L’Intérieur refuse l’agrément à une association contre la corruption

«Les membres de notre association ont été l'objet d'enquêtes menées par les services de sécurité et les RG qui ont révélé qu’il s’agissait de personnes non corruptibles que les autorités ne peuvent maîtriser», a déclaré Mustapha Atoui, président de l'Association nationale de lutte contre la corruption (ANCL), lors d'une conférence de presse animée, aujourd'hui mardi, au siège de la LADDH, pour expliquer la décision «arbitraire» du ministère de l'Intérieur, lequel a refusé catégoriquement de délivrer le récépissé d’enregistrement relatif à la création de l’association. Le document en question du ministère, dont Algeriepatriotique détient une copie, révèle effectivement le refus des autorités à délivrer ce récépissé d’enregistrement, prétextant que l'association n'a pas respecté la loi 12-06 relative aux associations. «Nous avons respecté la loi 12-06 à la lettre, nous avons rectifié quelques matières du règlement intérieur, suite à la demande de l’administration et deux mois après, ils nous opposent un refus», s’est indigné M. Atoui. Ce dernier dit ne pas comprendre ce refus, puisque, rappelle-t-il, la priorité du programme du président de la République est de combattre la corruption, en impliquant les efforts de tous. L’interlocuteur a expliqué que la raisons de vouloir créer une telle association – la première du genre dans le pays – répond à un vœu émis par des personnes qui ont eu à dénoncer la corruption auparavant et voulu créer un organisme officiel à cet effet. «Le ministère de l’Intérieur bafoue les lois puisqu’il a refusé de nous donner le récépissé d’enregistrement et il ne donne aucune explication à cette fin de non-recevoir», a-t-il souligné. Enumérant les objectifs tracés par cette association, dont la lutte contre la corruption dans tous les secteurs, la protection des biens de l’Etat ainsi que la dénonciation et la poursuite des affaires liées à la corruption, l'interlocuteur a regretté l’absence d’une «volonté politique» pour combattre ce fléau. «La corruption est l’oxygène de l’Etat», a-t-il dénoncé. «Entre les discours officiels et la réalité, il y a beaucoup à dire», dira M. Khalil, secrétaire général de l'ANCL. «La sécurité de l’Etat est en danger à cause de ce mal. Il y a un gel complet de tous les organes de contrôle», a poursuivi son adjoint, M. Fadel. L'association a, par ailleurs, annoncé le dépôt d'un recours auprès du Conseil d'Etat. Si les autorités refusent d’accorder l'agrément, les responsables de l’association disent qu’ils activeront sous l'égide de la LADDH.
Mohamed El-Ghazi
 

Comment (2)

    redouane
    7 novembre 2012 - 18 h 18 min

    il faudra peut etre payer un
    il faudra peut etre payer un petit pot de vin,pour avoir l agrement




    0



    0
    Ibn Khaldoun
    7 novembre 2012 - 11 h 29 min

    Cette majorité spectatrice,
    Cette majorité spectatrice, devrait aujourd’hui, avant demain, se mobiliser, et manifester son soutien total à une lutte contre la corruption ? Et en même temps dévoiler la réalité de beaucoup de partis qui se réclamaient intègres, où durant les campagnes des élections ne cessaient de se proclamer contre les maux sociaux et surtout contre le phénomène de la corruption. Alors quand le Président a déclenché la lutte, ils se sont rétractés. Aucun parti politique n’a soufflé un mot !! Encore les députés et les sénateurs dont la majorité du peuple attendait qu’ils se manifestent contre cette gangrène.
    La corruption, la fraude, l’import export, le blanchiment d’argent, le pognon du terrorisme et les détournements. Ce sont là les facteurs principaux qui avaient appauvri la majorité, disons ‘’la famille misérable’’. Etant donné que depuis quelque temps, nous entendons parler de plusieurs familles en Algérie, à commencer par ’’la famille des Qmakem’’ ‘’la famille des harkis’’ ‘’ la famille des généraux’’’’ la famille terroriste’’ et enfin ‘’ la famille révolutionnaire’’ Alors autant ajouter ‘’ la famille des corrumpus ’’. De cette façon en obtiendrait un bouquet varié. Et les misérables existeront dans la légalité, selon Victor hugo.
    Cette majorité devenue misérable, la réalité sociale qui l’entoure leur donnait raison, de porter sa solidarité à cette lutte. Honnêtement, quand dans le même quartier l’exercice du grand commerce illicite, la vente de la pizza ou l’aventure du prête-nom à des importateurs bidon permettent d’éditer des fortunes colossales. Villas à plusieurs étages d’une laideur repoussante. Voitures super luxe pour les enfants, consommation ostentatoire de tous les équipements possibles envahissent notre quotidien et notre espace. Mieux, depuis les années quatre-vingt et surtout durant la période de la décennie noire, l’ostentation du luxe devient la marque de la réussite sociale. Et il n’existe pas d’autre manière sociale d’exprimer la réussite en dehors de l’argent. En fait, l’argent que l’on gagne et l’aisance qu’il donne restent le critère de vérité sur l’échelle des valeurs sociales sur les normes en œuvre dans la structuration de la société.
    La situation de renversement des valeurs, de désordre des hiérarchies et des normes s’appelle l’anomie. Nous sommes en situation d’anomie depuis le début des années quatre-vingt dix si longtemps qu’elle a atteint sur l’esprit même des gouvernants qui savent qu’un commerçant dans les matériaux de construction gagne plusieurs fois plus d’argent qu’un Président de la République dans n’importe quel pays !! Et qu’un « monopoliste » des fruits gagne plus d’argent qu’un magistrat qui a passé la moitié de sa vie dans les études. Tout cela n’incite guère au respect des études et des personnes qui les ont faites! L’anomie n’est pas une situation statique, bien au contraire ! Plus elle s’installe, plus elle aggrave le désordre. Et, sous la poussée des facteurs sociaux, plus les gouvernements prennent des mesures caritives, plus ils aggravent la situation.
    Tous les Algériens sont responsables de cette situation qui a enfanté des ripoux au sein de toutes les classes. Nous sommes responsables devant Dieu. (Qui de vous a observé un désordre doit le corriger… selon notre Prophète QSSl).




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.