Rezag Bara : «Il faut confier le dossier du Sahel à l’ONU»

Le conseiller du président Bouteflika, Kamel Rezag-Bara, craint la disparition des Etats du Sahel en raison de l’aggravation de la situation, notamment au Mali. S’exprimant aujourd’hui lors d’un séminaire sur les mouvements de crise au Sahel, cet expert du terrorisme et du crime transnational précise que les «poussées ethniques sont telles qu’elles conduiront fatalement au «dépeçage» des Etats. Il souligne les revendications des Touareg du Nord-Mali que la militarisation du conflit semble «attiser». M. Bara estime qu’il est urgent de «réduire» le nombre d’intervenants dans ce conflit et de confier le dossier à l’ONU pour éviter l’exacerbation de la crise. «On ne peut éviter cette sinistre situation qu’en réduisant le nombre d’acteurs autour de la crise et en confiant le dossier à l’ONU», a-t-il plaidé, considérant que le Mali ne peut retrouver sa stabilité sans le rétablissement du dialogue entre les groupes ethniques du Nord et le pouvoir de Bamako. Un dialogue que le nouveau gouvernement malien renvoie aux calendes grecques, remettant en cause l’existence même des groupes ethniques dans le nord du pays. Le conseiller du président Bouteflika lance un avertissement à tous ceux qui interviennent actuellement dans la crise malienne, en premier lieu la France, pour ne pas perdre de vue cette donne qui constitue à ses yeux la clé de voûte de cette crise qui perdure depuis plusieurs mois.
Sonia B.

Comment (4)

    syriano
    6 mars 2013 - 16 h 13 min

    et pourquoi pas au
    et pourquoi pas au Mossad???
    c’est navrant de dire cela…
    ,l’Onu est tout sauf un allié
    Nous l’avons vu pour la Libye et maintenant la Syrie
    Une poignée de pays résistant ne peut pas faire contre poids contre la majorité des soumis a l’empire
    Ce type Rezag Bara devrait s’entendre parler avant de débité des conneries




    0



    0
    Ezzine
    5 mars 2013 - 9 h 35 min

    Mr Bara oublie que l’ONU
    Mr Bara oublie que l’ONU c’est les Etats unis (هرب من تحت القطار جاء تحت الميزاب).
    Au cas où cette ONU américanisée donnera l’impression – sur ordre de la maison blanche – de prendre en considération votre proposition, et combien même les Russes et les Chinois – deux soi-disant puissances dépassées par les évènements en cours – opposeront leurs doubles vétos, ne pensez-vous pas que la solution du problème sera identique à celle que le monde assiste aujourd’hui impuissant à savoir la destruction et le dépeçage d’un pays souverain la Syrie.
    Depuis deux années entières la fédération de Russie suivie par la Chine populaire ; membre permanent du conseil de sécurité, ils ont tous les deux le droit au véto, essayent naïvement de raisonner mais en vain les américains dans le conflit syrien pour lui trouver une solution pacifique. Comme si les Russes et les chinois ignorent que ce sont eux – les américains – les pyromanes de ce conflit.
    Tout compte fait la position des Russes vis-à-vis du conflit syrien est ambigüe. Peu importe pour la Fédération de Russie et les Usa de voir le peuple syrien arabe je dis bien arabe soit totalement décimé. Ce qui intéresse l’un et l’autre ce sont leurs intérêts. Cela prouve aussi que l’alliance avec la Fédération de Russie ou de la Chine, sa facture est exorbitante en matière de vie humaine.
    Fini le temps de l’Urss et de M. Khrouchtchev qui savaient préserver leurs intérêts. Au lendemain de l’attaque de l’Egypte par les armées de Grande Bretagne, de France et d’Israël, il leur a été donné un ultimatum de 24 heures pour cesser leur agression contre ce pays arabe allié soviétique à l’époque sinon dira-t-il Londres, Paris et Tell Arrabiâ (Tel-Aviv) seront bombardés. Avant même que l’écho de cette sommation ne s’estompe les combats se sont arrêtés.
    Il est bon de lire l’histoire et de la rappeler. Ce même Khrouchtchev, durant une conférence de presse, un journaliste lui posa la question de savoir si les 300 bombardiers qui surveillent le ciel de Philadelphie (États unis) reçoivent l’ordre d’aller bombarder Moscou, quelle sera la réaction de l’Urss ? La réponse donnée par M. Khrouchtchev a été telle que si le reste d’une escadrille ou un seul avion réussissent à regagner le ciel états-uniens ils ne trouveront pas ou atterrir !
    Cela veut dire que chaque pays dans cette jungle internationale doit compter sur lui-même. L’exemple iranien est à méditer.
    Le jour où l’Onu ou le conseil de sécurité appartiendront à tout le monde – petits et grands pays – votre proposition sera valable.
    Naïf enfin est celui qui attend de ces organisations américaines au sens propre du terme l’application du droit international. La Russie et les Usa sont des alliés stratégique quand il s’agit de casser les arabes ou les musulmans. Lisez l’histoire Messieurs Dames Ne vous laisser pas berner. Que faut-il de plus que le massacre aujourd’hui du peuple syrien ?




    0



    0
    Anonyme
    4 mars 2013 - 22 h 25 min

    ils n’ont rien de positifs
    ils n’ont rien de positifs c’est africains,le maroc avec dans le même sac. ces même africains ont déjà trahi le président kadhafi.alors il vaut mieux,les expulsés du territoire algérien,avant qu’ ne soit trop tard ??




    0



    0
    merzoug gh
    4 mars 2013 - 19 h 37 min

    …Ce qu’il faut c’est la
    …Ce qu’il faut c’est la DEMOCRATIE…point bare ya Mr BARRA




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.