Halilhodzic : «Dites que c’est la faute à Vahid, comme ça cela va arranger tout le monde»

Le sélectionneur national Vahid Halilhodzic a déclaré qu’il assumait la responsabilité de l’échec contre la Tunisie (1-0), mardi dernier à Rustenburg pour le compte du premier match (G. D) des Verts en Coupe d’Afrique des nations. «Dites que c’est la faute à Vahid comme ça cela va arranger tout le monde», a répété ironiquement et à plusieurs reprises le coach national qui a montré des signes évidents d’énervement pour justifier l’échec du match contre les Tunisiens lors de la conférence de presse qu’il a tenue jeudi à la salle de conférences du Bafokeng Stadium de Rustenburg.
Halilhodzic avec sa «coutumière» arrogance envers la presse nationale est resté très évasif dans ses réponses, tentant assez difficilement de justifier ses choix tactiques ou imputant l’échec face à la Tunisie à la «malchance» et au «manque de réussite» des attaquants algériens. «Nous avons dominé avec ce choix tactique, en se créant de multiples occasions de scorer. Qui aurait pu prédire que nous aurions pu faire mieux avec un autre dispositif ?» rétorquera le patron des Verts très irrité lorsqu’il est question de remettre en cause ses choix tactiques. Il indiquera qu’il était conscient que cette défaite «cruelle» a fait «très mal», et que lui tout comme les joueurs l’ont très mal vécue. Il aura une pensée pour les supporters algériens, dont des milliers se sont sacrifiés en effectuant le déplacement en Afrique du Sud. «Je sais que ça fait très mal de perdre de la sorte, les joueurs, moi, les supporters ont tous été déçus, mais il faut oublier. La vie continue et il faut songer aux deux autres matches qui nous restent que l’on doit gagner coûte que coûte.»
Halilhodzic reprochera dans la foulée à la presse nationale d’avoir mis une certaine pression sur l’équipe en annonçant que l’Algérie peut remporter la Coupe d’Afrique.
«Vous avez laissé penser que l’équipe peut remporter le trophée. Cela a créé une euphorie au sein de la population et mis une pression sur l’équipe. Ce n’est pas infondé mais c’est superficiel. Mais il ne faut pas oublier aussi que j’ai déclaré que nous pouvons aussi être éliminés au premier tour et cela ne sera pas une surprise», a-t-il réagi.
Abordant le prochain match contre le Togo qui passe impérativement par une victoire, Halilhodzic relèvera la difficulté de la tâche. «Nous sommes aujourd’hui dos au mur et nous devons impérativement réaliser deux victoires pour passer au second tour. Mais ce sera très difficile face à une bonne équipe togolaise qui a fait un excellent match contre la Côte d’Ivoire. Elle ne méritait pas de perdre d’ailleurs», a indiqué le patron des Verts qui s’est déclaré «surpris» par la vivacité et le physique des joueurs togolais.
Le coach national a indiqué que l’ambiance au sein de l’équipe nationale est au beau fixe et chaque joueur est déjà concentré sur le prochain match qu’il faudra aborder avec une grande détermination. «Les joueurs ont oublié l’échec contre la Tunisie et il y a une bonne ambiance dans le travail. La séance d’entraînement effectué hier m’a conforté dans mon jugement. Les joueurs pensent maintenant au match contre le Togo qu’il faut gagner si nous voulons espérer encore rester ici.» Sans annoncer de grands chamboulements dans sa formation ou donner le moindre indice sur la composante qui affrontera le Togo, le sélectionneur national a, à 48 heures du match, laissé entendre qu’il y aura «peut-être» des changements et qu’il prendra plus de risques offensifs comparativement à la précédente rencontre. «Peut-être qu’il y aura des changements et cela passe par plus de risques offensifs», a indiqué le coach qui, pour de nombreux spécialistes, devrait «oser» davantage et utiliser le potentiel offensif dont il dispose s’il veut passer l’écueil togolais.
R. S.
 

Comment (3)

    M.Gigelli
    25 janvier 2013 - 2 h 22 min

    Permettez juste une remarque
    Permettez juste une remarque que je ne cesse de répéter, et que je ferais encore tant que le message n’est pas passé, je m’explique:
    10 joueurs de champs, tous des pieds à la tête vètus de la même couleur que la pelouse, c’est suicidaire, comprenez le Messieurs les dirigeants du Football DZ. Réveillez vous, ayez un peu de bon sens, qu’avez vous vous à la place du cerveau? Des petits pois « Verts »?

    Les jours adverses ont toujours une longueur d’avance sur les notres, ils anticipent toutes leurs contre attaques, qui restent toujours téléphonées d’ailleurs, car nos joueurs ne se distinguent pas suffisamment rapidement pour construire une contre attaque rapide et efficace. Les nôtres se confondent dans le décor, allez vous pouvoir vous mettre cela dans votre petites têtes remplie de petits pois?
    À votre avis pourquoi l’Italie joue en Bleu et blanc, et pas en vert, parce qu’ils ne veulent pas se camoufler, mais bien jouer au football, et gagner.

    Allez vous en fin comprendre ce concept tellement simple?
    La seule équipe « Verte » qui ait jamais gagné un trophée d’importance, c’est les Glasgow rangers, et même là c’est pas du tout pareil, une tenue zébrée (Rayures vertes et blanches horizontales) est beaucoup repérable et visible qu’une tenue aussi opaquement verte que la pelouse.

    Donc de grâce, jouons en blanc (les Tunisiens sont toujours plus malins que nous, en blanc, ils ont moins bien joué mais c’est eux qui ont empoché les 3points) ou une autre couleur de grâce…même un vert fluo ou un « vert caca » serait mieux que ce vert « Boustane » à la con, qu’on ne justifie que par le fait qu’on ait baptisé nos joueurs les « Vert », à linstar de nos Maîtres coloniaux qu’on continue de singer sur tous les plans, sauf dans l’efficacité et le sérieux.

    NB: ceci dit, je ne dis pas que c’est la cause essentiel de la défaite du 1er match, et puis tout n’est pas perdu, ça arrive aux plus grands de perdre le 1er match, et puis si vous voulez vraiment une équipe qui gagne souvent, il faut refonder fondamentalement le football Algérien, et patienter une bonne dizaine d’années pour prétendre être une nation de football digne de ce nom.
    Notre Football est à limage du pays, il est dirigé par des clans mafieux, idiots, et surtout incompétents.
    Allah yehdy…




    0



    0
    Anonyme
    24 janvier 2013 - 17 h 47 min

    Coach Wahid, tu as raison de
    Coach Wahid, tu as raison de faire les choix que tu fais.

    Il ne faut pas tout mélanger: le rôle du coach est de sélectionner, préparer les joueurs et les compétitions. Nos joueurs étaient bons face à la Tunisie, surtout que c’est une équipe jeune.
    Il faut que la confiance que l’on met dans l’équipe et dans le coach soit solide.




    0



    0
    zochiro
    24 janvier 2013 - 14 h 51 min

    mazzalkom tahdro alla
    mazzalkom tahdro alla halilozitche ha ha ha c’est du passé je voix pas comment les responsable on penses de ramenai un coche qui et fessé par chikh saadan hgarin daaout achar alihoume (24) an myzidouche yhazou rasshoum (comm) il a dit moussa………………?




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.