Sahli invite les chefs de postes consulaires en France à être à l’écoute de la communauté nationale

Le secrétaire d'Etat chargé de la Communauté nationale à l'étranger, Belkacem Sahli, a invité les chefs de postes consulaires en France à être à l'écoute des ressortissants algériens, indique, aujourd’hui mardi, un communiqué du ministère des Affaires étrangères. Lors d'une réunion avec les onze chefs de postes consulaires concernés par la généralisation de l'opération du passeport biométrique, lundi au siège du consulat d'Algérie à Bobigny, M. Sahli a abordé «le suivi de la mise en œuvre du plan d'action gouvernementale en faveur de la communauté nationale à l'étranger», précise le communiqué. Il a invité, à cette occasion, les chefs de postes consulaires à «multiplier les sorties sur le terrain pour répondre aux préoccupations de notre communauté en s'inscrivant dans l'esprit de la démarche gouvernementale globale favorisant la proximité, l'écoute et la réactivité», a relevé la même source. Le secrétaire d'Etat a «valorisé les efforts des pouvoirs publics qui ont réuni tous les moyens humains et matériels nécessaires pour garantir la réussite de cette opération (biométrie), en insistant sur l'importance du traitement rapide des dossiers», appelant également à «la poursuite de l'effort d'information et de sensibilisation en direction des membres de notre communauté». Dans le même cadre, le secrétaire d'Etat a réuni les chefs des sept postes consulaires concernés par le lancement officiel de l'opération «biométrie» le 15 janvier dernier, avec lesquels il a été procédé à une première évaluation. A ce titre, M. Sahli a exhorté les responsables consulaires à «redoubler d'efforts pour augmenter la cadence de la délivrance des passeports et réunir les conditions de réussite de l'opération». Concernant la réunion avec l'ensemble des chefs de postes consulaires, elle a porté essentiellement sur trois dimensions. La première concerne l'«amélioration des conditions d'accueil de nos ressortissants au niveau des services consulaires, une préoccupation qui englobe aussi bien l'état des locaux, le sens de courtoisie et d'abnégation des agents consulaires ainsi que la possibilité d'écoute des responsables consulaires», précise le communiqué. «L'acquisition progressive de nouvelles chancelleries a été mise en exergue pour illustrer les efforts des pouvoirs publics pour améliorer en permanence la qualité de l'accueil de nos ressortissants». En second lieu, il a été question de «l'allégement des procédures administratives en matière de constitution des dossiers mais aussi à travers l'optimisation de l'opération d'obtention, en ligne, de l'acte de naissance 12S», a-t-on souligné. Au plan de la communication et de la sensibilisation, M. Sahli a exhorté, selon la même source, les chefs de postes consulaires en France à «organiser, périodiquement et à intervalle régulier, des rencontres avec les membres de notre communauté pour cultiver la pratique du contact direct et favoriser les échanges».
R. N.
Voir également ici
 

Comment (2)

    Anonyme
    13 mars 2013 - 13 h 13 min

    Sahli invite les chefs de
    Sahli invite les chefs de postes consulaires en France à être à l’écoute de la communauté nationale …..Comme d’habitude travail a moitie fait par nos ministres…Les algériens aux USA, Canada et Australie les enfants pauvres du régime a Alger…? faut sortir dans la rue aux USA, Canada et Australie, Angleterre, Italie etc…. pour se faire entendre des abus du système diplomatique algérien dans ces pays…??? Justice for all Mr. Sahli




    0



    0
    00213
    12 mars 2013 - 13 h 28 min

    SUJET TRÈS SENSIBLE :
    Comment

    SUJET TRÈS SENSIBLE :
    Comment animer une haine perpétuelle à l’encontre des autorités algériennes ? Allez au consulat pour faire des papiers !
    .
    – Pas assez de personnel
    – Personnel sur place arrogant et au service de leur salaire et non pas du citoyen
    – Incompétence totale des consuls qui sont complétement déconnectés de la réalité du terrain
    – Horaires d’ouverture irrationnels
    – Accueil à la limite de l’insolence
    – Aucuns bureaux d’informations sur les opportunités d’investissements et les formalités s’y afférant
    – Complexité des procédures d’obtention de différents documents
    – Structures d’accueils pas inadapté et sans esthétiques
    – Maillage géographique mal positionné
    – Sites internet obsolètes
    – Aucunes initiatives culturelles
    – Matériels dépassés
    – Salle d’attente transformées en salle de torture
    – Ambassadeur inexistant
    – Manque de certains services au profits des algériens
    – je m’arrête car il y en a beaucoup trop…
    .
    TOUT CELA A L’ÉCHELLE MONDIALE !
    Le premier contact d’un investisseur étranger se fait au consulat, et celui ci en ressort déjà avec une image TRÈS NÉGATIVE
    .
    Malgré le vivier de patriotes compétents, le ministère des affaires étrangères octroie des postes par piston à des bras cassés…




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.