Le réseau des autoroutes en Algérie dépassera les 8 000 km vers 2015

Le réseau des autoroutes en Algérie dépassera les 8 000 km à l'horizon 2015 grâce aux projets dont le lancement est prévu pour les deux années à venir, a souligné, jeudi, le ministre des Travaux publics, Amar Ghoul. «L'Algérie s'apprête à lancer 34 projets de réalisation d'autoroutes et de voies rapides, ce qui augmentera la longueur des autoroutes à 8 000 km à l'horizon 2015 contre 4 500 km actuellement», a indiqué le ministre dans une déclaration à la presse en marge de l'inauguration de la 10e édition du Salon international des travaux publics. L'année 2013 sera celle des «grandes réalisations et des grands projets» à travers tout le territoire national, a souligné le ministre, annonçant le début de réalisation de 11 nouvelles voies rapides dont la rocade des Hauts-Plateaux et les voies rapides devant relier les ports à l'autoroute est-ouest. D'autres grands projets seront lancés dans les wilayas du Sud sur une longueur de 10 000 km, a-t-il ajouté. Dans ce contexte, les travaux de réalisation d'une autoroute devant relier Tindouf à Adrar via Chenachen sans passer par Bechar seront bientôt lancés, a annoncé le ministre, citant également le lancement prochain des travaux de réalisation de la route reliant Adrar à Timimoun et El-Bayadh sur 800 km. A ces projets, s'ajouteront ceux de réalisation des routes devant relier Tamanrasset à Illizi et à Djanet. Le premier responsable du secteur a également cité d'autres projets visant à désenclaver les villes du nord dont le dédoublement des voies côtières, le projet de réalisation de la route reliant Tizi Ouzou à l'autoroute Est-Ouest via le mont Bouzegza sur 50 km. Le ministre n'a pas manqué de citer aussi le projet de réalisation de l'autoroute reliant Khemis-Miliana à Bordj Bou-Arréridj en passant par le sud de la wilaya de Médéa, Sour El-Ghozlane (Bouira) et Hammam Delaa (M'sila). Pour le ministre, l'année 2013 sera également une année de changements pour ce qui est de l'encadrement en matière de maintenance avec le parachèvement de la réalisation de 608 maisons cantonnières, à raison d'une maison pour chaque circonscription administrative. Cette année verra également la réalisation d'un parc pour le matériel des travaux publics au niveau de chaque wilaya pour consolider les capacités des 15 parcs qui existent actuellement. Le ministre a également prévu la création de 700 000 postes d'emploi dans son secteur dans le cadre du programme 2012-2014 contre 640 000 au titre du programme 2005-2009. Le ministre a rappelé la réalisation de 20 000 km et l'entretien de 70 000 km pendant la période allant de 2000 à 2010. Le nombre des bureaux d'études a atteint plus de 550, ce qui constitue «un important acquis», sachant que leur nombre était de 50 en 2004, a-t-il ajouté en rappelant que le nombre des entreprises de réalisation était passé de 1 000 à 7 000. 95% des projets en cours de réalisation sont réalisés par des moyens nationaux alors que 5% sont confiés à des étrangers.
R. N.
 

Commentaires

    babar
    23 novembre 2012 - 20 h 15 min

    Les grands projets permettent
    Les grands projets permettent a certains de « brasser » des sommes considerable sans trop se faire « prendre »…Satellite/FibreOptique contre bitume…les limites des decideurs d’Oujdah!avec des plumes, ils peuvent voler encore plus:(




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.