Les terroristes maliens utilisent les fusils M40 livrés par l’Otan aux milices libyennes

Des photos de l’armement laissé par les terroristes qui ont fui leurs bases au Nord-Mali montrent qu’ils étaient en possession de fusils M40 que l’Otan avait livrés aux «rebelles» libyens. Les spécialistes ont confirmé que des projectiles trouvés dans la ville malienne de Konna sont des antitank qui se tirent avec un M40. Ils soulignent que ce type d’armes ne figure pas parmi l’équipement de l’armée malienne et qu’il provient de Libye après la chute de Kadhafi. L’efficacité des fusils M40 avait beaucoup aidé les «rebelles» dans les combats contre l’armée libyenne. Ainsi, les armes de l’Otan se retournent contre un pays membre de cette organisation, la France, dont l’armée est intervenue au Mali pour y déloger les groupes terroristes. La présence d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) en Libye et son implication directe dans le soutien à l’intervention de l’Otan qui a conduit à l’assassinat de Kadhafi ont permis à la nébuleuse terroriste de récupérer une quantité d’armes non déterminée. Ce fait avait été reconnu il y a déjà près d’un an par le Haut commandant des forces américaines pour l’Afrique (Africom), le général Carter Ham (article Algeriepatriotique, 1er mars 2012). «Il y a, avait-il déclaré devant la Commission des forces armées de la Chambre américaine des représentants, des indications claires qu'Aqmi est désormais impliquée dans le trafic d'armes en provenance de Libye», ajoutant que «les bouleversements politiques en Libye et en Tunisie ont créé des opportunités pour Aqmi afin d’y établir de nouveaux refuges». Il avait évoqué, à cette occasion, justement, la situation au Sahel. Il avait souligné qu'Aqmi «continue d'accroître ses activités en Afrique du Nord et de l'Ouest, tout en collectant de grosses sommes d'argent par le biais d'enlèvements contre rançon». Ce que les photos de l’armement saisi au Nord-Mali révèlent, pour la première fois, est que parmi l’arsenal sorti de Libye se trouvent des armes que l’Otan avait livrées aux «rebelles» libyens.
Kamel Moulfi
 

Commentaires

    Anonyme
    9 février 2013 - 15 h 13 min

    l’arroseur arrosé…
    l’arroseur arrosé…




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.