Les redresseurs du RCD réunis à Alger : «Il faut sauvegarder le parti»

Après leur première sortie publique, le 9 février dernier à Akbou, les animateurs du mouvement de redressement du RCD, appelant à la tenue d’un congrès extraordinaire et conduit par l’ex-secrétaire national à l’organique du parti, Rabah Boucetta, ont organisé, aujourd’hui dimanche, une conférence de presse au siège de leur permanence, à Alger. Dans une déclaration préliminaire lue par le chargé de la communication, la Coordination nationale pour le congrès extraordinaire du RCD (CNCE) réitère sa principale revendication, à savoir la tenue d’un congrès extraordinaire pour élire une nouvelle direction, et alerte l’ensemble des militants sur «l’état de déliquescence dans lequel se débat le RCD, aujourd’hui réduit à un club d’amis, coupé de la base militante et de la réalité politique du pays». Enchaînant, l’intervenant revient sur les dysfonctionnements internes, marqués, selon lui, par «des purges successives arbitraires, ayant fini par vider le parti de ses compétences et privilégiant la promotion de la médiocrité», et dénonce, par la même occasion, «l’intronisation» de l’actuel président par une élection «entachée de fraude». Il révèle, dans le même sillage, que la direction actuelle a refusé, lors des dernières élections locales, de valider des listes élaborées par de nombreuses sections, «contre la volonté des militants». Chose qui a fait que le RCD n’a pu présenter, lors de ce scrutin, que 159 listes, alors qu’en 2007, le parti était présent dans presque 700 APC. Sur un ton sentencieux, l’orateur ajoute : «Devant l’autisme de cette direction, et l’absence de toute autorité d’arbitrage crédible – allusion faite sans doute à l’ancien président du parti, Saïd Sadi –, nous avons pris notre engagement, solennel et réfléchi, pour sauvegarder notre parti, porte- flambeau de la démocratie en Algérie, en inscrivant notre action dans une perspective de mobilisation visant à rassembler toutes les énergies que recèle le RCD authentique.» Rabah Boucetta s’est ensuite attelé à répondre aux questions des journalistes présents.
R. M.
   

Comment (13)

    Anonyme
    6 avril 2013 - 18 h 03 min

    ceux qui prépare la guerre ce
    ceux qui prépare la guerre ce sont les sages, ceux qui font la guerre sont les braves, ceux qui bénéficient de la guerre sont les lâches.
    ceux qui sont actuellement à la direction du RCD sont tous des lâches.
    bravo! bravo! bravo! les redresseurs, bonne continuation, bon courage ! vous êtes vraiment des braves!




    0



    0
    iflis
    5 mars 2013 - 13 h 45 min

    @essouri :
    Tu ne connais pas

    @essouri :
    Tu ne connais pas les militants du RCD, alors boucles la. Nous répondons à Boucetta qui est « missionné pour redresser le RCD » juste au lendemain de son limogeage de la direction, lui qui était salarié du RCD. Au contraire, si lui est un homme, qu’il vienne affronter les militants face à face. Il n’a pas assez de couilles pour le faire, car les militants connaissent tous les méfaits dont il s’était rendu l’auteur quand il sévissait à la tête de l’organique, avant qu’il disparaisse en volant une unité centrale contenant des fichiers du RCD.
    Avant de terminer, je te conseille d’aller apprendre le français.
    Salutations.




    0



    0
    essouri
    2 mars 2013 - 16 h 41 min

    vous etes tous des chayatine
    vous etes tous des chayatine de la plus mauvaise deretion du rcd si non pourqoi uniquement maintenant que vous dit ca et qlq soi bousseta il est milleur que vous psq il est pris a se deffendre allors confronte lui en face et shechmou ala rouahkoum el kappa machi taa rjell ala contou rjel et cest vous ete democrate boussetta demande umiquement une secions extraordinaies du congree pour …..




