Etrange aveu du secrétaire d’Etat John Kerry sur la politique étrangère des Etats-Unis

Le discours du nouveau secrétaire d’Etat américain, John Kerry, a de quoi surprendre. Dans une intervention devant un parterre d’étudiants à l’université de Virginie, Kerry nous apprend que «beaucoup de gens sur l’ensemble (des Etats-Unis) aimeraient que la mondialisation puisse simplement disparaître». «Alors, note-t-il avec une pointe de nostalgie, vous vous rappelez des jours plus faciles, mais aucun politicien, peu importe sa puissance, ne peut remettre ce génie dans la bouteille.» Kerry avoue, par ailleurs, que contrairement à ce que d’aucuns pourraient croire, le budget dédié à la « protection» des intérêts des Etats-Unis à l’étranger est infime : «Je rejoins le président Obama pour affirmer avec urgence que nos citoyens méritent une politique étrangère forte pour protéger nos intérêts dans le monde.» «Lorsque je parle d'un petit investissement dans la politique étrangère des Etats-Unis, je ne plaisante pas», martèle le successeur d’Hillary Clinton, avant de revenir sur le budget réservé pour les affaires internationales : «La plupart des gens l’ont estimé à 25% de notre budget national et ils pensaient qu'il devrait être réduit à 10%. Laissez-moi vous dire, si seulement c’était vrai !» Et d’ironiser : «Je prendrais 10% en un clin d'œil parce que 10%, c’est exactement dix fois plus que ce que nous investissons dans nos efforts visant à protéger les États-Unis dans le monde.» L’ensemble du budget américain pour les affaires étrangères représente un peu plus d’un pour cent du budget national de la première puissance mondiale. Insuffisant, estime Kerry. Autre révélation importante, l’envoi de soldats américains pour se faire tuer en Irak, en Afghanistan et au Pakistan est le fait de politiciens en quête de voix et d’applaudissements : «Si vous êtes à la recherche d'une phrase qui fait applaudir, cette phrase (demander de baisser le budget, ndlr) est à peu près la meilleure garantie qu’il y ait. Mais devinez quoi ? Elle ne garantit pas qu'un autre jeune homme américain, ou jeune femme, n’aille pas perdre sa vie parce que nous n'étions pas prêts à faire les bons investissements ici, en premier lieu.» «Nous avons appris cette leçon dans les déserts du Mali récemment, dans les montagnes d'Afghanistan en 2001, et dans les zones tribales du Pakistan même aujourd'hui», argumente l’ancien candidat à la Maison-Blanche.
Prochaine cible américaine : l’Afrique
Le secrétaire d’Etat américain n’y va par trente-six chemins pour faire part des craintes de Washington quant à l’élargissement de l’influence chinoise, notamment dans le riche continent africain : «Sept des dix pays au taux de croissance le plus rapide se trouvent sur le continent africain. Et la Chine, qui a compris ça, investit déjà plus que nous, là-bas.» Kerry explique que «quatre des cinq plus grandes découvertes en pétrole et en gaz naturel ont eu lieu au large des côtes du Mozambique rien que l'an dernier» et qu’il ne faut donc surtout pas rater le coche car «les économies en développement sont les épicentres de la croissance et elles sont ouvertes pour les affaires, et les Etats-Unis doivent être au rendez-vous». S’agissant de l’interventionnisme américain dans les pays étrangers – du tiers-monde s’entend –, John Kerry avoue à demi-mot que l’USAID est une officine des services secrets américains qui fait «du bon travail» : «Nous savons que le moyen le plus efficace de promouvoir les droits universels de tous les peuples, les droits et la liberté de religion, n'est pas depuis le pupitre (…) c'est depuis les lignes de front – partout où la liberté et la dignité humaine fondamentale sont refusées. (…) Les employés courageux du Département d'Etat et de l'USAID – et le personnel de sécurité diplomatique qui protège les civils travaillant pour nous, à l’étranger – travaillent dans certains des endroits les plus dangereux de la planète.» Pour Kerry, ces «travailleurs» sont «très conscients du fait que, selon notre propre expérience, il faut beaucoup de temps pour faire régner la démocratie et que cela se produit rarement tout de suite.» Comprendre que les ONG affiliées à cette institution dans nos pays ont du pain sur la planche. Enfin, Kerry revient sur le rôle échu à son pays dans le monde. Les Etats-Unis sont le gendarme autoproclamé de la planète, confirme le secrétaire d’Etat : «Nous allons continuer à prendre la tête de file en tant que nation indispensable, non pas parce que nous cherchons ce rôle, mais parce que le monde a besoin que nous l’assumions. Non pas comme un choix, mais comme une responsabilité. Non pas parce que nous le considérons comme un fardeau, mais parce que nous savons qu'il s'agit d'un privilège.» Car, arrogance américaine oblige, «c'est ce qui fait que les Etats-Unis d'Amérique sont uniques», dixit John Kerry qui a entamé un long périple en Europe et au Moyen-Orient.
Lina S.
 

