Raouraoua : «Que celui qui veut prendre ma place se présente»



C’est un Mohamed Raouraoua sûr de lui qui s’est présenté devant les journalistes, aujourd’hui samedi, au Centre technique national de Sidi Moussa, à l’occasion d’une conférence de presse qui a été précédée d’une visite guidée. Plusieurs points ont été passés en revue à commencer par la candidature du président sortant. «Après hésitation, et face à l’insistance des membres qui composent l’assemblée générale, j’ai décidé de briguer un autre mandat à la tête de la Fédération algérienne de football.» Cette annonce n’a été une surprise pour personne. Cependant, il n’a pas raté l’occasion pour tirer sur l’ancienne vedette de la sélection algérienne, Rabah Madjer, qui avait affiché ses prétentions de se porter candidat à la présidence de l’instance fédérale avant d’être freiné par des textes mis en place par la FAF. Raouraoua, tout en affirmant vouloir laisser sa place si quelqu’un se présente, a usé de diplomatie dans ses réponses à Madjer qu’il dit avoir placé lui-même dans la commission football de la Fifa. Le cas de Hamid Haddadj, qui a quitté la direction du Centre de Sidi Moussa, a été évoqué. «C’est lui qui a voulu quitter son poste, car il est occupé ailleurs. Le Centre a besoin d’une présence en permanence», affirme le président de la FAF qui n’a pas voulu en dire plus, bien qu’un problème existerait entre ces deux hommes.
Plus loin, il a défendu bec et ongles le sélectionneur national Vahid Halilhodzic. «Le sélectionneur restera en place même s’il échoue en Afrique du Sud où l’objectif est d’atteindre les demi-finales de la CAN. Halihodzic est ici pour bâtir une sélection digne de ce nom. Son travail ne s’arrête pas à la CAN.» 
Sur un autre registre, il n’a pas ménagé le président du tribunal arbitral du sport. On se rappelle que c’est la FAF qui est à l’origine de la dissolution de la composante du TAS lors de la dernière assemblée générale du Comité olympique algérien. «Qui est-il pour venir nous donner des ordres ? Nous avons été correct avec lui, dans plusieurs affaires, mais il est allé loin», a clamé Raouraoua. Plusieurs autres sujets ont été évoqués tels que la formation, la sélection U17… et le professionnalisme. A ce sujet, il avance que les clubs, donc les sociétés sportives par actions, qui n’ouvrent pas leur capital seront suspendus.

Réda B.

Comment (2)

    Julien
    1 janvier 2013 - 11 h 01 min

    BARAKAT PRENDS TA RETRAITE
    BARAKAT PRENDS TA RETRAITE BON DIEU. POURQUOI CERTAINS RESPONSABLES QUI ONT PROUV2S LEUR INCOMP2TENCE NE SERON JAMAIS MIS EN RETRAITE, N’IMPORTE QUI QUI CONNAIT TR7S BIEN LE FOOT EN ALG2RIE EST CAPABLE DE REMPLACER CE MONSIEUR;




    0



    0
    Maysar
    31 décembre 2012 - 19 h 45 min

    Mais qui osera prendre la
    Mais qui osera prendre la place de l’ami de Bouteflika ?




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.