Trois intellectuels critiquent la liberté d’expression à deux vitesses en France

La montée de l’islamophobie en France a été au cœur d’une conférence-débat organisée hier soir à Paris. Les participants à cette conférence ont fustigé l’instrumentalisation de la «peur supposée» de la deuxième religion dans l’Hexagone à des fins «bassement politiciennes». Les participants à cette rencontre, initiée par le Conseil représentatif des associations et institutions françaises de culture musulmane (CRAF), étaient appelés à répondre à la question de savoir si la liberté d'expression autorisait la liberté d'insulter et ce que cache cette liberté d’expression quand elle vise à salir particulièrement le monde musulman. Pour Sadek Sellam, historien de l’islam contemporain, affirmer une liberté d’expression absolue sans aucune limite, dans le traitement en France de la question de l’islam, revient à «mépriser la dignité des croyants». Il a relevé, dans ce sens, que le propos en France est surtout de critiquer l’islam en tant que religion, et non pas l’islamisme, signalant qu’en France on s’attaque surtout à la personne du sceau des prophètes qui occupe une place centrale chez les musulmans. «Nous assistons, de ce fait, à une démocratie à double vitesse : celle de super-citoyens qui ont la liberté absolue, y compris la liberté de mépriser une bonne partie de leurs concitoyens, et les citoyens de seconde zone dont la dignité est méprisée.» Père Michel Lelong, ancien responsable du SRI (Secrétariat pour les relations avec l'islam), a affirmé que la liberté d’expression «ne doit pas être absolue ; elle a aussi ses limites». «Ces journaux qui se permettent d’injurier des croyants ou leurs prophètes ne méritent pas notre estime, parce qu’ils ne pensent pas aux croyants de base qui ne sont pas forcément des gens influents, cultivés ou puissants, mais qui souffrent», a-t-il dit. Reprenant le triptyque «liberté, égalité, fraternité», cher à la République française, il s’est interrogé si la liberté d’expression s’appliquait de la même manière en France selon qu’on parle des chrétiens, des musulmans, des juifs et des athées» «Non !» a-t-il répondu, estimant que la liberté d’expression en France «n’est pas toujours égalité». Il a cité l’exemple de l’interdiction de la chaîne de télévision El Manar en France sous prétexte qu’elle présentait une émission se moquant des rabbins, au moment où l’on continue, a-t-il fait remarquer, à tolérer l’existence de journaux comme Charlie Hebdo, auteur, récemment, de caricatures offensant le prophète Mohamed. Le blogueur et politologue René Naba a, pour sa part, relevé que tout discours contestataire, qu’il soit musulman ou chrétien, est «inaudible en France». Il a souligné le fait que des faiseurs d’opinion en France prennent des actes isolés présentés comme émanant de musulmans (affaire Merah, attaque de magasins appartenant à des Français de confession juive à Sarcelles, etc.) pour s’en servir comme «prétextes pour s’attaquer à l’islam et le stigmatiser».
Sarah L./Agence
 

Comment (3)

    Ezzine
    24 novembre 2012 - 11 h 02 min

    Ce n’est plus un secret pour
    Ce n’est plus un secret pour personne. La France n’est plus maitresse de son destin. C’est l’influence israélienne qui conduit toute ses affaires politiques économiques culturelles, médiatiques etc.… Certains disent même qu’Israël n’est plus en Palestine occupée mais se trouve bel et bien ancrée en France. Combien y-a-t-il de Français digne de son nom sanctionnés ou sont interdits de parole dans les grands médias sous-prétexte d’antisémitisme.

    Le Parti socialiste et son François HOLLANDE qui conduisent aujourd’hui les affaires dans ce pays est devenu malheureusement l’otage de la politique sioniste dans le monde il rejoint par conséquent les USA victime du lobby juif.

    Il faut se méfier de ses gens sionisés jusqu’à la moelle épinière et/ou pilotés dans toutes leurs entreprises. Ils vous vendent des belles paroles en se flattant mais n’hésitent pas, sur recommandations, le moment venu à vous poignarder dans le dos. La France de ce 21eme siècle n’est plus cette grande nation qui respecte ses engagements ni sauvegardent de bonnes relations avec ses anciennes colonies.

    Les USA ces derniers temps n’en ont fait qu’une bouchée et réduit la Nation française à moins que rien sinon une simple queue qui les suit aveuglement partout parfois même contre leurs propres intérêts au nom de cette « grande stratégie » qui les unissent pou le bien et pour le mal. Balivernes !

    Oh combien même en effet les relations stratégiques entre puissances s’enchevêtrent mais au moins chacun garde respectivement une certaine dignité, une certaine liberté d’agir et une certaine influence tout à fait indépendante notamment là où l’une d’entre elles fût un jour politiquement et militairement présente.

    La prépondérance des évènements en Syrie ancienne colonie française est un exemple frappant qu’il faut méditer. Celle-ci devrait revenir historiquement à la France ; mais devenant inapte politiquement et privée d’un savoir faire stratégique ce sont plutôt les américains qui en tiennent la direction.

    Comment voulez-vous que les pays autrefois tout près de la France aient désormais confiance en elle si d’un côté cette même France d’aujourd’hui s’est faite d’une part isréaliser chez elle malgré elle et de l’autre exploiter et trainée dans la boue au sein même de ses anciennes zones d’influence par une autre puissance.




