Le RND met en garde contre les tentatives de déstabilisation du Sud

Le Rassemblement national démocratique (RND) met en garde contre le danger que peuvent entraîner les appels à la marche dans le sud du pays. Dans un communiqué rendu public aujourd'hui dimanche, le parti de Bensalah met en garde contre «les démarches irresponsables dans certaines wilayas du Sud et les appels suspects qui risquent de menacer la cohésion nationale», et appelle les jeunes du Sud «à ne pas se laisser manipuler par les partisans du chaos et de l’instabilité». Le communiqué souligne l’existence d’une volonté politique «tendant à répondre favorablement et sérieusement aux revendications légitimes de la population de la région», rappelant les efforts que fournit l’Etat à travers les programmes de développement du Sud. Le parti se dit néanmoins rassuré que les citoyens de la région, notamment la jeunesse, «ne laisseront pas l’occasion, comme ils l’ont toujours prouvé, aux semeurs de la discorde, de la division et de la déstabilisation.» A noter que le ministre de l’Intérieur, Dahou Ould Kablia, avait, en marge de l’installation des nouveaux walis, nié l’existence de revendications politiques derrière le mouvement de contestation qui secouent certaines région du sud algérien, affirmant que les problèmes de la population de cette région «sont d’ordre social et économique.»
Karim B.
 

Comment (4)

    vérité
    11 mars 2013 - 20 h 47 min

    ELLE CONCERNE NOTAMMENT LES
    ELLE CONCERNE NOTAMMENT LES WILAYAS DU SUD

    Une série de mesures pour l’emploi des chômeurs

    Compte tenu de la situation qui prévaut dans le Sud du pays, avec une marche annoncée pour jeudi à l’initiative du Comité national pour la défense des droits des chômeurs (CNDDC), le gouvernement compte réagir à travers une batterie de mesures qui seront en application dès les prochaines semaines.

    Ainsi, après plusieurs réunions interministérielles (RIM), le gouvernement va annoncer une série de mesures concrètes en direction des wilayas du Sud. Selon des sources bien informées, le plan qui sera annoncé s’articule autour de plusieurs volets : des formations rémunérées dans différents métiers, une campagne de recrutement et un outil de suivi de l’évolution du dispositif mis en place.

    Sonatrach va lancer dans les prochaines semaines un centre de formation à Ouargla, avant d’en ouvrir d’autres dans les autres wilayas du Sud, dans le but de proposer aux chômeurs des formations rémunérées dans les différents domaines liés aux hydrocarbures. A la fin de la formation, Sonatrach s’engage à les recruter dans ses différentes structures, puisque Sonatrach s’engage à recruter tous ceux qu’elle va former dans ses centres. Une campagne de recrutement sera lancée, notamment au niveau de Sonatrach et Algérie Télécom. A ce titre, on évoque plusieurs milliers de postes qui seront proposés.

    Lutte contre les sous-traitants
    A priori, vu les pratiques inadéquates qui sévissent dans les normes de recrutement au niveau de beaucoup de sociétés dans le sud du pays, le gouvernement compte sévir contre les sociétés de sous-traitance, régulièrement mises en cause par les chômeurs. Puisque désormais, toutes les offres d’emploi devront obligatoirement passer par l’Agence nationale pour l’emploi (Anem). A terme, le gouvernement ambitionne de convaincre même les entreprises étrangères présentes dans le Sud d’adopter cette méthode.

    Dans le même temps, le gouvernement a demandé à l’Anem (son responsable a pris part aux réunions interministérielles) d’accélérer le rythme de traitement des dossiers. Et pour alléger cette prise en charge des chômeurs du Sud, dans les secteurs du pétrole et du gaz, le gouvernement veut pousser les demandeurs d’emploi de la région vers d’autres métiers, notamment l’agriculture et le BTP, à travers des dispositifs d’aide existants qui seront vulgarisés prochainement. Le gouvernement proposera notamment des exploitations agricoles, avec un accompagnement financier et technique, et entend aussi accélérer la réalisation du programme spécial Sud du président de la République. Des initiatives sur ce plan ont été lancées en novembre 2012.

    Mais elles n’ont pas été suivies sur le terrain, reconnaît-on. Cette fois, le gouvernement promet d’assurer un suivi régulier des différentes décisions prises en faveur du Sud. C’est dans ce contexte que s’inscrit le récent mouvement des walis. Le but est de donner une nouvelle dynamique à l’administration locale, explique-t-on. Le Premier ministre et les membres du gouvernement effectueront des visites sur le terrain pour suivre l’application des nouvelles mesures. Abdelmalek Sellal sera dès samedi à Béchar pour une visite de travail.

    495 milliards DA pour les wilayas du Sud
    Lors de la cérémonie d’installation des nouveaux walis, samedi à Alger, le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Dahou Ould Kablia, a indiqué que l’emploi est le «problème majeur» qui se pose dans le sud du pays, tout en préconisant une formation «assez complète et rapide» au profit des jeunes demandeurs d’emploi et n’ayant pas de qualification. Il a précisé par ailleurs que sur les trois plans quinquennaux (2000-2012), une enveloppe de 495 milliards DA a été dégagée pour toutes les wilayas du Sud, dont 122 milliards DA pour la wilaya d’Illizi durant la même période.

    Des projets structurants ont été réalisés au sud du pays, notamment la réalisation de routes et l’alimentation en eau potable de la wilaya de Tamanrasset à partir de la ville d’In Salah. Le ministre de l’Intérieur a instruit, de son côté, les nouveaux walis à privilégier la voie de la communication avec les citoyens, en vue de trouver les «solutions appropriées à leurs problèmes». «Il s’agit de discuter avec la société civile, en particulier dans le sud du pays, où les notables et les sages sont écoutés et respectés», a-t-il expliqué.

    Au lieu d’une marche populaire, les initiateurs de cette action de protestation ont décidé d’organiser un rassemblement dans la grande placette de l’APC de Ouargla.

    Attention aux les initiateurs de protestation.

    Bouteflika appelle les Algériens à la vigilance.




    0



    0
    axelpanzer
    11 mars 2013 - 11 h 00 min

    @vérité:la météo n’a pas
    @vérité:la météo n’a pas annoncé de verglas????




    0



    0
    axelpanzer
    11 mars 2013 - 6 h 41 min

    ce ould kablia n’est pas
    ce ould kablia n’est pas l’homme de la situation,le president de la république applique certainement ce qu’a ecrit un anonyme ici à AP et défendant la politique de la pesidence, à savoir rester muet comme une carpe jusqu’a la fin de l’évenement;parait-il c’est une tradition des presidents algériens!!




    0



    0
    vérité
    11 mars 2013 - 5 h 32 min

    Appel aux Algériens
    Appel aux Algériens vigilance.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.