Les sans-papiers accusent le consul d’Algérie à Lille

Le comité des sans-papiers du nord de la France adresse une lettre ouverte au président Bouteflika, aux députés, aux sénateurs et aux représentants des forces politiques pour dénoncer en premier lieu l’attitude du consul algérien de Lille. Pour ce comité, ce consul était «complice» de l’expulsion d’Algériens en grève de la faim depuis 59 jours dans cette ville du nord de la France. «En acceptant de délivrer un laisser-passer, le consul s’est objectivement fait le complice de la mise en danger d’un de ses concitoyens. L’état de santé d’un des grévistes est tel qu’il a dû être hospitalisé dès son arrivée à Alger. Nous tenons à votre disposition les éléments médicaux prouvant nos assertions», écrit ce comité qui revient sur le mouvement de grève des sans-papiers – dont beaucoup d’Algériens – à Lille. Le comité explique les raisons ayant poussé ces sans-papiers à s’engager dans cette forme extrême d’action. Il parle ainsi de «mépris», d’«humiliation», de «déni de droits» et de «la discrimination» des autorités préfectorales. «A aucun moment le consul et ses services ne se sont inquiétés de la situation ni se sont enquis de l’état de santé des grévistes. Aucune médiation n’a été tentée. Aucune entrevue n’a été possible avec des représentants de la communauté algérienne du Nord qui en ont fait la demande parce qu’ils étaient horrifiés de la situation et se sentaient abandonnés par ceux qui ont la charge de les représenter», dénonce ce comité qui s’interroge sur la «véritable» mission de ce consul : défendre les intérêts de ses ressortissants ou ceux de la préfecture et du ministre de l’Intérieur ? Le comité interpelle ainsi les personnalités à qui il a adressé cette lettre ouverte sur la dégradation de la situation des Algériens en France. Une situation faite, d’après ce comité, de racisme, d’assassinats et de brutalités policières. «Sous la pression de l’extrême droite sur l’ensemble du champ politique français, l’immigration en général – et l’immigration algérienne en particulier – est la cible d’attaques. En laissant faire, c’est la nation algérienne toute entière qui est insultée », ajoute le comité qui appelle le président de la République à prendre «d’urgence» des mesures garantissant à nos concitoyens en France le respect de leur dignité. Plusieurs autres associations ont exprimé leur solidarité avec les sans-papiers grévistes et interpellent les autorités françaises pour qu’elles règlent leur situation. Parmi elle, la Cimade (Service œcuménique d'entraide), le Mrap (Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples) et la LDH. Il y a également la Fédération syndicale unitaire (FSU) qui demande au président Hollande de régulariser la situation des grévistes en rapatriant les deux Algériens expulsés le 30 décembre et en entamant une réflexion de fond sur les sans-papiers.
Sonia B.
 

Comment (7)

    bekhiti
    22 février 2013 - 19 h 38 min

    tes vous vous etiez ts des
    tes vous vous etiez ts des sans papiers et c pa la paine vous prenez comme d superieure ookk sale gensss




    0



    0
    IRIS SAMY
    8 janvier 2013 - 9 h 04 min

    bonjour je suis l’auteur de
    bonjour je suis l’auteur de deux Ce papier il été publié algeriepatriotique

    Sonia B.

    iris samy




    0



    0
    lulysse
    7 janvier 2013 - 12 h 59 min

    @ Samy: Bien dit! Ils avaient
    @ Samy: Bien dit! Ils avaient qu’a rester dans leur pays au lieu d’aller se faire traiter comme des (…) par des étrangers.. Tout ce résume a des coups bas et manipulations, le consul n’a rien avoir la dedans, il fait simplement son boulot.




    0



    0
    Times
    7 janvier 2013 - 11 h 40 min

    L’anonyme du 6 janvier qui a
    L’anonyme du 6 janvier qui a commencé sa réaction : « non, madame Sonia B. … ) c’était mi Times désolé Madame.




    0



    0
    Anonyme
    6 janvier 2013 - 17 h 59 min

    Non, Madame Sonia B. ce ne
    Non, Madame Sonia B. ce ne sont pas les politiques français qui insultent l’Algérie mais ceux qui ont mis la main sur le pouvoir depuis 62 et méprise son peuple on le réduisant à un peuple mineur et chasse les enfants de cette terre vers les pays étrangers et ce, malgré les richesses faramineuses..
    Tout ce que vous dites là madame, sur la persécution des étrangers en France et particulièrement les étrangers, moi je ne l’ai pas vu à ce degré là. J’ai été sans papier moi même et pendant longtemps comme la majorité de mes compatriotes, j’ai dans mon entourage, encore aujourd’hui, des sans papiers et … beaucoup ! pourtant aucun d’eux ne souhaitent retourner en Algérie, il y en a même qui m’ont confié qu’ils étaient prêt à se suicider que de retourner dans le pays de la « hogra ». La persécution madame, est belle et bien en Algérie et elle n’épargne personne. Quant à l’Algérie, préciser le pouvoir Algérien, à qui vous reprochez de ne rien faire, je peux vous assurer qu’il ne peut absolument rien faire, si ce n’est faire des déclarations stérile comme celle qui consiste à dire  » l’Algérie applique la réciprocité » c’est à dire si la France ne donne pas de visas à mes, c.. (j’allais dire citoyens) ressortissants, et bien moi aussi je ne donne pas de visas aux Français, le problème, c’est que , depuis que je suis arrivé en France, je n’ai jamais vu un Français ou un étranger des pays occidentaux souhaiter aller en Algérie, les rares Français ou autres européens qui parlent d’aller en Algérie, ont en fait, un lien de famille direct avec l’Algérie ( souvent épouse et maintenant époux d’un Algérien ou une Algérienne).
    Au Maroc, l’année passé, il y a eu 10 millions de touristes et quelques 700 000 retraités qui se sont carrément installé sur place pour toute l’année. Evidement, j’espère que ceux qui ont l’habitude de casser du Marocain ne viendraient pas nous saouler avec la prétendue pédophilie de certains touristes, ….au Maroc
    On l’a vu, tout ce qu’on peut trouver de mauvais au Maroc, en Algérie, on le trouve aussi même sans les touristes voir surtout sans les touristes..




    0



    0
    Rachid Casa
    6 janvier 2013 - 17 h 46 min

    Depuis quand les diplomates
    Depuis quand les diplomates algériens ont t-ils donnés de l’importance et de la considération à leur consitoyens ????. Vous n’avez même droit à parler au chef de service; vos limites les guichets.
    Un consul au centre de la France il est allez même à photocopier secretement les passeports des journalistes algériens en France pour les envoyer à Alger.(contrôle) il fait le consul et la balance 2 en 1.




    0



    0
    samy
    6 janvier 2013 - 16 h 28 min

    A chaque fois qu’il y a un
    A chaque fois qu’il y a un truc foireux on essaye d’y mêler les Algériens, le consulat est la pour faciliter la vie des Algériens en règle et pas de faire le jeu de ces associations piloté par certaines (…) D’ailleurs tant qu’on y est l’Algérie devrait faire comme la Russie, interdire toutes ces assos ayant un financement étranger et qui en général sert de cheval de troie a des gens peu recommandable(George Soros)




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.