Le FIS profite du cafouillage du pouvoir dans l’affaire Sonatrach pour revenir au-devant de la scène

Le journal Echorouk est devenu – définitivement – le porte-voix du FIS. Dans son édition d'avant-hier, il donne du «cheikh» au terroriste Ali Benhadj à qui il publie une longue lettre sur la corruption adressée à Bouteflika ; une lettre teintée de religiosité, avec une série de fetwas et de conseils à un chef de l'Etat de moins en moins présent, à l'approche d'une échéance électorale cruciale où tout présage un retour en force des islamistes dont les derniers repositionnements n'augurent rien de bon pour la démocratie. Dans le même temps, le journal publie une série d'articles d'un survivant du FFS, un parti mourant, sur la position d’Aït Ahmed vis-à-vis de l’arrêt du processus électoral. Pour ce revenant, le FIS aurait acquis une victoire légitime en 1991, Chadli aurait été forcé à la démission, la manifestation gigantesque qui avait drainé plus d’un million de citoyens aurait été organisée «par» le FFS et non pas «au nom» du FFS, puisque d’aucuns savent qui est véritablement derrière cette démonstration de force destinée à prouver au FIS qu’il n’était pas, loin s’en faut, majoritaire au sein de la société. Cette valse d’anciens du FIS et de l’aile pro-FIS du FFS, transbahutés entre deux journaux arabophones, indique clairement qu’il existe une volonté inavouée de certains cercles influents de remettre les résidus de cette formation moyenâgeuse en selle en 2014. Une crainte que partagent beaucoup d’observateurs, qui en veulent pour preuve le récent passage de Hocine Malti – bien qu’il ne soit pas proche de ce parti ni de ses idées intégristes – sur la chaîne de désinformation financée par le Qatar, manipulée par Israël et qui émet à partir de Londres, Al Magharibiya, suite à son pamphlet adressé il y a quelques jours au patron des services secrets algériens sur l’affaire Sonatrach. «Les pièces du puzzle sont en train de se reconstituer», souligne une source politique à Algeriepatriotique, qui estime que le président Bouteflika, «s’il est vraiment sincère» dans la déclaration qu’il a faite à l’occasion du 24 Février s’agissant de l’affaire Sonatrach, devra «accélérer la procédure pour convoquer Chakib Khelil devant les tribunaux algériens dans les plus brefs délais». D’ailleurs, pour notre source, si l’affaire Sonatrach a pris cette ampleur et si le peuple doute de la sincérité du pouvoir à laisser la justice faire son travail librement dans ce dossier, «c’est parce que Bouteflika a gardé le silence trop longtemps, ce qui a fait croire qu’il couvrait deux hommes très proches de lui, Chakib Khelil et Mohamed Bedjaoui, qui plus est sont de sa région». Entre temps, la machine de l’opposition islamiste s’est ébranlée et les intégristes, connus pour leur opportunisme politique et leur redoutable pouvoir de manipulation, ont sauté sur l’occasion pour se montrer sous leur meilleur jour afin, de nouveau, séduire un électorat écœuré par toute cette crasse. 21 ans après l’arrêt salvateur du processus électoral, l’Algérie est en train d’effectuer un retour à la case départ.
M. Aït Amara
 

Comment (37)

    ghorab
    4 mars 2013 - 17 h 14 min

    Celui qui veut de l’islamisme
    Celui qui veut de l’islamisme que le proxénète Okba a ramener en Algérie n’as cas aller vivre dans la péninsule arabo baathiste dommage ya des gens qui ne comprenne pas encore ce que ce virus qui as gangrené l’Algérie durant une décennie et malgré ca on veut encore et encore vraiment dommage




    0



    0
    Chourar
    4 mars 2013 - 17 h 03 min

    Un programme pour l’Algérie
    Un programme pour l’Algérie Nouvelle!
    par Guendouze Said, dimanche 30 décembre 2012, 11:35 ·

    RESTITUER L’ALGERIE AU PEUPLE ALGERIEN

    PREAMBULE :

    L’Algérie est à la croisée des chemins : ou elle doit engager des réformes qui vont associer la majorité des Algériens et des Algériennes ou elle doit continuer à être gouvernée par la même caste qui a usurpé la nation au profit exclusif de ses membres et de leurs proches. L’Algérie mérite un meilleur destin que celui de république bananière que les tenants des régimes absolutistes installés depuis l’indépendance lui ont imposés.

