Fin de cavale pour un gang de braqueurs à Alger

Les agressions sur le réseau routier à l’ouest d’Alger sont devenues monnaie courante à tel point que les automobilistes craignent la moindre panne. Des dizaines de plaintes ont été déposées par les victimes de braqueurs, dont beaucoup de femmes, auprès de la Gendarmerie nationale, après avoir été dépouillées de leurs bijoux, argent, papiers d’identité, véhicule, etc. Du pont sur l’oued Mazafran, Zéralda, à l’axe menant vers Birtouta et Koléa, des automobilistes subissaient les agressions à l’arme blanche de braqueurs. Pour mettre fin aux agissements de cette bande de criminels, la gendarmerie a fait appel aux sections spécialisées. Ainsi, un gang, composé de quatre individus, présentés comme «dangereux», a été démantelé hier soir. Ces criminels, des récidivistes, opéraient le visage recouvert d’une cagoule et étaient munis de sabres et autres armes prohibées ; ils ont été interpellés l’un après l’autre après un précieux renseignement parvenu aux enquêteurs, faisant état de deux individus qui se dirigeaient vers Aïn Defla dans un véhicule roulant à vive allure. Les gendarmes d’Aïn Defla ont fait appel aux éléments d’une SSI (section spécialisée dans l’intervention) pour intercepter le véhicule en question. Après l’immobilisation de ce dernier, les deux hommes ont été interpellés. Ils ont avoué, lors de leur interrogatoire, de graves faits, notamment le braquage d’automobilistes, la nuit. Ils révéleront également que deux autres individus, originaires de Zéralda et Souidania, faisaient partie de leur bande et détenaient tous les objets subtilisés par la violence aux victimes. La perquisition des domiciles de leurs acolytes aboutira à la découverte de bijoux, sacs à main, argent, téléphones portables… Les quatre malfaiteurs ont été écroués à la maison d’arrêt d’El-Harrach.
Yanis B.
 

Commentaires

    lahnech
    27 septembre 2012 - 9 h 58 min

    bon débarra!
    bon débarra!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.