    0



    0
    salim
    24 novembre 2012 - 0 h 10 min

    Ces attaques en règle contre

    Ces attaques en règle contre les musulmans de France, et contre l’islam. Sont le fait de personne bien précises et bien connues en France quand à leur haine pour les musulmans.
    Et l’on peut voir un échantillon en Israël avec leur comportement haineux envers les religions, musulmane et chrétienne.
    En France, la société fait l’objet de manipulations, et pour mieux disloquer cette société d’origine et en majorité chrétienne, il fallait imposer une autre religion, celle de l’islam.
    Il y avait donc des intelligents au sein de la société française, ils se sont évertués à créer des associations, pour défendre les émigrés, contre le racisme etc.
    Et toutes ces associations sont dirigées chapeautées par des juifs, ou un groupe de juifs. Connus pour leurs accointance au sionisme et tous ayant des liens avec le CRIF, le patronat juif, et autre organisations racistes.

    Ils se sont arrangés d’être derrière ces filières d’émigration, et d’ailleurs le même procédé à lieu entre les Etats latinos- américains et les Usa et des associations dirigées par des juifs font le même travaille qu’en France.

    Ces émigrés qui viennent en France sont pour la majorité de confession musulmane. Et ces association, utilisent ces émigrés comme paravent et présenter ainsi à la société française un problème qui n’en est pas un. D’un fait de société naturel, qu’ils amplifient, ils se sont évertués à présenter les musulmans, ces boucs émissaires pour ce qu’ils ne sont pas réellement.
    Car actuellement la société française est en train de muter de fond en comble et ce n’est pas ces musulmans avec leurs mosquées qui en sont à l’origine.

    Les changements qui s’opèrent dans la société sont autres. Et crées par d’autres personnes que les musulmans ou émigrés.
    Et pour mieux aveugler les gens et les faire détourner de leurs problèmes réels voir de ce qui se passe réellement dans la société.
    Ils ressortent un fait genre, une histoire de femme voilée, ou crée un incident ou un musulmans est impliqué, ou une histoire de caricature. Car pour celui qui observe et suit l’actualité, ces cas ne surviennent qu’à des périodes et des moments bien précis.
    Qui est à l’origine de la chute et du recul de l’église est-ce les musulmans ou les autres. ?
    Qui s’est imposé au pape est-ce les musulmans ou les autres ?
    Qui a infiltré l’église est-ce les musulmans ou les autres?
    Qui a introduits des mœurs et habitudes humiliantes au sein de la société française, est-ce les musulmans ou les autres?




    0



    0
    Times
    23 novembre 2012 - 19 h 59 min

    Non, il n y a pas
    Non, il n y a pas d’islamo-phobie mais de la résistance à l’islamisme fasciste et fascisant.
    Il n y a pas mille façon de comparer, il suffit de mettre en face le système laïque français qui ignorent toutes les religions mais leur permet d’exister, et toutes sans qu’elles ne mettent leur nez dans l’état et surtout pas dans l’école pour que celle-ci reste basée sur du rationalisme et non sur la foi, d’une part et un régime islamiste …. heu… prenons au hasard : le régime saoudien par exemple : pendant l’apartheid en Afrique du sud, le régime raciste de Pic Botha interdisait aux noirs de s’assoir sur des bancs réservés aux blancs dans un jardin public par exemple, le régime islamiste Saoudien, au nom de cette religion ( islam) lui, interdit encore aujourd’hui, à plus de 5 milliards d’être humains, deux grandes villes, la Mecque et Méline oui, ces villes sont interdites aux non musulmans. Imaginez une seconde qu’un jour les chrétiens décident de répliquer et interdisent plusieurs villes aux musulmans comme Rome ( Saint Pierre ) ou les laïques français décident eux aussi d’interdire Paris aux Musulmans.
    Il y a un autre problème « d’islamo-phobie » : imaginez que tout les pays Européens décident d’appliquer la réciprocité aux pays musulmans qui interdisent, au nom de la religion, aux femmes de culture musulmane ou pour préciser, issues d’une société sur laquelle l’islamisme doux ou violent a mis la main, d’épouser un Européen parce qu’on lui reproche de ne pas être musulman.
    C’est cette religion qu’il faut réformer et pas avec une petite réforme comme celle de Ben Badis mais, une vraie ! toucher au coran et cessez de dire qu’il est intouchable et immuable car … c’est faux ! la preuve, c’est qu’il y a eu plusieurs Coran historiques et ils sont différents, le Coran en vigueur aujourd’hui, c’est juste celui des vainqueurs de la « fitna al Koubra » et ceux là même qui ont détruit les autres Coran à l’exception de celui qu’ils détenaient eux même.
    Une vraie réforme ou une mort certaine de cette religion qui est devenue synonyme de violence. Ce sont ceux la même qui prétendent la défendre qui sont entrain de la détruire.
    Avec le temps, l’apostasie qu’elle condamne par la mort va entrainer sa perte aussi, il sera difficile de permettre aux gens de devenir musulmans en quelques secondes, le temps de la chahada et condamner à mort un musulman qui ne croit plus en cette religion et qui voudrait la quitter. .
    Vous pouvez ne pas publier cette réaction, tout ce que je sais, c’est que, si les animateurs de ce site, ne donnent la parole qu’à une certaine catégorie de propos, il finiront par n’avoir que ceux, qui ruminent les propos d’Elmoudjahid à longueur de journée et à ses heures de « gloire » des années 70.
    Publiez et laissez les gens débattre, c’est comme ça qu’on fera avancer les choses et donc notre pays. Chaque fois qu’un algérien qui a même une petite autorité qu’il utilise systématiquement pour museler d’autres Algériens, cet algérien censeur devient le pire des ennemis de l’Algérie et l’opposé même de patriote.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.