Le bilan de l’assaut de l’ANP à In Amenas sera rendu public ce soir

Les autorités algériennes s’apprêtent à donner ce soir le bilan définitif de l’assaut des forces spéciales de l’ANP contre le groupe terroriste qui a pris en otage des travailleurs du site gazier d’In Amenas. D’ores et déjà, Algeriepatriotique a appris que les chiffres donnés pas notre journal ne sont pas loin de ceux qui seront communiqués officiellement. On est donc loin des informations erronées qui font état de dizaines d’otages tués et rapportées par la quasi-totalité des médias étrangers et certaines chaînes privées algériennes, qui se sont tous référés à l’agence mauritanienne ANI (voir article par ailleurs). Dans les situations délicates de prise d’otages, indique une source informée ce matin à Algeriepatriotique, les services de sécurité font une évaluation primaire des pertes probables avant toute intervention. Cette évaluation se base sur le nombre de terroristes, le nombre d’otages et la situation du lieu où doit s’effectuer l’opération de libération des personnes retenues prisonnières. Dans le cas d’In Amenas, les terroristes étaient retranchés dans une partie de la base-vie de la compagnie britannique BP. Un nombre important de travailleurs avait réussi à prendre la fuite et l’assassinat de deux personnes, dès le début de la prise d’otages, montrait clairement que les services de sécurité n’avaient pas d’autre choix que celui d’intervenir dès que les conditions seraient réunies (arrivée des renforts, des troupes d’élite spécialisées, coordination de l’opération avec les autorités politiques, etc.). Ce qui explique, ajoute notre source, l’intervention «plus tôt que prévu» des forces de sécurité algériennes «très bien équipées et ayant eu à gérer ce genre de situations durant les longues années de lutte antiterroriste». Interrogé sur les réactions négatives et alarmistes de certains intervenants sur les plateaux de télévisions étrangères, notre source explique cela par «une espèce de complexe de supériorité mal placé» et, surtout, d’une «méconnaissance totale de la situation prévalant dans des pays comme le nôtre, ces soi-disant observateurs se basant surtout sur les écrits journalistiques et des rapports qu’ils dénichent ça et là et qui sont, sinon complètement dépassés, du moins incomplets». Notre source rappelle que, comparée – par exemple – à l’opération de Toulouse, qui s’est soldée par la mort du terroriste présumé bien qu’une armada de policiers d’élite fût mobilisée pour l’arrêter, l’action menée par les unités spéciales algériennes à In Amenas, si le très grand nombre d’otages sauvés comparativement au nombre réduit de victimes se confirme – ce qui est quasiment certain –, devrait servir d’exemple pour les unités chargées de ce genre d’opérations y compris dans les pays développés.
M. Aït Amara
 

Comment (9)

    Anonyme
    18 janvier 2013 - 21 h 47 min

    C’est la France qui vient
    C’est la France qui vient faire la guerre et se sont les Algériens qu’on vient punir, étrange comme comportement sachant que la mine Française d’uranium à Arlit(Nord Niger) se trouve a proximitée et qui pour le coup ferait très mal a Hollande et aurait une plus grande portée médiatique.Une fois cette prise d’otage terminée il serait judicieux de chercher comment ils ont fait pour avoir autant de renseignement sur la base pour pouvoir y entrer si facilement.Américain,Français,Anglais,Juifs avec satellite,drone ou quelqu’un de l’intérieur qui travaille sur site? J’ai déjà fait un tour sur une de ces bases et ai du montrer patte blanche pour y accéder d’où ma surprise de les voir entrer comme dans un moulin.




    0



    0
    kada
    18 janvier 2013 - 21 h 14 min

    vive notre armée personne ne
    vive notre armée personne ne nous donne des ordres c’est une intervention rapide et très efficace on ne fait pas d’omelettes sans casser les œufs.mais pas de négociation avec les rats.bravo a notre armée encore une fois.




