14 partis appellent Bouteflika à exiger la repentance de la France

Inédit ! Quatorze formations politiques signent aujourd’hui une déclaration commune dans laquelle ils exigent de l’Etat français qu'il se repente des crimes coloniaux commis durant les 132 ans d’occupation de l’Algérie. Signé entre autres par le MSP, le FNA, El-Islah, Ennahda, Fadjr El-Djadid et le RPR, cet appel a été adressé au chef de l’Etat, lui demandant de défendre cette «revendication du peuple algérien» et de réclamer à l’Etat français «une reconnaissance des crimes coloniaux» et des «excuses officielles» au peuple algérien pour tout ce qu’il avait enduré durant cette longue occupation. Cela en permettant, entre autres, la promulgation d’une loi criminalisant la colonisation française en Algérie dont la première mouture a été rejetée par l’APN. Saisissant le contexte de la visite du président Hollande prévue les 19 et 20 du mois courant, ces partis conditionnent l’amélioration et l’apaisement des relations entre les deux pays par la «nécessaire reconnaissance, pardon et réparation» du préjudice causé par la colonisation, affirmant que «les crimes contre l’humanité commis en Algérie sont imprescriptibles». Dénonçant la fuite en avant de l’Etat français qui «refuse d’assumer son lourd passé colonial», les quatorze formations s’opposent «énergiquement» au retour des harkis et des pieds-noirs en Algérie. Ils refusent qu’ils figurent dans la délégation officielle qui sera conduite par le président Hollande. Ils s’insurgent également contre l’ouverture du dossier de l’indemnisation des pieds-noirs pour leurs biens laissés en Algérie après l’indépendance. Ces partis n’ont pas manqué d’évoquer l’autre dossier à l’ordre du jour de cette visite, à savoir la crise malienne, invitant ainsi la France à «cesser sa politique provocatrice» dans la région du Sahel et à «aider les pays de la région à régler le conflit malien à travers le dialogue». La question des archives a été également soulignée par ces partis qui réclament de l’Etat français leur restitution. Ces partis appellent, en outre, le président Bouteflika à prendre ses «responsabilités» en mettant fin au «favoritisme» dont bénéficient les entreprises françaises en Algérie, notamment en termes de «marchés». Autre point soulevé : le racisme et la maltraitance des ressortissants algériens en France, demandant ainsi au chef de l’Etat d’ouvrir ce dossier avec la partie française. Les formations signataires de cette déclaration s’engagent à mener des actions avant et après la visite en Algérie du chef d’Etat français. Une visite qui s’annonce d’ores et déjà mouvementée.
Sonia B.
 

Comment (8)

    AnonymeKELAM
    8 mai 2013 - 8 h 12 min

    la repentance la demandée est
    la repentance la demandée est la moindre des choses pour les crime commis par la france coloniale;
    combien d’ALGERIENS SONT MORT PAR LE CRIME DE LA FRANCE DEPUIS 1832.
    NOUS N4AVONS PAS CHERCHE LA FRANCE CHEZ ELLE . ELLE EST VENUE NOUS COLONISE ALORS QU ON 2TAIT UN PEUPLE FIERE AVEC SA CULTURE SES ECOLES ECT… même son agriculture .




    0



    0
    AnonymeKELAM
    8 mai 2013 - 8 h 10 min

    une affaire monté de toute
    une affaire monté de toute piéce, car la pédophilie au maroc est légion a commencé par m6.




    0



    0
    AnonymeKELAM
    8 mai 2013 - 8 h 08 min

    il faut recxonnaitre que le
    il faut recxonnaitre que le xcolonialisme n’a pas changé de manteau ,il est égale a lui même ;
    nous avons notre indépendance :mais le colon est présent par des méthode ignoble :alors la révolution continue.
    demandant des comptes pour leur faire remémorer leur crime est une bonne chose:les juifs ont raisons dans ce cadre.




    0



    0
    AnonymeKELAM
    7 mai 2013 - 9 h 09 min

    la repentance la demandée est
    la repentance la demandée est la moindre des choses pour les crime commis par la france coloniale;
    combien d’ALGERIENS SONT MORT PAR LE CRIME DE LA FRANCE DEPUIS 1832.
    NOUS N4AVONS PAS CHERCHE LA FRANCE CHEZ ELLE . ELLE EST VENUE NOUS COLONISE ALORS QU ON 2TAIT UN PEUPLE FIERE AVEC SA CULTURE SES ECOLES ECT… même son agriculture .




    0



    0
    Times
    17 décembre 2012 - 17 h 27 min

    Ceux qui vivent en France
    Ceux qui vivent en France savent que la France ne demandera jamais « pardon » à ce régime et tant mieux ! Comment demander à la France de se repentir quand, par exemple, il n y a pas eu seul mètre de chemin de fer construit depuis l’indépendance alors que les Français avaient tracé des lignes jusqu’à Bechar et et Biska et même Touggourt et ce, en moins de 50 ans ? Évidement, imaginez ce qu’ils auraient pu faire avec le pétrole sachant qu’à leur époque, il n’y en avait, ou presque, pas. Comment demander à la France de se repentir alors qu’elle avait donné à l’Algérie des Mohamed Dib, des Moulouds Feraoun et Mameri, et 50 ans après le régime du FLN a réussi à réduire à néant cette école qui ne fournit plus désormais que des imams soumis ou des terroristes islamistes capable de rôtir un bébé dans une poêle avant de le faire exploser contre un mûr.
    Comment la France pourra -t-elle présenter ses excuses à un régime qui avait tout pour réussir mais qui avait plongé le pays dans une guerre qui a déjà 20 ans.