Comment (9)

    raselkhit
    28 février 2013 - 15 h 30 min

    « Raisonner » De toute évidence
    « Raisonner » De toute évidence vous non plus vous n’arriver pas à quitter »Bir ghbalou » car vous nous décriver les USA exactement comme un film holliwoodien (le cowboy blanc qui arrive à éxterminer à lui tout seul toute une tribu d’indien sauvage)Il serait bon avant de parler de la chine(à vous entendre on diarait un torchon de la presse écrite française ) de se documenter et de savoir que la philosophie de ce peuple c’est le confucionisme » Ce type de raisonnement relève du manque de maturité politique .Donc se faire sans raison valable le porte parole des étasuniens reste toujours dans l’esprit du compléxé colonisé mental.
    Etudions travaillons et ne soyons plus les esclaves menatux de tel ou tel RESTONS ALGERIEN avec nos qualités si nous en avons et nos défauts.Il est vrai que nous sommes le pays avec la plus faible rentabilité et la plus faible productivité au monde Mais Dieu merci nous ne patiquons ni l’esclavage ni l’exploitation d’autres peuples NOUS JOUISSONS DE NOTRE PARESSE




    0



    0
    Anonyme
    28 février 2013 - 13 h 58 min

    @Raissoner; MONSIEUR VOUS
    @Raissoner; MONSIEUR VOUS NOUS FAITES RÊVER ~~LÀ~* ÇA SE VOIT~QUE VOUS REGARDEZ TROP LE CINÉMA HOLLYWOODIEN, BEN!MAINTENANT C’EST LÀ FIN DU FILM ,SORTEZ DE CET SALLE OBSCURE & REGARDEZ AUTOUR DE VOUS :-! N’EST CE PAS! MAINTENANT SUIVI MON DOIGT~~LÀ BAS EN ARIZONA Y’A UN CLOS OU LES INDIENS SONT SÉQUESTRES, UN PEUT PLUS LOIN LES BLACK & LES HISPANIQUES DANS DES GHETTOS, PUIS COMBIEN DE FUSILLADE, PRISE D’OTAGE,MEURTRE,SUICIDE,D’INJUSTICE,DE CHÔMAGE,DE MALADE LAISSÉE POUR COMPTE…ETC. ALLEZ SVP MONSIEUR REMETTEZ VOTRE CARTE POSTAL IDYLLIQUE DANS VOTRE POCHE & REGARDEZ LÀ RÉALITÉ EN FACE 😉 BREF; VIVE ROUTINE,BACHAAR, LE PRÉSIDENT IRANIEN,CHAVEZ ,CASTRO,BOUTEFLIKA & LES ALGÉRIENS NATIONALISTES & PROGRESSISTES.




    0



    0
    syriano
    28 février 2013 - 12 h 22 min

    @Raisonner
    Tu parles d’un

    @Raisonner
    Tu parles d’un pays qui s’est fait en premier lieu sur l’extermination d’une ethnie(les indiens d’amérique)puis sur l’esclavage des noirs(depeuplé la moitié du continent africain)pour enfin,par la prise des sionistes,l’esclavage du monde actuel par la fiat monnaie(l’argent papier)qui n’a aucune valeur au détriment de l’or.
    Ces pourritures ont mis le monde a leur pied,en déstabilisant,en infiltrant et en créant des coup d’etats a tous les pays qui ne se prosterne pas devant eux.
    Ce pays de duperie,gouverné par les sionistes franc maçons qui oeuvrent pour le dajjal est tout sauf attirant.
    Il faut vraiment etre borgne pour s’extaser devant ce pays.
    Certes on peut s’extaser lorqu’on voit le degré de duperie,de malhonneté et de sadisme que les dirigeants de ce pays arrivent a produire pour déstabiliser le monde en le mettant dans la famine ou l’esclavage.Il est vrai et je reconnais qu’ils ont 10 coup d’avance sur tout le monde,le dajjal est vraiment fort