    0



    0
    djanet
    27 février 2013 - 21 h 09 min

    Rcd Laazib à 106:
    Que de

    Rcd Laazib à 106:

    Que de chemins parcourus, que de bouleversements se sont opérés, que d’événements se sont produits, depuis qu’une poignée de militants de LAAZIV des plus aguerris se sont lancés, en cette journée du moins de février 1989, dans l’installation de la première section du R.C.D, à LAAZIV, et ça aussi la première au niveau de toute la wilaya de BOUMERDES. A cette date oucetta ne connaissait même pas la définition du mot « politique. »

    En effet, ces précurseurs des luttes démocratiques et identitaires ont forgé leurs idéaux durant les années du plomb, quand le seul fait de s’afficher AMAZIGH constituait un délit. Ce sont donc les mêmes militants qui ont accompagné, au risque de leur vie et de leur liberté, le soulèvement populaire du printemps berbère, en encadrant la population et en vulgarisant les idées du mouvement afin de sensibiliser la jeunesse d’alors pour une mobilisation forte et constante. Ils ont su, par leur engagement , leur ténacité et leur intelligence, déjouer les manœuvres sournoises et les pressions du parti unique et de ses relais locaux, tout cela leur a permis d’engager un capital de crédibilité et de confiance non négligeable au sein de la population.

    L’année 1990 a été la plus charnière. De nombreux militants nous ont rejoins et la structuration s’intensifie. Cependant nous avons eu à lutter sur plusieurs fronts : le pouvoir et ses relais, le FFS, les islamistes et surtout l’explication du concept le plus tabou de l’époque : LA LAICITE. A cette date boucetta ne savait même pas, et encore, la définition de mot formation politique.

    C’est donc dans ces circonstances quasi difficiles que les premières élections locales pluralistes devraient avoir lieu. C’est le baptême de feu pour notre parti. Ce qui devrait arriver, arriva. Le FIS est sorti vainqueur… qui l’aurait cru !! Le RCD gagna deux sièges… A cette date Boucetta savait dire ULAC ULAC ULAC lvote ulac nekwni d’ FFS.

    Une année après, en 1991 ont été organisées les élections législatives. Ce sont les premières de genre dans l’histoire de l’Algérie. Le RCD a participé pour la deuxième fois de son histoire à un scrutin pluraliste. A la proclamation des résultats, du premier tour, c’est la consternation et la stupeur. Pour les militants, le monde vient de s’écrouler. Nous sommes restés alors accrochés à nos postes de télévision, scrutant une hypothèque lueur d’espoir, sans toutefois montrer des signes d’affolement vis- à- vis des militants de base et devant la population. Nous sommes restés dignes, quoique intérieurement nous avons été abasourdis. Voila, encore, le salut de l’ALGERIE est venu du SADI ainsi que les démocrates convaincus qui ont lancé l’appel pour l’arrêt du processus électoral et la sauvegarde de la démocratie. A cette date Boucetta oscille entre ex – ULAC et comment devenir intégriste.

    Hélas, les intégristes dont la seule vision politique est l’installation d’un KHALIFAT ont mis à exécution leur plan diabolique qui consistait à détruire les fondements de l’état républicain. Les premiers maquis sont crées et les assassinats ciblés de démocrates ont commencé. Les rumeurs les plus folles sont colportées à travers toute la région : untel est sur la liste, tel autre vient d’être assassiné…bref, des amis ou des connaissances sont décapités ou enlevés. La suspicion atteint des proportions alarmantes, personne n’a plus confiance en personne. Acculés, les militants ont décidé de prendre leurs responsabilités devant la population et devant l’histoire. Ainsi l’appel à la résistance lancé par le citoyen DOCTEUR SAID SADI a été compris et saisi par les patriotes républicains qui se sont armés pour organiser la résistance. La population reprend confiance et recouvre son honneur et sa dignité. Le parti gagne en estime. Les résultats exprimés en faveur du DOCTEUR SADI lors des présidentielles de 1995 ont été éloquents. Là, Boucetta connait un petit bout, fraichement devenu militant après le séminaire des associations de DELY BRAHIM, ici on a fait de lui un petit chouchou d’ould ali.

    Nonobstant le ralentissement des activités politiques dues à la situation exceptionnelle qui a prévalu en cette période, les militants ont continué, vaille que vaille à sensibiliser la population par un travail de proximité qui s’est avéré très fructueux lors des élections locales de 1997 que notre parti avait remportées haut la main par une écrasante majorité. Là nous fumons du thé, la manipulation commence ….

    En 2005, lors des partielles, ce sieur a tout utilisé : le boycott de l’information, la désinformation, la déprogrammation,… sans toutefois se présenter physiquement à LAAZIV. Le comité électoral, les candidats et les militants n’avaient d’autre choix que d’encaisser en silence tout en puisant de leur capital « stratégie électorale » pour arriver au moins au jour « j ». Au dépouillement final, 3 sièges ex- æquo avec le FLN et le FFS. Le RCD jubilait, lui qui ne se contenait que des écarts colossaux en voix. C’est la résurrection ne cessaient de répéter les « militants ». hélas les acteurs de ces exploits pour ne pas dire miracle, se voient , trainés devant la commission de discipline, puis exclus pour avoir dénoncé « les magouilles » de cette personne dont le seul soucis est de soigner son image et promouvoir sa carrière politique en détriment de sa formation politique .eh oui , 2007 approche, LAAZIV dérange et le poste de député vaut la peine de tirer sur tous le monde.