    Je le répète, la France, si elle veut se repentir, le peuple Algérien existe, si elle veut lui présenter ses excuse c’est très simple, il faut d’abord et avant cela cesser de soutenir l’entité néocolonialiste FLN qu’elle placé et installé seul au pouvoir à Alger.
    On a remarqué aussi que depuis le bras d’honneur de Gerard Longuet, des mecs comme Said AB. ou autre ministre de moudjahidines de pacotille qui l’ont reçu en plein face, restent désormais bouche cousue. Même les leaders du FLN se taisent, ils lancent, leur sous traitant comme ces 14 obscures partis politiques que personne connait.
    Un jour, j’espère, la demande de pardon viendra de ce régime qui se trouvera derrière un box des accusés pour répondre de ses méfaits. C’est le pire de tout les colonialistes !




    0



    0
    Docteur Farouk HAMZA
    17 décembre 2012 - 11 h 50 min

    La repentance, condition
    La repentance, condition nécessaire aux bonnes relations algéro-françaises.

    L’Algérie et la France ne peuvent se passer l’une de l’autre et cela pour des raisons géographiques, historiques, sociologiques, politiques et culturelles. La proximité et les échanges divers font que les deux pays sont en devoir de développer de bonnes relations bilatérales dans l’intérêt des deux nations.

    Par le passé, depuis 1830, la politique coloniale de la France en Algérie a engendré l’injustice, l’humiliation et la haine. Elle a été aussi à l’origine de la genèse d’une résistance algérienne légitime face à l’occupant et d’une guerre de libération nationale de plus sept années.

    L’indépendance de mon pays a été arrachée en juillet 1962 au prix d’un million cinq cent mille martyres et en bonus la politique de la terre brûlée menée par l’organisation armée secrète (O.A.S.).

    Il est bon de ressasser cette Histoire commune pour tenter de partir sur de bonnes bases. Il est clair et incontestable que mon pays a été exploité durant plus 132 ans par la France.

    Aujourd’hui mon pays se construit malgré les aléas de la gouvernance et du contexte géopolitique actuel difficile.

    La visite du Président français François Hollande peut être interprétée comme une tentative d’une véritable réconciliation algéro-française fondée sur « l’apaisement », mais, notre souhait à nous algériens, cette réconciliation doit être aussi fondée sur la justice pour que nos deux peuples, particulièrement les jeunes générations, puissent revisiter leur Histoire commune sans complexe.

    Plusieurs facteurs nous lient au peuple de France. L’immigration algérienne est une des plus importantes dans les villes françaises, la proximité des deux rives de la méditerranée et les échanges économiques et culturelles, sachant que la langue française est la deuxième parlée par les algériens.

    Je suis convaincu que nombreux sont les français qui souhaiteraient passer les fêtes de fin d’année en Algérie pour plusieurs motifs, pour le soleil, pour la diversité des paysages, pour la générosité, l’hospitalité et le bon accueil de cette Algérie profonde. Les français nous connaissent bien parce que nous avons beaucoup de traits communs à titre d’exemple le penchant à la contestation et à l’insoumission.

    Bien sur, nous sommes heureux de recevoir Monsieur François Hollande en tant président de la république française parce que, en tant que candidat, il nous a montrés que la relation algéro-françaises doivent avoir un nouvel essor. Sa gerbe de fleurs en souvenir des victimes du 17 octobre 1961, était un gage de bonne volonté sur la reconnaissance des crimes commis au nom de la république française.

    Notre souhait, nous algériens, est la reconnaissance de tous les drames dont a été victime le peuple algérien depuis 1830.

    Si la volonté politique de Monsieur F. Hollande est sincère pour donner un nouveau tournant aux relations algéro-françaises, comme jadis Charles De Gaulle finissant, contre vent et tempête, par céder et opter pour l’indépendance de l’Algérie, le président de la république française n’a d’autre alternative que celle du courage de la repentance. Jacques Chirac ne l’a-t-il pas eu, ce courage, pour le génocide juif ?

    TIZI-OUZOU, le 15 décembre 2012.
    Docteur Farouk HAMZA




    0



    0
    slimane abid
    15 décembre 2012 - 9 h 24 min

    Il n’aura jamais le courage
    Il n’aura jamais le courage de le faire. Il va encore une fois courber l’échine comme il l’a déjà fait avec Sarkozy. Nous n’attendez surtout pas de lui un sursaut d’orgueil ou un acte patriotique, car les vrais patriotes ne sont plus au pouvoir. d’ailleurs, officiellement, il n’a jamais été question de repentance, une « revendication » évoquée pour galvaniser les foules dans des moments précis à des fins purement politiques et électoralistes. Quand ça va mal en interne, on recourt à l’histoire. et quand ça va, on n’oublie le passé…heureux les martyrs qui n’ont rien vu




    0



    0
    Babar
    15 décembre 2012 - 6 h 42 min

    Les visionnaires, après avoir
    Les visionnaires, après avoir elimine tous les defenseurs de l’Algerie Libre, decident de melanger un peu d’os avec la chaux
    …c’est comme diluer uu poison mortel dans un volume d’eau suffisant a le rendre indetectable (l’eau dans son vin pour le z’enfants)!
    Ou comments ces vizirs a bas-Bush gracieux ventrus de l’Armee de Liberation National de la Republique « Democratique et Populaire » made in Oujdha nous offre leurs nouvelle virginite pre-pubere!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.