Sonatrach enquête sur l’origine de l’incendie de la raffinerie de Skikda

La société nationale Sonatrach a tenté de rassurer sur l’impact de l’incendie qui s’est déclenché dans la raffinerie de Skikda. Dans un communiqué rendu public aujourd’hui, la direction de cette entreprise nationale des hydrocarbures a affirmé que «l’incendie qui s’est déclaré le jeudi 14 février 2013 au niveau de la sous-station 5, prévue pour alimenter l’unité Topping 11 de la raffinerie de Skikda, n’a eu aucun impact sur les unités en marche et, par conséquent, il n’y a aucune incidence sur le programme d’approvisionnement du marché national». Un programme qui est maintenu inchangé, a précisé la direction selon laquelle cet incendie avait été rapidement maîtrisé par les équipes d’intervention. L’origine de l’incendie reste inconnue. La direction de Sonatrach a chargé une équipe de diligenter une enquête sur cet incendie qui n’est pas le premier à toucher cette raffinerie. «Des investigations sont menées par le constructeur sous le contrôle des services de la raffinerie pour déterminer l’origine de cet incident», a-t-on précisé dans le même communiqué. Le groupe coréen Samsung a été chargé, depuis décembre 2012, de réparer les dommages causés par un incendie antérieur. La raffinerie de Skikda est l’une des plus importantes du pays. Elle dispose d’une capacité de 15 millions de tonnes/an de traitement de pétrole brut pour la production, entre autres, de GPL, de carburants et d’aromatiques en plus de 277 000 tonnes par an de brut réduit importé pour la fabrication de bitumes.
Sonia B.
 

Comment (4)

    Safiya
    20 février 2013 - 16 h 16 min

    Il y a eu défaillance dans la
    Il y a eu défaillance dans la vigilance dès le premier incendie. Je ne sais quel a été, alors, le résultat de l’enquête.
    Ce qui est sûr, c’est qu’il ne peut y avoir une série d’incendie sur un même site sans cause. Défaillance technique ou malveillance, une enquête des plus pointue doit être menée, il y va de la sécurité du site tout entier sinon, c’est toute la raffinerie qui partira un jour ou l’autre en fumée…




    0



    0
    An
    17 février 2013 - 9 h 58 min

    Incendie a répétition,1
    Incendie a répétition,1 incendie je peux croire a un accident mais la ça commence a faire beaucoup. Il y a autour de cette raffinerie trop d’incendies pour que cela soit naturel, étrangement les incendies se succèdent et touchent surtout les secteurs sensibles.




    0



    0
    Rab REM
    17 février 2013 - 9 h 45 min

    Il est probable que
    Il est probable que l’incendie n’a aucun impact sur le déroulement normal des opérations de la raffinerie, mais que ces incompétents d’enquêteurs ne viennent pas nous dire que l’origine de l’incident est inconnue. Car s’il y a incident, il y a bien quelque part une défaillance. et les responsables de cette défaillance doivent payer.




    0



    0
    Horizon
    17 février 2013 - 9 h 38 min

    La corruption a tout les
    La corruption a tout les niveaux de la société , le sabotage moyennant finances , un commun du mortel veut arrondir ces fin de mois , le transfert d’argents sur un compte devise a l’étranger accompagner d’un passeport , des ouvriers d’origines occidentales ou non algériennes en mission sous marin dans le cadre d’espionnages et sabotages …..
    Aucune piste ne doit êtres mis de côté et négligé.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.