Djoudi : «La lutte contre la corruption en Algérie n’exclura personne»

La lutte contre la corruption en Algérie touchera toutes les personnes impliquées dans ces crimes économiques sans exception, a affirmé, aujourd’hui mardi, à Alger, le ministre des Finances, Karim Djoudi. Interrogé par la Radio nationale pour savoir si la lutte contre la corruption concernait également les hauts fonctionnaires de l'Etat, M. Djoudi a répondu : «Les choses sont extrêmement claires : le problème n'est pas un problème de personnes mais de fraude et de corruption, et toute personne impliquée dans la corruption sera poursuivie et sanctionnée.» M. Djoudi qui avait récemment inauguré l'Office central de répression de la corruption (OCRC) dépendant directement de son ministère, a réitéré la «volonté politique très forte de lutter contre la corruption, le blanchiment d'argent et toutes les formes de fraude et de transferts illicites de capitaux» en Algérie. «Les textes qui sont le soubassement à cette lutte ont été produits et les entités créées. Je pense personnellement que l'action (de lutte contre la corruption) finira par apporter ses fruits», a-t-il prédit. Lors de l'inauguration du siège de l'OCRC, le 4 mars en cours, M. Djoudi avait exprimé la détermination des autorités algériennes à mener une lutte sans merci contre la corruption qui «ronge », selon lui, l'économie nationale. «Les hautes autorités du pays, et à leur tête le président de la République, sont déterminées à mener une lutte sans merci contre la corruption sous toutes ses formes et ne ménageront aucun effort pour y parvenir», avait-il déclaré. Le président de la République a affirmé en février dernier qu'il «ne pouvait passer sous silence» les scandales qui touchent la gestion de l'entreprise nationale des hydrocarbures Sonatrach, tout en réitérant sa confiance en la justice pour situer les responsabilités et sanctionner les coupables. Le ministre de l’Energie et des Mines, Youcef Yousfi, avait affirmé de son côté que des instructions «très fermes» ont été données par les autorités algériennes aux entreprises pour «défendre leurs intérêts et poursuivre toute personne susceptible d'avoir agi contrairement aux intérêts» de ces entreprises.
R. E.
 

Comment (10)

    AIT MOKHTAR
    21 mars 2013 - 13 h 51 min

    Est ce que la caution de 200
    Est ce que la caution de 200 000 € payée par l’Ambassadeur d’Algérie à la justice Française à Paris, dans l’affaire Cheb MAMI a été récupérée?
    Pourquoi les service consulaires et diplomatiques algériens en France engagent presque toujours les mêmes avocats d’origine algérienne? C’est une forme de corruption!
    D’ailleurs certains se payent la tête de nos compatriotes sans papiers à raison de 10 à 15 000€ …
    Pour le MCAF cela est une forme de corruption.
    Combien ont couté les travaux au consulat général à Paris?
    Combien a couté le déménagement du consulat général de la rue Bourret à la rue d’Argentine?
    Il s’agit bien de l’argent public, nous devront exiger que les compte soient rendus public!
    Qui a réglé la facture à la CAF à Paris (30 000€)

    Comment se font les recrutements au niveau des institutions algériennes en France? Consulats, écoles algérienne, Ambassade… Nous doutons fort! Sinon, y a t-il avis d’offre… une transparence!!! C’est encore une forme de corruption ???!!!
    Pourquoi, la réceptionniste au consulat général d’Algérie à Paris a été congédiée? Il parait qu’elle est en situation irrégulière! Si c’est vrai, pourquoi nos compatriotes sans papiers sont personnas ingratas dans les consulats alors!
    C’est une forme de corruption!!! à vérifier !
    Ces questions légitimes pour chacun de nous, algériens, nous devons demander des comptes, les exiger! Attendons nous que les juges italiens découvrent ces pratiques mafieuses?
    LE HNA FI HNA !!!!

    Omar AIT MOKHTAR coordinateur du MCAF




    0



    0
    hamza
    20 mars 2013 - 20 h 58 min

    La corruption devait être le
    La corruption devait être le problème de la justice et non pas celui du minsitre des finances. Auquel cas, ce ministre doit répondre devant la justice de son pays pour les placements d’argent de l’état dans les institutions étrangères contre une rente non assurée et bannie par la religion de l’état qu’est l’ISLAM.




    0



    0
    Anonyme
    19 mars 2013 - 23 h 45 min

    si malheureusement la charia
    si malheureusement la charia existait en algerie et bien notre gouvernement n’aurait plus de tète et notre peuple plus de bras
    le musulman n’existe plus et le diable a gagné,le vrai juge sera allah,lui vous ne pourrez jamais le corrompre,vous pouvez priez en première ligne, dieu voit tout il connait tout,réveillez vous et faite le bien,la corruption et l’escroquerie est coutumière dans notre beau et riche pays ou ne vivent que des mécréants,la vie est belle et sera encore plus belle quand notre peuple aura compris qu’il ne faut avoir peur que de dieu …………….