    Notre peuple est conscient des dangers qui guettent le pays et nous l’avons vu refuser d’aller dans le sillage des « révolutions arabes » et de leurs conséquences directes sur la sécurité des biens et des personnes. L’inconscience n’est pas au sein du peuple mais dans les gouvernements qui se sont succédé puisqu’ils ont gouverné sans partage avec lui, souvent contre lui. Un état qui planifie contre son propre peuple est un état voué à la disparition tôt ou tard ! Ainsi est la loi de l’Histoire!

    Pour changer les choses dans le bon sens et dans la bonne voie, le citoyen Chourar Saïd propose ce programme simple qui pourrait offrir au peuple algérien l’opportunité de se donner les meilleures chances vers un avenir meilleur. L’Histoire va juger les uns et les autres et j’en appelle au peuple algérien de se donner cette chance de se réapproprier son pays qu’une poignée a détourné à son seul profit.

    Voilà l’ensemble des propositions que je soumets au bon peuple algérien loin de toute idée de revanche et toujours dans un esprit de fraternité réelle.

    PROPOSITIONS DU CITOYEN CHOURAR SAID :

    Si le peuple algérien accepte mes idées, voici les axes de mon programme qui est la synthèse de plusieurs années de réflexion pour restituer à ce même peuple son pays dont il deviendra la seule source de souveraineté, loin des slogans creux de nos prédécesseurs :

    PREMIERE PROPOSITION :

    Installer un Gouvernement d’Union National :

    Il sera composé exclusivement de technocrates compétents choisis au sein des masses populaires et dans tous les milieux associatifs, culturels, scientifiques, économiques, les unions professionnelles, les milieux d’affaires…dans un souci de parité hommes et femmes afin d’assurer définitivement l’égalité entre tous les citoyens et les citoyennes du pays. Ce gouvernement aura des missions précises qui sont :

    1. La gestion des affaires courantes du pays,

    2. La préparation du terrain pour les mesures qui seront prises après son installation et tout en veillant au suivi de leur application sur le terrain.

    Remarque : Le Président et les membres du Gouvernement d’Union National n’adhèreront à aucun parti et ne postuleront plus pour une responsabilité après la fin de leurs missions

    DEUXIEME PROPOSITION :

    Appeler le peuple algérien à un Référendum :

    Dès l’installation du Gouvernement d’Union National, le Président élu appellera le citoyen algérien à un Référendum sur la question suivante :

    Es-tu pour la dissolution de tous les partis politiques existant et leur remplacement par deux partis politiques ? Réponse : OUI ou NON

    Deux réponses sont à prévoir :

    – Réponse négative du peuple :

    Le Président élu démissionnera en laissant le soin au chef du Gouvernement d’Union National d’assurer la continuité des affaires de l’Etat et de changer de direction dans la conduite du pays,

    – Réponse positive du peuple :

    Le Président décrétera la dissolution de tous les partis politiques sans exclusive et ouvrira la voie à la création de deux partis politiques qui auront pour sigles : le PAR = Parti Algérien Républicain et le PAD= Parti Algérien Démocratique.

    TROISIEME PROPOSITION :

    Signer le décret portant création de deux partis politiques :

    Après la promulgation de ce décret, les citoyens et les citoyennes des villages, des quartiers et des villes auront toute une année pour structurer ces deux nouveaux partis sur l’ensemble des communes du pays en veillant à l’installation graduelle des directions communale, de wilaya et nationale dans des élections démocratiques et libres sous la conduite des jeunes en priorité selon le schéma suivant :

    – quatre (04) mois pour la direction communale, (niveau d’instruction : Bac et plus)

    – quatre (04) mois pour la direction de wilaya, ( Niveau d’instruction : Licence et plus),

    – quatre (04) mois pour la direction nationale, ( Niveau d’instruction : Licence et plus)

    QUATRIEME PROPOSITION :

    Appeler le peuple algérien à une seule Élection nationale désignée sous le nom de Élection Nationale Unique : Cette Élection Nationale Unique va regrouper les élections désignées sous les anciennes appellations : Élections locales, Élections Législatives, Élection Présidentielle.

