Quelque 400 000 réfugiés maliens risquent d’affluer vers l’Algérie

Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) craint un afflux massif de réfugiés maliens vers les pays voisins du Nord. En premier lieu, l’Algérie qui partage avec le Mali une frontière longue de 1 300 km et qui a déjà accueilli quelques 50 000 réfugiés qui se trouvent actuellement dans des camps installés à In Guezzam et Timiaouine, à l’extrême sud de Tamanrasset et d’Adrar. Ce nombre de réfugiés pourrait facilement décupler durant les prochains mois avec la forte menace qui pèse sur les populations civiles installées au Nord-Mali. Dans sa dernière note d’information, le HCR estime que 400 000 nouveaux réfugiés pourraient affluer vers l’Algérie et le Niger. Selon cet organisme, depuis la déstabilisation du Mali, après le coup d’Etat de mars 2012, plus de 300 000 Maliens ont quitté le pays pour éviter les affrontements entre les groupes terroristes et l’armée malienne désormais assistée par des militaires français et africains. Pour faire face à cet afflux, l’Algérie est ainsi appelée à mobiliser des moyens supplémentaires. De son côté, l’Organisation internationale des migrations (OIM) prévoit des départs massifs de Maliens vers l’Algérie en raison de la rareté de denrées alimentaires et de médicaments dans le Nord-Mali. L’Algérie, qui a fermé sa frontière avec le Mali, sera ainsi appelée à accueillir ces probables réfugiés et à leur apporter l’aide et l’assistance nécessaires. Le Croissant-Rouge algérien est depuis quelques mois fortement engagé dans la prise en charge des réfugiés maliens au sud algérien. Un effort qui devrait doubler dans les prochaines semaines selon l’évolution de la situation au Mali.
Sonia B.
 

Comment (2)

    Rachid Casa
    5 février 2013 - 16 h 36 min

    On a constaté qu’une grande
    On a constaté qu’une grande mafia de passeur et de trafiquants est derrière l’éxode de ces maliens, c’est plus de 1000 euros par personne. Pour la destination au nord de l’Algérie, surtout Oran, ont leur explique qu’ils pouvaient attendre l’Europe par l’Espagne.contre 2000 euros
    Actuellement il n’existe aucun problème au Mali qui pousse les habitants à fuire. Mais les trafiquants qui déssinent le paradis en Algérie et qu’ils peuvent vivre la belle vie.

    C’est au service de sécurité de découvrir et chatier ces trafiquants et passeurs.




    0



    0
    Anonyme
    4 février 2013 - 12 h 05 min

    AÏE!!!! LES PIQUETS PELERINS*
    AÏE!!!! LES PIQUETS PELERINS* APRÈS L’ATTAQUE DU SITE GAZIÈR D’IN AMENAS,VOILÀ LEURS DEUXIÈME PIÈGE, BEIN! JE PROPOSE A CES BRAVES ,QU’ILS SE SÉPARENT EN DEUX GROUPES,LES ISLAMISTES ,DIRECTION DOHA ?,ET LES AUTRES ? DIRECTION ORLY CHEZ FLAMBY.LES BRAVES GENS ? DU HCR .PRENDREND TOUT EN CHARGE? LE TRANSPORT,L’HÔTEL,L’ARGENT DE POCHE ,ET MÊME L’ENTRAÎNEMENT? Y’EN A MARRE ..




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.