Enlèvements d’enfants : l’onde de choc se poursuit

Le drame de Constantine n’en finit pas d’animer la scène. Dans la ville des ponts suspendus, une journée de deuil a été décrétée en hommage aux deux enfants assassinés le 13 mars dernier à Ali-Mendjelli. Les citoyens, et surtout les jeunes, ont une nouvelle fois exprimé leur colère, en organisant de nouvelles manifestations qui ont failli dégénérer. Ainsi, les services de sécurité craignent que la manifestation de Constantine dégénère, les manifestants ayant saccagé plusieurs véhicules, dont un appartenant au centre pénitentiaire. Les rumeurs qui circulent à propos d’un des tueurs d’Ibrahim et de Haroun selon lesquels celui-ci aurait bénéficié de la dernière grâce présidentielle, n’ont fait qu’exacerber le désir de vengeance. Dans un autre contexte, on apprend que la famille de Bouklikha Sana, la petite fille de 6 ans étranglée par son beau-père, a demandé aux autorités de condamner à mort l’auteur du crime. Pour rappel, la petite Sana avait disparu dans des circonstances obscures avant d’être retrouvée morte à l’intérieur d’une maison inhabitée. Dans ce contexte de crimes et de colère, le président de la Commission nationale pour la paix et la réconciliation nationale, Ahmed Mizab, a déclaré aujourd’hui dimanche que la lutte contre le rapt d’enfants «incombe aussi à la société civile.» «Il est urgent de chercher les motifs qui ont conduit à la montée de ce fléau.» Il attribue cette situation à l’explosion démographique et aux mutations sociologiques qui se répercutent directement sur le comportement des individus et l’exacerbation des conflits d’intérêts entre individus.» Pour lui, le rôle de la police ne peut être efficace que s’il accorde un intérêt particulier à l’information «qui joue aujourd’hui un rôle prépondérant en matière de sécurité.» Les services de sécurité doivent se pencher sur le renforcement de leurs ressources humaines et coordonner avec les autres secteurs économiques. De son côté, le commissaire de police et chef de la Direction de la communication et des relations publiques au sein de la DGSN, Djilali Boudalia, estime que «l’information facilite le travail à la police à travers l’établissement de fichiers sécuritaires des citoyens et permet aux organisations de la société civile de sensibiliser l’opinion publique», ajoutant «qu’aucune avancée n’est possible sans l’implication du citoyen».
Sarah L.

Comment (7)

    bilal
    20 mars 2013 - 19 h 55 min

    Mohamed @
    Ne faite pas

    Mohamed @

    Ne faite pas l’amalgame en sous entendant que depuis que les arabes sont venue au Maghreb c’est le bordel « On leur offre notre terre et en échange, ils nous offrent la religion et le paradis dans l’au delà avec les 72 houris. »

    Ne cherchez pas trop dans l’histoire car cela risque aussi de vous péter a la gueule si on s’amusait parler de cette région sans la religion musulmane (qui doit être compris comme un universalisme et un humanisme transcendant tout les paganisme et veau d’or) car avant l’islam certain dans cette région pratiquer la zoophilie
    Je suis contre l’instrumentalisation de la religion ,mais l’islamophobie n’a pas sa place en Algérie et ne l’aura jamais car la on sera réellement en guerre ..Chose que je ne souhaite pas mon mon pays !!!




    0



    0
    Adel A KHALEF
    20 mars 2013 - 12 h 20 min

    Le pouvoir d’incompetants qui
    Le pouvoir d’incompetants qui est en place commence a trambler, il etait temps car la france vien de donner encore une fois une lesson a l’Algérie en terme de model d’état de droit et d’homme politique de grande classe, il aura falu quue le ministre du Budget Jérôme Cahuzac soit mêlé a une affaire ou il soupçonné d’avoir possédé un compte en Suisse, ce qui fait désormais l’objet d’une enquête judiciaire – les accusations portées contre lui égratignent sévèrement l’image d’un exécutif « exemplaire », revendiquée par François Hollande, CONCLUSION, le Ministre demissione, ca c’est de vrais HOMMES d’états, nous nous avons des hommes de POUVOIR,des incompetants incapables de faire réduire une facture affolante d’importation, incapable de produire, incapables de donner le minimum au peuple, mlais par contre des « docteurs » « maîtres » « chirurgien » de l’argent facile et du ramassage des million et milliards de dollars du peuple et ce a la pelte-use, et notre pays et notre système est un désastre total

    Demandez la Ghoul de démissioné,pour voir, et bein hélas, la vérité est la, nous somme une république bananiere.

    UN DRAME NATIONAL CE POUVOIR EN PLACE, le President Bouteflika s’est entouré d’incapables qui on trahi, détruit et volé cette nation et ce peuple incendié et meurtri.




    0



    0
    Mohamed
    19 mars 2013 - 4 h 06 min

    Après 20 années d’islamisme,
    Après 20 années d’islamisme, normal que notre société deviennent pédophile. L’islamisme c’est la bêtise, la pédophilie et l’assassinat des enfants c’est à dire l’avenir pour offrir notre terre aux hordes islamistes. On leur offre notre terre et en échange, ils nous offrent la religion et le paradis dans l’au delà avec les 72 houris.
    La faute est celle de nos dirigeants qui n’ont pas encore établi des programme scolaire pour eveiller les consciences des jeunes. Nos enfant se font tuer et arnaquer par l’islamisme. Offrez nous votre terre et on vous offria le paradis, telle est la teneur des discours de ces hordes islamistes payées par le Qatar. La faute est celle de nos dirigeant accroché au pouvoir même à un âge tres avancé avec l’incompétence en plus.
    La peste islamiste s’est echappé des labo de la CIA pour être emportée au Maghreb avec la complicité implicite de nos dirigeant qui n’ont rien fait point de vue scolaire pour rendre nos jeune éveillés.




    0



    0
    raselkhit
    17 mars 2013 - 18 h 09 min

    On a tout essayé les grèves
    On a tout essayé les grèves les émeutes la marche des chomeurs et maintenant les manifestations contre les enlèvements d’enfants.Toutes ce tentatives de déstabilisation de la République .Malheureusement notre presse qui se prétend « démocratique mache dans la désibfomation et l’intoxication et au lieu d’expliquer an,alyser et informer préfère faie du sensationalisme pour éspérer de meilleures ventes .Donc seul le pognon les interresse et la satbilité du pays est leur dernier souci . Un peu conscience un peu de prrofessionalisme




    0



    0
    Anonyme
    17 mars 2013 - 17 h 43 min

    Ces manifestants
    Ces manifestants {manipulés}doivent laissaient les services de sécurité et la justice faire leur enquêtes..convenablement et sans tapage médiatique..ou autres?,puis à la justice de condamné.. cet pourriture {castration,corde,balle,noyade,ou?}et les gens qui sont derrière..?arrêtaient de faire..sûr le dos..des malheureuses victimes et leur familles ainsi que les honnêtes citoyens sensible.vôtres font de commerce??




    0



    0
    syriano
    17 mars 2013 - 17 h 32 min

    Je ne comprends toujours pas
    Je ne comprends toujours pas en quoi l’etat est responsable de deux inhumains qui ont tués les enfants
    L’Etat a fait son devoir de trouver les 2 assassins apres,s’il y a des psychopathes criminelles algériens c’est pas la faute du gouvernement




    0



    0
    abdelkader wahrani
    17 mars 2013 - 17 h 25 min

    c´est un drame national. la
    c´est un drame national. la mort pour les criminels. si l´état n´existe pas, la pondaison sur la place public, il faut les condamner au gibet???.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.