Ils aiment le sang

Les plateaux des chaînes satellitaires de télévision, regardées en Algérie, ne désemplissent pas de ces invités, auto-proclamés experts, qui tentent de convaincre que le chaos qui règne en Egypte, en Tunisie et en Libye est une chose tout à fait normale. Confortablement installés dans les capitales occidentales et dans les monarchies du Golfe protégées par les Américains, ils observent de loin les événements et trouvent que le concept de «période de transition» convient parfaitement, à leurs yeux, à cette situation où les morts se comptent chaque jour par dizaines dans ces trois pays. Cela nous rappelle que ce sont les mêmes qui condamnaient l'arrêt du processus électoral en Algérie en janvier 1992 et qui préféraient à cette décision courageusement prise par les autorités algériennes la «période de transition» que traversent les trois pays du «printemps arabe». Force est de constater que dans ces trois pays, l’Etat qui existait avant ce «pseudo-printemps», et était même considéré comme fort, ne contrôle plus rien aujourd’hui. C’est plus qu’une impression, c’est une réalité. L’insécurité qui règne en Libye et les carences du gouvernement central qui n’arrive pas à assurer l’ordre sur le territoire produisent un impact désastreux sur les pays voisins, y compris le nôtre, et sur toute la région. En Tunisie, les milices de «protection de la révolution», formées par des membres du parti islamiste Ennahda, profitent pleinement de la complaisance à leur égard. Le pouvoir tenu par leur parti tolère leurs actes de violence. En Egypte, les Frères musulmans rejetés par une partie non négligeable de la population recourent aux mêmes méthodes que Moubarak pour se maintenir aux commandes du pays. Dernière trouvaille des «experts» : le printemps arabe ne ferait que commencer.
Karim Bouali
 

Comment (7)

    AnonymeKELAM
    14 février 2013 - 9 h 07 min

    il faut dire que ces débats
    il faut dire que ces débats sont dirigés pour stériliser nos cerveaux , donc orienté :cela explique que toutes les chianes pârticipes a nous mettent a leur disposition et cela veut dire que nous allons vers un néo colonialisme du 21 eimes siécles.nous sommes les gueux.




    0



    0
    Anonyme
    12 février 2013 - 16 h 33 min

    Le jour où j’ai vu sur un
    Le jour où j’ai vu sur un plateau de télé française un renégat qui a mangé à tous les râteliers ici dans son pays avant d’aller cracher son venin chez ses maîtres , je me suis dit  » Weld el hram ma yest hich  » . Mais viendra le jour où il sera jeté au oubliettes comme un kleenex jetable . Nweklou aalihoum Rabbi .




    0



    0
    Kouti
    12 février 2013 - 14 h 39 min

    Moi je ne les regarde meme
    Moi je ne les regarde meme plus – je les zappe – ils sont odieux hypocrites malhonnetes intellectuellement – si tant est qu’ils réfléchissent – zaama – houma les  »civilisés » oua hna les  »indigènes » retardés – qu’ils continuent de nous prendre pour des imbéciles jusqu’à ce que qu’ils soient pris de court -pourquoi pas? par un brusque réveil des nations endormies!




    0



    0
    hamaili
    12 février 2013 - 14 h 25 min

    anonyme ; bien parler..
    anonyme ; bien parler..




    0



    0
    Anonyme
    12 février 2013 - 12 h 32 min

    VOUS APPELEZ ÇÀ ..!DES
    VOUS APPELEZ ÇÀ ..!DES CHÂINES TÉLÈ 😀 AVEC DES PLATEAUX GARNIS DE SOIT DISANT EXPERTS ..TRIER SUR LE VOLET ,ET L’AUDIMAT QUI GRIMPE A LA VITESSE DU SON .BREF ;MOI ! MRS! JE DIRAIS UNE GAY PRIDE DE DOHA ,PARIS ,LONDRE ,BERNE…ETC. CES PSEUDO EXPERTS EN RÉALITÉ ,C’EST DES PROSITUÉES PROFESSIONNELS, ET LEUR TÉLÉSPECTATEURS ,SONT UN MÉLANGE DE VICTIMES DU TEMPS ,VOYEURISME ,PSYCHOPPATHES,GAYS,REPRIS DE JUSTICE …ETC.JE VOUS LAISSE DEVINER LE RESTE.BREF VIVE LA RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE. AU DIABLE LES ISLAMO/SIONISTES




    0



    0
    Antisioniste
    12 février 2013 - 12 h 06 min

    Il n’est pas interdit de
    Il n’est pas interdit de rêver en position assise debout ou allongé, c’est un droit universel pour tous le monde. Mais pour se qui est de l’Algérie, mieux vaut pour ses messieurs dames de ne pas y songer. Car la sécurité dont ils jouissent actuellement risque de devenir une denrée très rare qu’ils/elles ne pourront pas se payer même avec des brouettes de fric, si ils/elles se ligue encore d’une façon ou d’une autre contre notre pays.




    0



    0
    Lahouaria
    12 février 2013 - 9 h 51 min

    à Quand le printemps des Rats
    à Quand le printemps des Rats du Qatar et d’Europe et de…. car les porcs doivent tomber sur les grils comme ça, ils n’essaieraient plus d’offrir leurs koursi dans leurs officines de chaines tv pour inciter aux rats de faire de ratvolutionner mddrr




    0



    0

Les commentaires sont fermés.