Grève des postiers : les assurances du ministre

Le ministère de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication (MPTIC) a assuré, lundi, veiller à ce que Algérie-Poste (AP) parachève les dossiers en relation avec les revendications des travailleurs, contenues dans la convention de mai 2011 signée entre AP et son partenaire social. Le ministère «veillera à l'avancement vertical et horizontal pour les travailleurs dûment bénéficiaires, l'enrichissement de la nouvelle nomenclature des postes de travail et le repositionnement des travailleurs sur les fonctions réellement exercées», a indiqué le secrétaire général du MPTIC, Mohamed Bait, devant la presse. M. Bait donnait lecture d'un communiqué ayant sanctionné une réunion du conseil d'administration d'AP, d'une part, et une réunion entre le ministre et le PDG d'AP, d'autre part. Le ministère, en tant que tutelle d'AP, «mobilisera tous les moyes permettant à cette dernière d’améliorer les conditions de travail de ses personnels à travers le territoire national et s’engage à mettre en place les mécanismes nécessaires pour la prise en charge des revendications» des travailleurs, a affirmé M. Bait. Il a, en outre, invité les représentants des travailleurs au dialogue et à la concertation pour «assurer le développement d’AP en tant qu’entité économique et en tant qu’entité ayant également un rôle social à travers le service public de qualité qu’elle doit assurer au citoyen sur tout le territoire national». A ce titre, M. Bait a souligné que tous les moyens seront mobilisés et des mesures «adéquates» seront prises pour une «réelle transformation d'AP», conformément à ce qui est attendu par ses usagers et conformément aux aspirations de ses travailleurs. «Le ministère tiendra informés les citoyens et les travailleurs du contenu de ces actions et mesures ainsi que du déroulement de leur mise en œuvre», a-t-il précisé. A une question de la presse relative au mouvement de grève du personnel d'AP, le secrétaire général du MPTIC a indiqué qu'il a «grand espoir qu'il y aura reprise du travail demain (mardi)». S'agissant de l'octroi d'une prime de 30 000 DA, revendiquée par les travailleurs d'Algérie Poste, le secrétaire général du MPTIC a indiqué que c'est AP qui prendra en charge ce volet. Il a ajouté que le MPTIC «tient ses engagements, au même titre qu'Algérie Poste», relevant dans le même temps que le budget d'AP a connu «un déficit de près de 700 millions de DA» en 2011.
R. N.
 

Commentaires

    raselkhit
    8 janvier 2013 - 9 h 37 min

    Il est toujours regretable
    Il est toujours regretable que malheureusement les salariés en Algérie n’ont toujours pas compris qu’une grève quelque soient les raisons c’est toujours contre les intêrrêts des travailleurs .Chaque heure perdue dans la production c’est toujours un manque à gagner pour l’entreprise donc pour les travailleurs Les Syndicalistes toujours à l’affut de leur propres interrêts contre l’interrêts des salariés et celui de l’entreprise n’ont qu’un seul et unique souci « Comment obtenir de nouveaux avantages 30 000Da de prime est_ce crraiment raisonable et l’inflation? et les équilibres Financiers de l’entreprise ??




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.