    Cette Election Nationale durera 15 jours : du 6 Juillet au 20 Juillet et ce pour ne pas pénaliser nos écoliers, nos collégiens, nos lycéens et nos étudiants par des paralysies injustifiées de leurs cursus scolaires.

    Le citoyen ou la citoyenne recevra ses deux bulletins de vote légalisés par la mairie dont il ou elle dépend et a 15 jours pour déposer après avoir choisi le bulletin du Parti pour lequel il ou elle attribue sa voix en réclamant de la mairie un accusé de réception.

    Le rôle des deux partis : le PAD et le PAR :

    Les directions nationales , de wilaya et communales des deux partis : le PAD et le PAR travailleront chacune en ce qui la concerne dans la concrétisation des tâches suivantes :

    – confection des listes des candidats aux assemblées communales ( directions communales),

    – confection des listes des candidats aux assemblées de wilaya ( directions de wilaya en collaboration avec les directions communales),

    – confection des listes des candidats à l’Assemblée Nationale Populaire ( directions nationales en collaboration avec les directions de wilaya)

    L’Election Nationale Unique :

    -Elle se déroulera toutes les quatre (04) années du 6 juillet au 20 juillet comme indiqué ci-dessus,

    – le citoyen ou la citoyenne aura 15 jours pour déposer son bulletin au bureau de la mairie de son domicile et en veillant à exiger des chargés à l’élection un accusé de réception dans les délais,

    – chaque liste devra répondre au schéma suivant :

    * au niveau du territoire de la Commune : la liste de chaque parti portera les photos du Président de la République probable, du Président de l’Assemblée de Wilaya probable et de l’équipe probable qui aura la charge de la gestion de la commune,

    * au niveau du territoire de la wilaya : la liste de chaque parti portera les photos du Président de la République probable et de l’équipe probable qui va présider aux destinées de l’Assemblée de wilaya,

    * au niveau du territoire national : la liste de chaque parti portera la photo du Président de la République probable, du Président probable de l’Assemblée Nationale Populaire et des 20 premiers députés probables.

    Le Bulletin de vote :

    Le bulletin de vote sera simplifié : il sera vert pour le PAR et Blanc pour le PAD avec la photo de chacun des probables Présidents de la République afin de rendre l’élection toute simple.

    L’opération de dépouillement :

    *L’Election Nationale Unique sera mise sous la surveillance de trois délégués des deux partis au niveau de chaque mairie et d’un juge désigné pour la circonstance qui est le Président de la Commission de Surveillance de cette élection,

    * Le dépouillement se fera publiquement en deux (02) jours et les résultats seront affichés au niveau communal et transmis au niveau de la wilaya puis acheminés vers le Ministère de l’Intérieur,

    *Les résultats finaux seront communiqués dans un délai ne dépassant pas les deux (02) jours

    Résultats de l’Election Nationale Unique :

    1.Premier scénario : Victoire de l’un des partis :

    Le Parti qui arrive en tête dans les suffrages aura :

    – au niveau national : la Présidence de la République, la totalité du Gouvernement et 60% de l’Assemblée Nationale Populaire, – au niveau wilaya : 60% de l’Assemblée Nationale de Wilaya de chaque wilaya,

    – au niveau communal : 60% de l’Assemblée communale de chaque commune

    Le Parti qui arrive en seconde position va se contenter des restes et il représentera l’opposition

    2.Deuxième scénario : Egalité absolue entre les deux partis :

    En cas d’égalité absolue dans les suffrages, la victoire ira à la liste du parti dont la moyenne d’âge du Président de la République et du Président de l’Assemblée Nationale Populaire est la plus petite et les répartitions se feront comme dans le premier scénario.