    0



    0
    Anonyme
    28 février 2013 - 11 h 21 min

    @ Raisonner !! pathétique
    @ Raisonner !! pathétique votre com ! vous faite l’éloge d’un pays conquis par la terreur , mais malheureusement en voie de décomposition !! que se passera-t-il le jour ou les eu-sionistes auront conquis la planéte , et qu’il n’auront plus besoin de nous ? éh bien il nous réduiront à l’esclavage et l’asservissement dans tout le monde arabo-musulman mr Raisonner
    non merci je préfére de loin un axe chine russie iran inde avec une monnaie alternative au papier toilette  » dollar  » !! hachakoum




    0



    0
    Patriotique
    28 février 2013 - 10 h 44 min

    @Raisonner. Vous dites : « Je

    @Raisonner. Vous dites : "Je ne sais pas si la journaliste qui a écrit ce texte ou ceux qui ont posté des commentaires ont déjà mis les pieds aux USA". Et vous, avez-vous mis les pieds en Chine pour porter ces jugements de valeur nés de votre obnubilation criante ? Que faites-vous des plus de 60 millions d'Américains qui vivent dans une extrême pauvreté, qui meurent sur les bancs des urgences parce qu'ils n'ont pas d'argent pour se faire soigner et que les richissimes médecins, aux Etats-Unis, ne soignent que ceux qui peuvent payer ? Savez-vous la première chose que nos compatriotes algériens font avant d'émigrer au Canada ? Ils se soignent les dents ! Vous savez pourquoi ? Parce qu'au Canada, les soins sont inacessibles y compris pour la classe moyenne. Redescendez sur terre, M. Raisonner !
    Lina S.
     




    0



    0
    Raisonner
    28 février 2013 - 7 h 13 min

    Je ne sais pas si la
    Je ne sais pas si la journaliste qui a écrit ce texte ou ceux qui ont posté des commentaires ont déjà mis les pieds aux USA mais honnêtement, personne ne peux se ballader dans les rues de New York sans avoir ce frisson d’excitation et d’admiration en se disant : « oui, je suis bien au centre du monde ».

    Un pays grand comme un continent, 300 millions d’habitants, un mélange de culture incroyable, de religions qui vivent en paix (il y’a plein de musulmans aux USA, ils vivent en paix et ils aiment leur pays), la culture de la réussite, du mérite, du travail, de l’innovation et de la liberté……comment voulez vous qu’ils ne soient pas les maîtres du mondes ?

    L’Algérie ferait bien de se rapprocher un peu plus des USA et moins de la France, ce pays mesquin, paresseux, gréviste, raciste et gangréné par son immigration et ses HLM qui lui,font perdre la boule et son identité (dans le métro de Paris on se demande parfois : « je suis en France ??? »).

    Les américains sont pragmatiques et flexibles, ils ne sont pas arrogants, ils sont justes fiers….comme les algériens le sont (sauf que les américains ont un peu plus de raisons de l’être).

    Les USA c’est un mélange de cultures, de minorités, d’idées….je préfère un monde dominé par l’amérique que par la Chine, ce peuple de criquets insensibles et dévastateurs, sans foi ni loi. Voila qui fait froid dans le dos. Le jour où les chinois auront conquis le monde et qu’ils n’auront plus besoin de nous, ils mettront en esclavage tout ce qui n’a pas les yeux bridés…retenez bien ça !




    0



    0
    Horizon
    27 février 2013 - 17 h 36 min

    Les us-sionistes sont a bout
    Les us-sionistes sont a bout de souffle et ne savent pas que le retour de boomerang va leur faire très mal.
    Ce que Allah leur réservent vas les mettre a plat .
    Rien ne nous arrivera de grave au peuple algérien .
    A la seul condition , RESTONS UNIS et attention aux dissensions interne .
    Les semeurs de troubles sous toute sorte de prétexte et tout a fait trompeur.




    0



    0
    axelpanzer
    27 février 2013 - 17 h 13 min

    la civilisation occidentale
    la civilisation occidentale essaye de commettre sciemment un acte contre nature ,eviter par tous les moyens possibles de subir le declin ,tout naturel, de toute civilisation qui a fini de monter!!cest tout un programme mis deja en action ,basé sur des softwares tres sophistiqués simulant ,les montées et les chutes de tous les empires de toutes les époques!!!!




    0



    0
    chark
    27 février 2013 - 13 h 48 min

    Ce qui est réjouissant ,
    Ce qui est réjouissant , c’est que les us-sionistes sont en déclain total et vivent leur derniers moments , les us-sionistes ont trop soutenu le pseudo état  » israel  » et en retour ils en paieront le prix , il suffirait d’allumer le feu au moyen-orient,et dans le golfe persique pour en finir avec les kerry and co !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.