    0



    0
    Ezzine
    18 janvier 2013 - 18 h 17 min

    A quelque chose malheur est
    A quelque chose malheur est bon comme on dit. Aguerris par plus d’une vingtaine d’années de lutte contre le terrorisme, les algériens sont le mieux indiqués à intervenir à l’étranger et non le contraire, et ils l’ont fait d’une façon ou d’une autre dans certaines circonstances plutôt que le contraire pour transmettre sans condition leur expérience à qui de droit.
    Les américains ou les anglais arrogants de nature, gâtés par une impétuosité inconsidérée, au lieu d’ouvrir leurs grosses gueules il leur serait bien utile de profiter de la situation et de venir avec leur cahier de classe et leur stylo apprendre en Algérie comment savoir dénouer des actes terroristes aussi complexes que celui aujourd’hui de In Amenas où les forces spéciales algériennes ont toujours réalisé des prouesses par rapport aux défaillances transformés en des exploits à l’actifs des unités très spéciales de ces pays qui furent confrontés à des situations de portée moindre.




    0



    0
    TARIK -BAB EL OUED-
    18 janvier 2013 - 17 h 22 min

    « GLOIRE A NOS SOLDATS »
    NOUS

    « GLOIRE A NOS SOLDATS »

    NOUS SOMMES TOUS AVEC VOUS,VOUS ÊTES LES DIGNES FILS DE NOS MARTYRS.
    QUE DIEU VOUS PROTÈGE




    0



    0
    syriano
    18 janvier 2013 - 16 h 02 min

    Donc ce soir nous allons voir
    Donc ce soir nous allons voir le resultat du test fait par l’empire americano sioniste.




    0



    0
    syriano
    18 janvier 2013 - 15 h 46 min

    aqmi travaille avec la
    aqmi travaille avec la cia.C’est un test de notre armée algerienne qu’on a eu de la part de l’empire.Bouteflika a tres bien fait de traité cela rapidement car la duré n’aurait fait que de ramener des militaires eterangers sur notre sol.N’oublions pas nous avons des matieres premieres(petrol,gaz,or)non negligeable et notre politique 51/49 ne profite pas enormement aux multinationales,l’empire veut a tout pris mettre des pantins a notre gouvernement.On peut dire tout ce qu’on veut sur Bouteflika et les generaux mais sachez que grace eux,nous avons une certaines independance et que l’algerie ne creve pas de faim comme certain pays d’afrique et d’amerique latine.Il est temps de mettre nos querelles de coté et d’etre patriotes
    SOUTENONS NOTRE ARMé et NOTRE PRESIDENT BOUTEFLIKA.




    0



    0
    Anonyme
    18 janvier 2013 - 15 h 17 min

    Bonjour,
    On parle de 34

    Bonjour,
    On parle de 34 « otages » morts.. en fait on aurait decouvert qu’il y’avait des occidentaux parmi les ravisseurs eux meme venus de Libye !!
    ce serait en fait des membres de forces speciales etrangères melés aux preneurs d’otages… Paris a meme confirmé ce matin qu’il y’avait un français parmi eux..
    Tout est possible.. opération commando piloté manipulé par la france, OTAN pour destabiliser notre pays.

    les Algériens l’ont compris en donnant l’assaut, et les gouvernements étrangers essaient maintenant d’etoufer
    l’affaire.. et faire diversion en accusant l’Algérie d’avoir mal agi… c’est le monde à l’envers !

    cela explique pourquoi au debut on parlait d’un japonais , irlandais et norvegiens, comme otages, et qu’à la fin on finit avec 34 etrangers! cela explique la cacophonie dans le nombre d' »otages » etrangers, de personnes liberées, de travailleurs algeriens…

    Cette affaire est loin d’être simple… il faut que tous les algériens restent vigilants, et unis..




    0



    0
    Anonyme
    18 janvier 2013 - 15 h 02 min

    Toute cette hystérie des
    Toute cette hystérie des méDias occidentaux,et leurs gouvernements et mr  » sushi  » PM (japonais .ils nous prouvent..qu’ils sont les commanditaires du complot..contre l’algérie,avec des preuves à l’appui ..grâce à nos experts et services de sécurité. Vive l’algérie algérienne et souveraine




    0



    0
    ADAMA DIARRASSOUBA
    18 janvier 2013 - 15 h 02 min

    Le monde musulman doit se
    Le monde musulman doit se réveiller . Ce n est pas un exemple pour notre religion .Pour les caricature on exprime notre nos contentements violemment.Mais quand les pauvres sont victimes oppression d assassinat d atrocité et de viol au nom de  » l islam ‘ . On ne réagit pas . Sommes nous complices?




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.