    CINQUIEME PROPOSITION :

    S’engager à remettre la Présidence de la République Algérienne Démocratique et Populaire au Président élu démocratiquement et de procéder à son installation après dissolution du Gouvernement d’Union National :

    *L’Election Nationale Unique étant menée à terme, le Président élu sera installé dans ses fonctions, il installera son Gouvernement élu, son Assemblée Nationale élue,

    *Les assemblées de wilaya seront installées au niveau de chaque wilaya,

    * Les Assemblées communales seront installées aussi au niveau de chaque commune

    SIXIEME PROPOSITION :

    S’engager à signer un décret qui traitera le crime sous toutes ses formes avec alourdissement des peines et ce pour :

    – crimes contre l’enfance : perpétuité pour enlèvement d’enfants et peine capitale pour assassinat d’enfants,

    – crimes contre la femme : perpétuité pour enlèvement ou atteinte à la dignité de toute femme et peine capitale pour tout assassinat de femme, – crimes contre les personnes : tout crime prouvé à l’encontre d’une personne sera puni de la peine capitale

    – consommation et commercialisation des drogues : le consommateur pris en flagrant délai subira une peine de 25 ans de prison, le dealer subira une peine à perpétuité et le baron de la drogue prouvé subira la peine capitale,

    – crimes économiques : toute atteinte prouvée à l’économie nationale ( détournements, falsifications diverses de documents financiers…) sera punie de la perpétuité,

    – crimes terroristes : tout crime terroriste prouvé sera puni de la peine capitale quelle que soit sa gravité et toutes personnes impliquées de près ou de loin subiront le même châtiment

    SEPTIEME PROPOSITION :

    S’engager à ouvrir une large consultation concernant tous les dossiers relatifs à l’avenir du pays :

    – le dossier de l’école (primaire, moyen, secondaire, technique, université) en associant les enseignants, les associations de parents d’élèves et les spécialistes,

    – le dossier de l’emploi,

    – le dossier de l’agriculture, de l’eau et de la pêche et des industries relatives,

    – le dossier de l’industrialisation et la politique d’industrialisation,

    – le dossier de la justice et des libertés,

    – le dossier de la culture,

    – le dossier des nouvelles technologies,

    – le dossier de l’énergie et des énergies nouvelles,

    – le dossier de la défense nationale

    Tous ces dossiers feront l’objet d’études par des compétences nationales et les conclusions seront remises au Président de la République élu qui les transmettra à l’Assemblée Nationale Populaire pour enrichissement et proposition de lois à l’avenir.

    CONCLUSION :

    Voilà un programme articulé sur sept (07) propositions concrètes que je soumets au peuple algérien afin de lui restituer son pays tenu en otage par une poignée d’apprentis-dictateurs depuis son indépendance.

    Si le peuple veut changer de voix et quitter définitivement celle du naufrage national, il doit opter pour ces sept propositions qui vont lui permettre d’être un véritable citoyen dans un pays où le mot liberté a perdu son sens tant le pays a été transformé en institution privée par une ploutocratie révolue en ce 21ème siècle.

    Il y a des moments dans la vie d’un peuple où il doit faire des choix et cette occasion ne se renouvellera jamais. L’Histoire va fermer et avec elle le devenir de notre cher pays libéré par des braves et hérité par des aventuriers que vous pouvez stopper d’une façon définitive.

    Pour ma part et si le peuple n’adhère pas à mon rêve, je dirais devant Dieu ceci : « J’ai tout fait pour le tirer de son asservissement, il n’en a pas voulu car il a pris goût à l’esclavagisme ! » Mais si, d’aventure, le peuple adhère à mon processus, ce sont toutes les énergies juvéniles qui vont se mettre en branle pour sortir le pays de son sous-développement endémique alors qu’il avait les moyens de se hisser au niveau des grandes nations.

    La durée de cette transition- rendue obligatoire par tant d’années d’errements – ne devra pas dépasser deux (02) années afin de parachever tout cet édifice qui sera un socle solide pour l’exercice de la véritable démocratie dans notre pays.