    Lors du passage de notre président, oui notre président MOHCINE BELABBAS à LAAZIV à l’occasion des locales 2012, où le RCD a gagné 5 sièges, tout le monde a remarqué les deux minutes que tu as passé avec nous, pourquoi ? Dérangé de voir la salle archi-comble peut être !! Certes, envers LAAZIV tu t’es comporté en véritable monarque, outrepassant tes prérogatives en piétinant le règlement intérieur et les statuts du parti. Lis bien les articles 69, 75, 76, 77,78 et 45 du règlement intérieur de l’époque, désolé c’est trop tard !!!!!!! Tu es déjà à l’intérieur de l’égout.

    C’est bien d’entendre la chanson d’AIT MENGUELET, AKKA A MMI AR-A-TUGHALEDH D’AQEROU, non XATI à DDA RABAH AMEK IHI AR- A- TAGHLIDH F UQERROU, tu étais tellement obnubilé par tes titres, nous fumons du thé, la manipulation s’arrête. Aujourd’hui sur les colonnes des journ’ânes- ENNAHAR et CHOUROUK tu parles de dysfonctionnements, des exclus, de l’organique « quelle honte », tu as fais une « véritable purge », « un vide autour de toi » et tu n’as laissé aucune « voix discordante » surtout à BOUMERDES, vraiment, même la justice de la nuit doit beaucoup apprendre auprès de toi. C’est logique pour un Boucetta « qui vient d’être déculotté », la gestion de ta carrière est plus importante que les valeurs et les principes. Le militantisme !!! Bah ! C’est pour TTNUHA comme nous.

    Nous avons oublié … nous tenons à te rafraichir un peu la mémoire : nous avons fouiné un peu dans ton passé, « chez toi », oui « chez toi » à BENI AMRANE, ton village, auprès des ex gérants des souk-el- fellah. Tu as été à la bonne école, chiche de ramener un seul militant à tes cotés de BENI AMRANE ou de BOUMERDES. Tu peux ne pas dormir maintenant, car aujourd’hui nous n’avons dis que des choses gentilles.

    Autres temps autres « hommes ». Hélas tout ce qui a été construit en ces temps de terreur a été détruit par ce sieur juste pour être…peut être élu. Pour nous les fidèles de cette formation, nous continuons à travailler, à structurer et à organiser pour faire de RCD la première puissance politique à BOUMERDES, nous avons les moyens, les compétences, le courage, l’intelligence et surtout les convictions.

    B




    0



    0
    wahab
    26 février 2013 - 16 h 07 min

    je te demande une chose
    je te demande une chose BOUCETTA; combien ils t ont donné pour faire ça! (…) tu te contredit dons ta déclaration car c’est toi le responsable a l’organique a l’époque alors c’est toi qu a arnaqué la situation heureusement que la direction actuel s’est rendu compte de tes exaction.




    0



    0
    Amego75
    26 février 2013 - 11 h 43 min

    Si Boucetta, il parle de
    Si Boucetta, il parle de volante de militant hors y’a moins d’une année il a bien exécute plus de 50 militants de l’immigration principalement de la région parisienne, pire envie il dénonce les liste des municipal après avoir vider le partie de ces brave militants qui depuis plus de 10 le dénonce,
    Je te demande par le bien de forum de dire ta vérité et de dénonce tes complices sur la sienz d’Alger pour avoir exécute des militants!!!!
    Tu commence par ton cher AIDER!!!!! Puis la liste est longue




