FLN : Amar Tou pressenti pour succéder à Abdelaziz Belkhadem

Le secrétaire général du FLN, Abdelaziz Belkhadem, aurait accepté, selon certaines sources, d’organiser des élections lors de la prochaine session du comité central, prévue le 31 janvier prochain, pour désigner un nouveau SG. Cela signifie-t-il que le conflit qui secoue le FLN depuis plusieurs mois et qui met aux prises les redresseurs et Belkhadem serait en voie de connaître son dénouement ? Rien n’est moins sûr, mais déjà le nom de Amar Tou, ministre des Transports, circule ; il serait pressenti pour occuper ce poste tant convoité. Il réunit, dit-on, les critères «consensuels» pour devenir le n°1 de l’ancien parti unique. Il jouit d’une bonne réputation au FLN et aurait, disent les observateurs au fait de ce qui se passe dans ce parti, l’assentiment à la foi des redresseurs et des pro-Belkhadem. Mais ce scénario, différent de celui qui s’est déroulé au RND, ne serait pas évident, le SG pourrait ne pas accepter de démissionner volontairement. En effet, les mêmes observateurs n’excluent pas qu’il fasse de la résistance et refuse de céder la place. Ils en donnent pour preuve les contacts qu’il prend pour regrouper ses partisans afin qu’ils s’opposent à son éviction. C’est donc une course contre la montre qui est engagée entre les redresseurs et le SG du FLN avant la date fatidique du 31 janvier. Toute cette agitation est évidemment liée à l’échéance de l’élection présidentielle de 2014. Les observateurs notent toutefois que ni les redresseurs ni Belkhadem et ses alliés n’ont l’intention d’envenimer le conflit qui les oppose, dans un contexte politique qui ne manque pas d’incertitudes, en particulier sur la candidature à un quatrième mandat du président Bouteflika. En même temps, le conflit semble se limiter au sommet du FLN, la base étant peu attentive à cette guerre de leadership qui cache des enjeux politiques réels. Il est certain que le FLN va connaître des bouleversements dans les prochaines semaines bien que le scénario d’une démission à la manière d’Ouyahia ne risque pas de se produire. Abdelaziz Belkhadem a prouvé qu’il se battrait jusqu’au bout pour conserver son poste.
Kamel Moulfi
 

Comment (3)

    TARIK -BAB EL OUED-
    9 janvier 2013 - 16 h 31 min

    F L N
    F : FRONT
    L:

    F L N

    F : FRONT

    L: LUTTES

    N: NATIONALES

    OUF ! BELKHADEM TROUVERA UNE SORTIE HONORABLE VIA LE  » TRAMWAY »




    0



    0
    Hamid
    9 janvier 2013 - 13 h 42 min

    Pauvre Algérie bien aimée. Tu
    Pauvre Algérie bien aimée. Tu ne mérite pas tout ce cirque puant la magouille.




    0



    0
    Rachid Casa
    9 janvier 2013 - 11 h 28 min

    AMAR TOU OU AMAR SEUL, LE FLN
    AMAR TOU OU AMAR SEUL, LE FLN EST FINI. IL FUT UNE EPOQUE IL ETAIT LE PARTI DE TOUS LES ALGERIENS.
    AUJOURD’HUI: BE TCHINE OU SANS TCHINE, AMAR TOU,OU AMAR SEUL BEL KHADEM OU SANS KHADEM, GUIDOUM OU VOLANT, LE FLN A CHAVIRE. ET SI ON DEMANDAIT DES COMPTES DEPUIS 1954 ?




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.