    VIVE L’ALGERIE REVEE PAR SES LIBERATEURS

    POUR UNE ALGERIE PROPSPERE ET DE PAIX

    GLOIRE A NOS MARTYRS

    Bejaia le 1er Janvier 2012

    Chourar Saïd
    2J’aime · · Annuler l’abonnement · Partager




    0



    0
    Anonyme
    28 février 2013 - 14 h 27 min

    à la personne qui distribue
    à la personne qui distribue les note (0, 20 et 17 tu peux même m’en donner -20 si cela te soulage) … j’aimerais juste te dire (et je ne tutoie que rarement les gens que je ne connais pas…) évite d’écrire avec les caractères majuscules, ça serait très aimable de ta part, et parler pour ne rien dire n’avancera rien. comme on dit : تكلم بعلم أو أسكت بحلم




    0



    0
    axelpanzer
    28 février 2013 - 9 h 19 min

    @chark:ton commentaire serait
    @chark:ton commentaire serait interressant quand les arabes seraient les égaux des persans!!!!!




    0



    0
    Anonyme
    27 février 2013 - 21 h 29 min

    @CHOURAR ,SORRY! JE ME SUIS
    @CHOURAR ,SORRY! JE ME SUIS TROMPÉ {de prsonne} JE SS GÈNER MAINTENANT,ENCORE UNE FOIS SORRY! & PAR LA MÊME OCCASION,JE VAIS VOUS RENDRE VOS POINTS..BREF J’AI VOULU RÉPONDRE À UN PRO »FIS » & PROPAGANDISTE DES ISLAM/SIONISTES.




    0



    0
    Maleh
    27 février 2013 - 20 h 54 min

    @Anonyme
    Si les lettres de

    @Anonyme

    Si les lettres de l’alphabet avaient une odeur, votre commentaire sentirait le fumier.




    0



    0
    Anonyme
    27 février 2013 - 17 h 25 min

    @CHOURAR ; JE VAIS VOUS
    @CHOURAR ; JE VAIS VOUS METTRE UN ZÉRO,.AINSI QU’À VOLER CERTAINS INTERVENANT DU MÊME GENRES, POUR VOS BÊTISES & PROPAGANDE PRO SALAFISM
    @AMENA, JE VAIS VOUS METTRE UNE NOTE DE 20/20, AVEC DROIT DE PAROLE ILLIMITÉES & CELUI QUI OSE VOUS CONTREDIRE, UNE RETENUE EN PLUS ILS DOIVENT RECOPIER 10 FOIS VOS COMMENTAIRES,POUR QUE SA RENTRE DANS LEUR CERVEAUX QU’IL EST EN SATURATION, ILS N’ARRIVENT PLUS À CAPTÉ LA RÉALITÉ ALGÉRIENNE LES AUTRES INTERVENANT PRESQUE DU MÊME GENRE LA NOTE DE 17/20.




    0



    0
    chark
    27 février 2013 - 13 h 55 min

    Moi j’ai toujours compris que
    Moi j’ai toujours compris que quand un processus électoral est stoppé net , il ne faut pas s’attendre à des feux d’artifice , le drame qu’à connu notre pays n’est pas la faute de mr belhadj mais bel et bien au injonctions des franco-sionistes de l’élysée ( françois mitterend )en collaboration avec nos généraux de salons qui tremblaient de voir se profiler un état islamique , allez demander aux Iraniens s’ils vivent au moyen age actuellement et s’il sont toujours dependant de l’occident même sous embargo abjecte !!




    0



    0
    Anonyme
    27 février 2013 - 12 h 30 min

    @chourar ton article est
    @chourar ton article est gorgé de mensonges, pour n’en citer qu’un exemple, le hadith  » Koulou achqarin makar ma 3ada anta ya 3oumar »

    1. Le supposé hadith est « Koulou achqarin khabith illa anta ya omar » n’est pas un hadith du tout, la raison est qu’il n’existe dans un aucun recueil de hadith. Il serait de l’honnêteté de fournir les sources dans ce genre de choses.