    0



    0
    iflis
    26 février 2013 - 10 h 41 min

    Je ris quand rabah boucetta
    Je ris quand rabah boucetta parle de «purges successives arbitraires, ayant fini par vider le parti de ses compétences et privilégiant la promotion de la médiocrité». Je lui rappelle que toutes les purges dont il parle ont eu lieu entre 2007 et 2011, c’est à dire quand lui sévissait à l’organique et faisait la pluie et le beau temps dans le RCD. La «promotion de la médiocrité» c’est lorsque toi, rabah boucetta, sorti de nulle part fus intronisé à la tête de l’organique, alors que ta wilaya d’origine regorgeait de cadres plus chevronnés, plus crédibles et beaucoup plus compétents que toi.
    D’ailleurs je t’informe que ces cadres qui ont structuré dès 1989 le RCD dans la wilaya de Boumerdés et porté haut ses idées, notamment dans les années noires du terrorisme, n’en revenaient pas de voir une «médiocrité» comme toi cooptée à l’organique. Ton imposture les torturait. Mais ils se sont tus par discipline militante et, éloignés pour la majorité d’entre eux, en attendant des jours meilleurs.
    Et ce jour meilleur arriva ! C’est ton redressemnt rabah boucetta ! Toi qui as massacré le RCD à Boumerdés ta wilaya d’origine.
    Même à Béni Amrane, ta commune d’origine, les militants à qui tu faisais appel quand tu étais sans un sou et que tu as exclus du parti par la suite vont enfin respirer !
    Je te lance un défi rabah boucetta ! Cites-moi un seul militant de Boumerdés qui t’as suivi dans ton égarement ! La seule personne que tu avais leurrée un moment s’est démarquée de ton acte de prostitution.
    En 2007, tu étais tête de liste RCD à Boumerdés contre la volonté de la majorité des militants. Combien de voix tu avais récoltées ?
    Un conseil rabah boucetta ! Fermes ta gueule et fais toi oublier, c’est mieux pour ta petite personne.
    Avec ton expulsion, le RCD vient de connaitre un redressement salutaire.




    0



    0
    sid ahmednonyme
    26 février 2013 - 9 h 59 min

    Ya Boucetta, Ntta wemtaylek
    Ya Boucetta, Ntta wemtaylek li khelitou l RCD habess, khelina metbel3itt ta3ek mergoulek ou hawzouk hadi hiya el haqiqa, wentta wellah mattdir walou. les militants du RCD ye3arfouk wach tesswa hamlouk bark aala wejj said sadi, hetta dja enhar win merregt ha..Rouh djib wahed maak men eddechra ta3ek beni amrane ..Umbaad ehdder. Nta rak kima hadak lemtel : Qallou ya baba man batch aadek..Qallou ya wlidi t hennit mellboul ta3ek. Allez bon de barras.

    Hadja wahed oukhra : Willa DRS rah dayer fibalou yeqder yel3eb b l RCD ;;;Rah ghalet l RCD yeqder yel3ab b allef DRS ouhetta l CIA wel KGB….les militants du RCD sont forgés dans la clandestinité;;;makach elli yeqder yel3eb Bihoum…Seqssiw l FIS yehkilkoum. Vive le RCD et vive l’Algérie.




    0



    0
    abdelkader wahrani
    25 février 2013 - 21 h 39 min

    RCD c´est uu parti de
    RCD c´est uu parti de l´extrême droite des ultras??? comme le FN.




    0



    0
    amaghnas
    25 février 2013 - 17 h 03 min

    ton départ du RCD est en sois
    ton départ du RCD est en sois un redressement car effectivement on peut pas construire avec des incompétent de votre genre et encore moins avec des voleurs d’unités centrales car ne sachant pas qu’un flash disk aurait suffit a transporter les fichiers que tu as volé.quand a ton sois disant mouvement de redressement qui serait present dans 65 wilaya ,pourquoi tu n’as pas pue exister dans les memes wilaya du temps ou tu etais chargé a l’organique ???




    0



    0
    khalif
    25 février 2013 - 10 h 54 min

    Contrairement à ceux qu’ils
    Contrairement à ceux qu’ils disent les autres, moi je vous qualifier homme de principe, tout simplement, psk vous avais container le combat au sein de laarouchs tout seul. Bonne continuation et merci




    0



    0
    abderrzak
    25 février 2013 - 9 h 47 min

    tu était ‘organique tu te
    tu était ‘organique tu te conredit c’est une défaite pour toi rabah il faut reconnaitre et qu’il faut un changement a cette structure




    0



    0
    Amel d'Alger
    24 février 2013 - 21 h 32 min

    tu es un voleur d’unité
    tu es un voleur d’unité centrale ya Rabah , tu sais que tu es seul et que tu rends un grand service au RCD car j’éstime que tu es un incompétent notoire et que le DRS a su te prendre en charge car tu na jamais été un homme de principe.
    Le RCD a ses hommes et ses femmes qui feront du RCD tjrs leurs famille politique pour une Algérie démocratique et sociale.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.