Un expert à Algeriepatriotique : «L’Algérie doit confier ses projets liés à sa sécurité exclusivement à des Algériens»

«L’Algérie doit garantir son autonomie de concevoir, déployer et maintenir par ses propres moyens les systèmes permettant les fonctions minimum essentielles pendant une période de crise économique, sociale ou politique», alerte un expert joint par Algeriepatriotique. «Parmi ces fonctions, la défense nationale, l’énergie, les transports et la sécurité civile», entre autres, précise notre source. Pour cet expert, il est grand temps pour notre pays – la situation financière actuelle aidant – de mettre en place des projets liés à la fabrication d’armes, la gestion des oléoducs, la distribution de l’eau, le contrôle de l’espace aérien et les moyens de télécommunications. Or, dans ce segment, «de tels projets sont souvent portés par des entreprises étrangères». Et c’est là que réside la menace. Notre expert explique, en s’appuyant sur la situation actuelle dans le Sahel et au lendemain de l’attaque d’In Amenas, que la surveillance des frontières contre les intrusions entre dans ce cadre, justement : «La connaissance des positions d’éléments de nos systèmes de défense ainsi que certaines fonctionnalités qui y sont liées sont des informations dont la diffusion restreinte fait partie des conditions d’efficacité.» Dans le cas du système d’information et de télécommunications, par exemple, l’entreprise étrangère aura accès aux données topologiques et géographiques, à l’organisation des personnels en place, aux circuits de télécommunications, à la connaissance des possibilités des équipements mis en œuvre et à leur mode opératoire, etc. Notre source est formelle : «Le traitement de certaines données sensibles est une donnée propriétaire qui ne peut être conçue que par une société sous contrôle d’un des services de sécurité algériens». Car la possibilité que cette connaissance tombe dans un objectif de malveillance (le terrorisme, par exemple) ou d’un conflit (en cas de guerre) ne peut être ignorée. «Elle serait catastrophique pour la sûreté de l’Etat», craint notre source, qui précise que, dans un cadre plus général, «l’entreprise étrangère choisie aura obligatoirement une vision globale de toute la chaîne de commandement et aura forcément accès à une vision très large du projet». Dans ce cas, il sera impossible pour l’Etat algérien de garantir la confidentialité ou la non-utilisation de cette connaissance au niveau des ingénieurs ou techniciens de la société étrangère, dont la démobilisation sur un marché international est évidente, ces dernier proposant leurs services au plus offrant. Il est essentiel qu’il soit fait appel à l’intelligence algérienne pour éviter que nos secrets tombent entre les mains des étrangers. «Si cette intelligence n’existe pas chez nous, il faut aller la chercher ailleurs et lui garantir un environnement sain, et lui fournir les mêmes moyens dont elle jouit à l’étranger», signale notre source, qui assure que «cette approche garantira le transfert du savoir-faire qui pourrait manquer aux entreprises algériennes». Il y va de la souveraineté du pays.
Mohamed El-Ghazi
 

Comment (7)

    syriano
    21 février 2013 - 1 h 04 min

    @Anonyme
    effectivement l’Iran

    @Anonyme
    effectivement l’Iran est vraiment un bon exemple a suivre.
    Ils ont une industrie qui est a la pointe.Ils produisent eux memes des voitures,des metros,des avions,des misssiles,des radars,des drones,..,ils envoient des sattellites dans l’espace et tout cela presque 100%made in iran.
    Et finalement l’embargo a été benéfique pour eux puisqu’il compte maintenant que sur eux meme pour produire leur propre technologie et c’est cela qui fait la puissance d’un pays.
    Leur chercheurs et ingenieurs sont tellement fort que la CIA et le MOSSAD tuent pratiquement chaque mois des spécialistes iraniens.Rien que la semaine derniere le mossad a tué un ingenieur chercheur iranien( Houssam Khoshnavis)
    De plus,contrairement a nous,ils n’ont pas besoin de jouer les diplomates,ils défient directement les grandes puissance sans aucune crainte tout en etant 100%sur de eux meme.
    La semaine derniere ils ont rejetté les negociations américaine car selon eux,les négaciations n’etait pas sur un meme pied d’egalité.
    Voila un pays islamique fiere et digne de l’etre.
    Cependant avant de prendre exemple sur eux,il va falloir beaucoup de travail de notre part,pour l’instant Bouteflika,un maitre tactitien dans la diplomatie,est vraiment l’homme de la situation.
    Je pense que avec ce qu’on a ,on ne peut pas se permettre plus,pour l’instant,nous sommes pratiquement au maximum de ce qu’on peut faire face a la vermine americano sioniste.




    0



    0
    Anonyme
    19 février 2013 - 20 h 18 min

    L’Algérie doit renforcer à
    L’Algérie doit renforcer à marche forcée son indépendance chèrement acquise par une égale indépendance dans tous les secteurs stratégiques.
    A l’instar de l’Iran qui, en une génération, malgré 8 ans de guerre, 2 millions de morts et un blocus économique permanent depuis la révolution iranienne a enregistré des avancées spectaculaires.




    0



    0
    AnonymeKELAM
    19 février 2013 - 11 h 46 min

    l’éducation des parents et le
    l’éducation des parents et le bon sens ,le reste revient aux spécialistes.




    0



    0
    salim
    19 février 2013 - 7 h 12 min

    Cela va de soit ! c’est au
    Cela va de soit ! c’est au présidentt Algerien de représenter son peuple a l’étranger, aux maires de représenter leurs villes et enfin aux parents la seveillance et la sécurité de leurs enfants etc… c’est du bon sens, je crois ? idem pour les infrastructures et projets Algeriens, je ne peux pas concevoir que ce soit un étranger a qui soit confié cette noble tache….




    0



    0
    Anonyme
    18 février 2013 - 20 h 50 min

    Il est inconcevable d’en être
    Il est inconcevable d’en être autrement .




    0



    0
    syriano
    18 février 2013 - 17 h 46 min

    Il n’est pas besoin d’etre
    Il n’est pas besoin d’etre expert pour confirmer cela.
    C’est du bon sens
    «L’Algérie doit confier ses projets liés à sa sécurité exclusivement à des Algériens»




    0



    0
    Ezzine
    18 février 2013 - 16 h 46 min

    Si l’on veut sauvegarder
    Si l’on veut sauvegarder notre pays de tous les rapaces et demeurer des algériens proprement dit au même titre que tous les hommes dignes qui se respectent, bien sûr que oui! C’est la nature naturelle même des choses! Que l’Algérie doit confier ses projets liés à sa sécurité exclusivement à des Algériens.
    Un algérien faible d’esprit peut être un jour indigne de son algérianité pour une quelconque raison infidèle telle que la francophilie chronique par exemple. Cette maladie coloniale a produit plusieurs victimes qui n’arrivent pas depuis l’indépendance à se débarrasser des chainons nostalgiques de transmission envers la France coloniale.
    Ce faux algérien quelque soit leur rang social peuvent trahir même gratuitement ; sans contrepartie.
    Que dit-on alors d’un non algérien!
    Toute tentative de quelque nature que ce soit destinée à confier quoique ce soit pour une quelconque raison, ayant un lien quelconque direct ou indirect avec la sécurité nationale, peut être considéré comme un premier pas qui conduira indubitablement son auteur en fin de compte à la trahison soit volontairement ou malgré lui. Et c’est le désastre!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.