Un général français : «L’Algérie a apporté la seule réponse crédible face à l’attaque d’In Amenas»

«Nul doute que les dirigeants algériens ont assumé avec beaucoup de courage politique et de pragmatisme la prise d'otages d'In Amenas, en ne cédant pas aux pressions de la communauté internationale. Ils ont apporté la seule réponse crédible face à une attaque suicidaire. Car, ne nous méprenons pas, le commando djihadiste qui a lancé cette attaque savait parfaitement qu'il n'avait aucune chance d'en revenir, compte tenu de la doctrine algérienne face à ce type d'action», écrit le général français Henri Poncet, dans une tribune publiée dans la revue Marianne. Revenant sur la position de l’Algérie par rapport à la guerre en Libye, cet officier de haut rang qui a commandé les forces françaises en Côte d’Ivoire s’est dit convaincu que «l'Algérie avait de bonnes raisons de laisser la France assumer seule les conséquences de la guerre contre le régime du colonel Kadhafi qu'elle avait estimées désastreuses pour toute la bande sahélienne». Selon lui, l’intervention militaire au Mali, les événements récents et toujours actuels du printemps arabe (Tunisie, Libye, Egypte) et le conflit israélo-palestinien «démontrent chaque jour que nos intérêts prioritaires en termes de sécurité restent la Méditerranée». Le général Poncet estime que «pour cet espace qui a besoin de sécurité et aussi de prospérité», l'Algérie et la France doivent travailler ensemble : «Il est enfin temps d'établir des rapports qui s'inscrivent dans une vision stratégique partagée et dans un partenariat gagnant-gagnant.» «Les deux pays ont une part déterminante à prendre dans ce futur proche, en bousculant l'ordre actuel, en faisant en sorte que la Méditerranée cesse d'être une frontière pour le moins hostile entre deux mondes», souligne ce général de corps d’armée natif d’Algérie. «L'Algérie est devenue notre meilleur allié. N'attendons plus, par peur que la guerre des mémoires ne reprenne de plus belle, pour avancer ensemble. L'histoire vient de nous en donner l'opportunité en nous désignant un ennemi commun», prône Henri Poncet, en parlant du terrorisme islamiste.
Karim Bouali


 

Comment (28)

    Darby
    30 décembre 2013 - 8 h 17 min

    Réponse à amina
    Apprend a

    Réponse à amina

    Apprend a écrire et vien a tlemcen et tu comprendra pourquoi l algerie est grande
    Mais je pense que tlemcen reste et restera inaccessible pour toi pour l éternité
    Car tu n’as pas et tu n auras jamais la classe et cette grandeur de pouvoir
    Y poser le pied
    Tu me fait pitier et tes propos reflète bien ton niveau intellectuel ci celui ci existe
    Honte à toi

    otto
    18 octobre 2013 - 23 h 57 min

    Après avoir semé le chaos en
    Après avoir semé le chaos en Libye la France demande à l’Algérie de faire le gendarme au Sahel. Quel toupet, quel culot! Franchement y a de quoi vomir et pisser sur la gueule des occidentaux en général et de la France en particulier.
    Ces bâtards ont inondé la libye d’armes qui sont maintenant aux mains de terroristes qui menacent toute l’Afrique de nord.
    Un mot me revient, vous êtes des irresponsables

    RAHMANI
    30 septembre 2013 - 16 h 59 min

    Bonjour à tous
    Réalisme d’un

    Bonjour à tous

    Réalisme d’un général français, expérimenté dans les conflits africains du sud du sahara.

    Tout de meme , il reste beaucoup de choses à faire dans l’avenir:

    Coopérations entre pays africains, coordinations interarmées
    formations et exercices avec la participation des armées africaines, création d’une organisation de défense africaine
    ou d’intervention rapide à moyen et à long terme.

    Merci et Salutations à tous
    RAHMANI F.
    Alger, Algérie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.