    2. Omar ibn khatab est plutôt connu pour être brun, même très brun et chauve [voir fath el bari charh sahih el boukhari, les preuvent sont nombreuses… je peux t’en fournir plus si tu veux]

    Ibn Majjah a rapporté :

    حدثنا ‏ ‏أبو بكر بن أبي شيبة ‏ ‏قال حدثنا ‏ ‏زيد بن الحباب ‏ ‏عن ‏ ‏معاوية بن صالح ‏ ‏حدثني ‏ ‏الحسن بن جابر ‏ ‏عن ‏ ‏المقدام بن معديكرب الكندي ‏
    ‏أن رسول الله ‏ ‏صلى الله عليه وسلم ‏ ‏قال ‏ ‏يوشك الرجل متكئا على ‏ ‏أريكته ‏ ‏يحدث بحديث من حديثي فيقول بيننا وبينكم كتاب الله عز وجل ما وجدنا فيه من حلال استحللناه وما وجدنا فيه من حرام حرمناه ألا وإن ما حرم رسول الله ‏ ‏صلى الله عليه وسلم ‏ ‏مثل ما حرم الله ‏

    Je ne veux pas rentrer dans un débat stérile, mais je suis curieux de comprendre quelle alternative proposes-tu à la gouvernance de la charia, explique nous ta position, tes convictions afin que l’on comprenne mieux l’idée que tu veux nous communiquer.




    0



    0
    Amina
    26 février 2013 - 21 h 43 min

    Voici un rappel pour ceux qui
    Voici un rappel pour ceux qui ont oublié.
    http://www.youtube.com/watch?v=Ab68mHp5waQ




    0



    0
    Amina
    26 février 2013 - 21 h 39 min

    @Chourar
    Merci pour cet

    @Chourar
    Merci pour cet article. Cela me dérange quand je lis quelques intervenant croyant que cet individu qui a le sang de centaine de millier d’Algeriens est un homme. Non, cet individu est un monste qui n’a même pas eu la moindre larme pour nos martyre, lui le SNP. Normal, il n’est pas algerien. Avant de considerer cet individu comme un homme, souvenez vous d’abord, des enfant egorgé parfois sur le sein de leur mere. Non, je n’ai aucun sentiment, aucune consideration pour cet individu à part du mepris. A mes yeux, lui et Dhina devraient passer devant peloton d’exécution ainsi que tout les architecte du drame algerien.




    0



    0
    Chourar
    26 février 2013 - 18 h 43 min

    Lettre à Ali Belhadj!
    Il est

    Lettre à Ali Belhadj!

    Il est facile de faire parler de soi dans un pays arriéré comme le nôtre en t’improvisant « savant de l’Islam » alors que tu n’as aucune maitrise dans le domaine des sciences islamiques ! Dans ton rôle, tu fais dans le bruit pour attirer l’attention sur toi alors que le peuple algérien a gouté aux prémisses de ta « dawla islamiya » que tu voulais imposer dans notre pays. Nous allons parler justement des fondements idéologiques qui sous-tendent ta quête qui est celle de tous ces malades « islamistes ».Sur quoi repose votre approche ? Sur des lectures littérales du Coran et nous allons les décortiquer une par une pour démontrer au commun des Algériens le projet insensé et débile d’Ali Belhadj et de ses ouailles :

    La Dawla islamiya ou état islamique comme institution légitime Tous les islamistes se revendiquent de la dawla islamiya ou état islamique comme institution légitime et il est facile de démontrer l’inexistence d’une telle dawla depuis la mort de notre Prophète bien-aimé Mohamed ! Ali Blehadj et ses troupes ont toujours lutté pour l’instauration en Algérie de cette dawla islamiya dont nous ne connaissons pas d’exemples concrets ! En effet, la seule dawla islamiya qui a existé est celle fondée par Mohamed ( Que le Salut de Dieu soit sur lui) puisque cette dawla confiait toutes les tâches au seul Mohamed – Mohamed était le guide spirituel de sa communauté ( imam des croyants), -Mohamed était le chef administratif de sa communauté( gestion des affaires courantes des croyants et autres), -Mohamed était le chef militaire de sa communauté( il décidait de l’état de guerre ou de non guerre), -Mohamed était le juge au sein de sa communauté ( il réglait les différends entre membres de sa communauté), – Mohamed était le maitre ( l’instituteur) de sa communauté ( il leur enseignait les codes moraux contenus dans le Coran et tirés aussi de son expérience et des expériences des autres). Voilà en quoi la dawla de Mohamed était une véritable dawla islamique puisque toutes les fonctions étaient concentrées entre ses mains sans partage ! Cette dawla mohamadienne tirait son essence du Coran, donc de Dieu directement !

