Kafka et les Arabes

Situation kafkaïenne dans les pays arabes : une fois placés au pouvoir, les islamistes se retrouvent sous le feu nourri de leurs alliés les salafistes. Islamistes ? Salafistes ? Djihadistes ? Intégristes ? Terroristes ? Extrémistes ? On ne sait plus quel mot utiliser pour décrire ce mouvement made in Arabie Saoudite que l’Arabie Saoudite elle-même combat. Même Kafka ne se retrouverait pas dans cet imbroglio créé par les Américains depuis qu’ils ont décidé de s’allier avec le diable pour repousser l’ex-Union soviétique plus à l’est, de peur que le bloc socialiste n’avance trop vers l’ouest. Le ministre de l’Intérieur tunisien vient de déclarer que son pays menait une guerre sans merci contre le terrorisme. C’est-à-dire contre les groupes islamistes armés. Or, dans «groupes islamistes armés» il y a «islamiste», mouvement auquel lui-même appartient. En Libye, les milices armées par l’Otan se retournent contre le pouvoir central qui s’était empressé de déclarer, par la voix de Mustapha Abdeljalil, qu’il appliquerait la charia. A peine la phrase avait-elle été prononcée, que l’islamiste Abdeljalil était inquiété dans l’affaire de l’assassinat d’un ancien haut gradé proche de Kadhafi qui avait rallié l’insurrection armée. Le gouvernement libyen qui, jusqu’à preuve du contraire, dirige toujours le pays conformément à la loi islamique, est en bute à une montée fulgurante d’un terrorisme d’une extrême violence qui a coûté la vie à l’ambassadeur des Etats-Unis à Benghazi. En Egypte, les «salafistes» ont mené des opérations terroristes dans le Sinaï et fait plusieurs victimes, affaiblissant, par là même, le pouvoir d’un Morsi qui doit sa place, en partie, à ces mêmes salafistes du parti Al-Nour qui jouent sur plusieurs tableaux. Dans les pays du Golfe, les monarchies rétrogrades maintiennent le statu quo théologique et, tout en rejoignant les «salafistes» dans leur vision obtuse de l’islam, les dénoncent et les pourchassent. Les Arabes ne savent plus ce qu’ils veulent.
M. Aït Amara

Commentaires

    Anonyme
    14 février 2013 - 13 h 46 min

    PUISQUE TOUT LE MONDE
    PUISQUE TOUT LE MONDE SAIT,QUE CES PAYS CITÉES +LE MAROC,JORDANIE, QUATAR ET SA RÉGION{GOLFE }SONT GÉRÉR PAR L’ÉTAT VIRTUEL D’ISRAËL VIA LES USA.ET LEUR PANTINS LOCAUX FONT DE LA FIGURATION DEVANT LES MÉDIAS.BEN MOI PRÉSIDENT {les mots utilisé par hollande pendant les élections} J’ INTERDIRAIT TOUT E LES PARTIE POLITIQUE ISLAMISTES ET LES ONG, {porteuse de désordre et guerre civile }.AINSI QUE TOUT RECRUTEMENTS {personnes} DANS LES SOCIÉTÉS,SITES STRATÉGIQUES,OU AUTRES ,C’EST LE RÔLE DE LA DRS,ET SURTOUT PAS DE MILICESGARDIENS {cia,mossad,..etc}ÉTRANGERES MÊME LES AMBASSADES?!?




    0



    0

Les commentaires sont fermés.