi

L'ambassadeur américain en Libye et trois autres membres de l'ambassade ont été tués mardi soir dans une violente attaque contre le consulat américain à Benghazi, dans l'est libyen, par des hommes armés protestant contre un film offensant l'Islam, a indiqué un responsable libyen ce mercredi. Des manifestants se sont attaqués, mardi, en début de soirée au consulat. Des hommes armés ont d'abord tiré en l'air, avant de prendre d'assaut le bâtiment auquel ils ont mis le feu, détruisant une partie des locaux de la représentation diplomatique. Des affrontements ont eu lieu entre des forces de sécurité et des hommes armés, et les routes menant au bâtiment ont été fermées. Selon le porte-parole de la Haute commission de sécurité du ministère de l'Intérieur, Abdelmonoem al-Horr, des roquettes RPG ont été tirées sur le consulat. Wanis Charef, assistant du ministre libyen de l'Intérieur, avait pourtant déclaré que les diplomates de la mission américaine avaient été évacués pour éviter des affrontements avec les manifestants. Ce mouvement de colère a été provoqué par un film insultant le prophète Mohamed. La projection de ce film aux Etats-Unis a provoqué également la colère de milliers d’Egyptiens qui ont manifesté, mardi 11 septembre, devant l'ambassade américaine au Caire, avant d'arracher le drapeau américain pour le remplacer par un étendard islamique. Selon le Wall Street Journal, le film à l'origine des violences s'intitule Innocence of Muslims (L'Innocence des musulmans) et a été réalisé par un Israélo-Américain, Sam Bacile, et a reçu le soutien du pasteur américain Terry Jones qui avait brûlé en public des exemplaires du Coran en avril dernier. Les responsables libyens ont annoncé l'«ouverture immédiate d'une enquête». Le président du Congrès libyen, Youssed al-Megaryef, a appelé à une réunion d'urgence avec le gouvernement d'Abdelrahim al-Kib.
R.I.
 

Comment (9)

    Samy
    13 septembre 2012 - 14 h 08 min

    Dans mon commentaire
    Dans mon commentaire précédent j’avais écris »la liberté des uns commence là où s’arrête celle des autres » le véritable adage est: « la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres »
    @Cark
    Il ne faut jamais traiter les gens de rats même s’ils le méritent.Kadhafi a beaucoup utilisé ce terme regarde où il a fini.Sadam Hussein parlait de mère de toutes les batailles qu’il va livrer.En vérité tous ces dictateurs ne sont forts que face à des gens désarmés et des peuples complétement abrutis par leur propagande mensongère.




    0



    0
    chark
    13 septembre 2012 - 10 h 01 min

    C’est sales rats regretteront
    C’est sales rats regretteront celui qu’ils ont assassiné sous les caméras de la cia ,et des franco-sionistes , ces rats auront leur pantalon baissé , et ce prosterneront devant leurs maitres wahabo-salafistes-sionistes pour des siecles , en vendant leur âme , ces écervelés on vendu de facto leur destins !




    0



    0
    Samy
    13 septembre 2012 - 9 h 30 min

    J’aimerai bien voir ce film
    J’aimerai bien voir ce film et aussi lire les versets sataniques pour voir de quoi ils retournent.Mais je suis perplexe;Pourquoi quand Jésus,Moïse ou Boudha sont portés à l’écran et parfois critiqués leurs fidèles ne réagissent pas violemment et pourquoi en Europe chrétienne on tolère la construction de mosquées avec minarets et peut être même hauts parleurs alors que dans presque tous les pays musulmans la présence d’un lieu de culte autre que musulman est considéré comme une agression contre l’islam.La liberté des uns commence là où s’arrête celle des autres dit l’adage.La politique de l’autruche ne mène nulle part sauf à devenir la risée du monde qui observe abasourdi des comportements dignes de l’antiquité alors que nous sommes à l’ère atomique depuis 1945.




    0



    0
    Anonyme
    13 septembre 2012 - 3 h 12 min

    Et alors? faut pas se payer
    Et alors? faut pas se payer la tete de la religion de ceux qui n ont rien sauf la religion pour survivre !!!




    0



    0
    Anonyme
    12 septembre 2012 - 20 h 24 min

    Retour de manivelle 😉
    Retour de manivelle 😉




    0



    0
    Anonymous
    12 septembre 2012 - 17 h 09 min

    Eh oui quand l’Algerie disait
    Eh oui quand l’Algerie disait attention à la prolifération des armes en libye, on l’écoutait pas pour eux on soutenait le régime, chapeau à la diplomatie Algérienne




    0



    0
    Mansour
    12 septembre 2012 - 13 h 15 min

    La violence,toujours la
    La violence,toujours la violence et qui est derrière cette violence c’est toujours les mêmes manipulés ou pas.Ceux qui ont fait de cette religion une doctrine politique pour la conquête du pouvoir temporel ici bas tout en nous faisant croire qu’ils croient au paradis,à l’enfer et à l’au-delà.Si vraiment ils sont croyants ils laisseraient le soin à Dieu tout puissant de punir ceux qui l’offensent ou qui offensent son Prophète.Mais ils préfèrent se faire justice eux-même quitte à tuer et faire souffrir des innocents souvent de la même religion qu’eux.Ataturk n’a pas tort en disant que « celui qui utilise la religion à des fins politiques est un lâche » et c’est toujours d’actualité.Mais que reste-t-il aujourd’hui de l’héritage de grands hommes tels Mustapha Kamel ou Habib Bourguiba,héritage piétiné par des incultes avides de pouvoir.




    0



    0
    Anonyme
    12 septembre 2012 - 12 h 54 min

    vraiment des ingrats ces
    vraiment des ingrats ces libyens le monde occidental et les états unis les ont débarraser d’un tyran(kadafi)et sa tyranie c’est ça les remerciements (tout ça pour un mini-film idiot béte tourné par un sioniste ) mes pensées vont a la famille des victimes




    0



    0
    Anonyme
    12 septembre 2012 - 11 h 52 min

    le monstre de kadafi a
    le monstre de kadafi a laisser des hors la loi dérriére lui ils on t de la chance que w .bush n’est plus au pouvoir mes condoléances aux familles des victimes




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.