    A la mort de Mohamed, la communauté des croyants a eu cinq califes (calife= successeur) et la communauté des croyants s’est agrandie en s’étendant à d’autres territoires toujours plus vastes ! Donc, il était impossible pour le calife de jumeler toutes les fonctions ( imamat, cadi, chef militaire,…) et c’est ce qui poussa le premier calife à désigner des chefs militaires, des walis pour les contrées lointaines, des imams pour les mosquées lointaines, des juges pour les affaires échappant à sa juridiction…Nous voyons ainsi un partage des rôles à partir du premier calife et les Occidentaux se sont emparés de cette division judicieuse des tâches pour lui donner un nom : la laïcité à laquelle ils ajoutèrent séparation des pouvoirs temporel et spirituel du fait que le christianisme s’est illustré par sa condamnation de la Science et des savants !

    Les Musulmans, depuis le premier calife, ont toujours vécu dans des états laïques sans le savoir et cet héritage nous est parvenu dans nos différentes contrées !

    Prétendre aujourd’hui édifier une dawla islamiya veut dire que celui qui veut arriver à cette étape serait capable de nous donner une dawla islamiya telle celle édifiée par notre Prophète bien-aimé et cela s’appelle « usurpation de l’honneur et de la dignité des prophètes » et il plonge directement dans l’hérésie. Par conséquent, nous déduisons qu’Ali Belhadj et tous ses disciples sont des hérétiques ( koufar) qui veulent se placer au même piédestal de la hiérarchie que notre prophète ! Quelle prétention que seul Ibliss pourrait avoir !

    L’application de la charia :

    Voilà encore une autre ineptie inventée par les ennemis de l’Islam matinal mohamadien pour faire de l’Islam « une politique alors que Dieu en a fait une religion » ! En effet, c’est quoi cette histoire de charia que des « oulémas enturbannés » voudraient nous vendre comme un modèle divin ? La charia bien comprise regroupe dans l’ordre : Le Coran, la Sunna, l’Exégèse ( Ijtihad). Analysons ces trois éléments à la lumière de nos connaissances profanes et tirons-en les conclusions utiles : 1 : Le Coran :

    Le Coran, c’est connu Parole de Dieu, regroupe 6000 versets dont 700 versets seulement sont des Lois au sens propre du terme ! Sur les 700 Lois contenus dans le Coran, il y a 200 versets qui sont des Lois reconnues et sur les 200 Lois seules 80 Lois ont des projections directes sur le quotidien de l’Homme (commerce, mariage, partages,…pour ne pas citer tous les domaines et se suffire de quelques uns). Comment accepter d’un homme qui nous dit : « Le Coran est une Loi » alors que le Coran est plus qu’une Loi : c’est la Parole de Dieu qui englobe des domaines connus et des domaines inconnus et que nos sciences profanes n’arrivent pas à tout expliquer ? Est-ce le fait d’avoir 80 Lois strictes sur 6000 versets dans le Coran nous autorise à faire de la Parole de Dieu une loi comme toutes les lois humaines (exemple : code de la route) ? C’est le plus grand sacrilège que commettent Ali Belhadj et ses disciples envers le Coran !

    2: La Sunna ou les dires du Prophète :

    Dans ce volet, les savants de l’Islam ont inventorié quelques 10 000 hadiths ou dires ! De quoi s’agit-il ? Ce sont des compagnons du Prophète qui ont rapporté des hadiths présentés selon leur importance : le hadith qoudoussi (500) qui a sa source dans le Coran, le hadith rapporté par des hommes et des femmes !!! Tous les Musulmans connaissent le foisonnement de ces hadiths que l’on prête à notre Prophète et qui relèvent de la débilité et je donnerais deux exemples :

    – le hadith rendant licite la consommation d’urine en cas de nécessité : l’urine est une composition chimique nocive et le hadith en question est une invention des ennemis de l’Islam,

    – le hadith disant que « Dieu maudit tout peuple commandé par une femme ! » alors que notre Prophète a désigné une femme juive comme intendante du Souk de Médine

    -le hadith concernant le calife Omar auquel notre Prophète aurait dit : « Koulou achqarin makar ma 3ada anta ya 3oumar= Tout rouquin est perfide sauf toi Omar ! » et croyez-vous vraiment que notre Prophète puisse être aussi xénophobe envers des hommes à la peau rousse ? Pour ma part, je ne le crois pas !

    Nous avons démontré l’absurdité des hommes à croire que tout ce qui est dit est véritablement un hadith de notre Prophète !

    3 : L’Exégèse ou l’Ijtihad :

    Dans ce volet, nous allons nous suffire de deux exemples : le premier de l’Histoire du Calife omeyyade Zine Al Abidine Ben Ali Ben Affane et la guerre du Golfe de 1991 :

    – Lorsque la dynastie abbasside remplaça au pouvoir la dynastie omeyyade, les dignitaires du pouvoir décidèrent de déterrer les restes ( de la poudre de terre) du calife omeyyade Zine Al Abidine Ben Ali Ben Affane pour les fouetter et les enterrer dans un cimetière juif !!! Ces dignitaires étaient des savants de l’Islam et ils ont légiféré selon leurs consciences en commettant le plus grave des crimes : atteinte à sépulture d’un homme appartenant à Dieu puisque décédé !

    – Durant la guerre du Golfe de 1991, il y avait deux réunions de « savants musulmans », l’une à Ryad autorisant les Américains à attaquer l’Irak et l’une à Baghdad pour un usage contraire ! Laquelle de ces fetwas fait partie de l’Ijtihad ?

    En conclusion :

    Nous concluons que les adeptes de l’application de la charia sont des forcenés qui veulent utiliser l’Islam à des fins politiques puisqu’ils ont vu dans l’islam un véritable filon d’or comme certains ont expérimenté d’autres facteurs ( la langue, l’ethnie, la suprématie de la race …) Ce sont des fascismes qui finissent par mettre en péril la stabilité de nos pays !

    La houkma illa houkmou Allah =Seul Dieu commande !

    Voilà un principe cher à nos fascistes islamistes et effectivement, ce verset est dans le Coran mais nos malades refusent de nous expliquer la genèse de ce verset parce que sinon, nous aurions compris que Dieu parle de Son Commandement à la Résurrection (yawma al qiyama). Les fascistes islamistes vous feront une lecture littérale d’un verset pour lui faire dire tout le contraire de ce qu’il dit ! En effet, ce verset est venu traiter du problème de deux Juifs qui ont commis un adultère et qui ont été voir notre Prophète pour lui demander ce que prévoir l’Islam en matière d’adultère ! Notre Prophète leur répondit : « Appliquez ce qu’il y a dans la Thorah » et nos deux Juifs sont repartis satisfaits de la réponse de Mohamed et le Coran rapporta cette histoire en la terminant « La houkma illa houkmou Allah ! ». Nous voyons que Dieu parle de Son Commandement le Jour du Jugement Dernier et nos islamistes voudraient gouverner sur Terre au Nom de Dieu si bien que tout ce qu’ils diront, eux, sera licite et tout ce que je dirai moi, par exemple, serait illicite ! Le savant musulman égyptien Mohamed Saïd El Hachemaoui parle judicieusement de la judaïsation de l’islam par ces fanatiques à la pensée fossilisée !

    L’avenir de l’Algérie :

    L’avenir de l’Algérie se fera sans les fanatiques tels Ali Belhadj, Abassi Madani ou autres qui ont levé des armes contre leurs propres frères ! L’Islam n’a jamais été autant en danger qu’entre les mains de ces soi-disant « oulémas et chouyoukhs ». Ali Belhadj ne peut pas nous donner de leçon dans notre religion, il a envoyé son propre fils dans les montagnes du Djurdjura tuer d’autres Musulmans et de ce fait, personne en Algérie ne pourra le croire !

    Le brave Khaled Nezzar nous a préservés d’un voyage sans retour et notre pays lui restera redevable ainsi qu’à l’Armée Nationale Populaire et aux milliers de patriotes !

    Quant à Ali Belhadj qui se pose la question « Comment Bouteflika a dépensé les deniers publics ? », nous lui poserons une autre question : « Pourquoi as-tu tué 220 000 Musulmans sur le sol béni de notre chère Algérie ? »

    Chourar Said




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.