    0



    0
    Anonyme
    19 mars 2013 - 21 h 26 min

    si la charia existait en
    si la charia existait en algérie il y’aurait cent pour cent de nos dirigent qui n’auraient plus de bras,et 80 pour cent de notre peuple,cela mème vous les retrouvez en première ligne a la mosquée pauvre algérie c’est chitane qui a gagné,préparez vous pour le vraie jour du jugement ou personne ne pourra étre sauvé ,la vraie justice d’allah, alors mes chèr frère réfléchissait bien,moi je préfére l’éternel,en france aujourd’hui le ministre du budget a démissionné car la justice a ouvert une information judicière,chez nous c’est lrs généraux qui font sortir un conseiller du président sans passer par la paf ,bonne chance mes frères la route est encore longue………….




    0



    0
    H'mida
    19 mars 2013 - 16 h 39 min

    Sans vouloir disculper
    Sans vouloir disculper Bouteflika et son clan, je pense que le mal vient plus de l’autre clan. On est pas dupe. Le DRS est partout. Pourquoi ne pas agir en temps réel et solliciter la justice à temps au lieu de se contenter de collectionner les dossiers sur les gens?!!!!

    Pourquoi on ne parle jamais de Larbi Belkheir et ses acolytes (qui sont toujours au vrai pouvoir)?!! Eux aussi ils se sont servis. Les commissions, les détournement et j’en passe!

    Le peuple a choisi l’option islamiste parce qu’il était en quête de rupture avec la corruption et les pratiques pourries! c’est pas par amour à Abbassi ou Ben Hadj. Le peuple Algérien comme tout peuple vote pour sanctionner pas pour élire. Il se trouve que la seule option valable pour sanctionner c’est l’option islamiste.

    Il faut que le général Toufik le comprenne; Chaque élection sera l’occasion pour lui de confirmer que, malgré les campagnes de dénigrement contre la solution islamiste (la sale guerre et les faux GIA), le peuple votera islamiste, pas par amour de la cause mais faute de moyen pour sanctionner. Le peuple perdra 200000 victimes, 2 millions ou plus, les élections suivantes le gagnant sera islamiste. Donnez-lui une vraie alternative pour une vraie rupture avec le passé et vous verrez.

    Arrêtez de punir le peuple. Ce sont vos frères quand-même. Des gens avec qui vous avez joué, côtoyé. Arrêtez de faire les dieux car il n’y en a qu’un seul. Il vous fera payer cher le tort que vous avez fait subir à vos frères. À moins que vous vous repentissiez!




    0



    0
    Aziz GH
    19 mars 2013 - 16 h 14 min

    Djoudi:«La lutte contre la
    Djoudi:«La lutte contre la corruption en Algérie n’exclura personne»
    allez je vais vous donnez quelques noms:sontrach autoroute khelifa bank air algerie elhadjar cimenterie port d’algerie sonablala …j’arrete sinon l’hopital psy …




    0



    0
    Walho
    19 mars 2013 - 14 h 36 min

    Dans une monarchie
    Dans une monarchie républicaine , Sa Grandeur présidait un conseil des Visirs . Manquait un seul à l’appel .Celui des finances.
    Mais ne voilà-t-il pas qu’il vient d’entrer en trombe dans le cabinet (?) où se tient le dit conseil . Son chef le foudroya du regard et lui dit
    – Pourquoi êtes-vous en retard ?
    – Sidi Raïs je viens de fermer à clef tous les coffres de toutes les banques .
    – Ouaalach bik hadel khedma ?
    – Les voleurs sidi raïs , les voleurs .
    – Mate khafch !Les voleurs sont tous présents autour de cette table se fit-il répondre .

    Moralité de l’histoire ya Si Djoudi : Depuis l’aube de l’Istiqlal la populace sait que sans l’assentiment de ceux d’en haut , ceux d’en bas ne peuvent absolument rien faire . En 62 l’Amour de la Patrie que les ALGERIENS vouaient à cette terre bénie n’avait d’égales que leur immenses joie et fierté qu’ils projetaient dans la reconstruction de leur pays. Mais , au lieu de s’atteler à çà , Benbella , Boukharouba et les suivants entreprirent de détruire systématiquement ce pays . Ce que nous vivons actuellement est la preuve parfaite de leur incompétence à gérer ce pays .Commencez d’abord par ceux d’en haut , ya Si Djoudi , vous les connaissez un par un . Des OGRES sortis comme par enchantement par une main prestigiditatrice la veille du 19 mars et qui ont grandi sous l’ombre protectrice du système . Des Ogres qui n’en finissent pas de manger . Un repas gargantuesque dressé sur une table où la RENTE coule à flots . Et ils ont fini par faire des petits . Les hyènes , les loups , les chacals et les oiseaux de proie veulent eux aussi s’y mettre autour de la Table et manger . Et L’ardoise qui n’en finit pas de s’allonger depuis l’Istiqlal et qui se chiffre en centaines de milliards de dollars . Des chiffres astronomiques qui n’ont droit de cité qu’en ALGERIE ya si Djoudi . Quant à ceux d’en bas , et qu’on appelle communément le menu fretin , il est très facile à mater .Un peuple aussi merveilleux que le PEUPLE ALGERIEN méritait mieux. Mzia kayène Rabbi puisque les comptes seront apurés devant LUI le jour du Jugement Dernier .




    0



    0
    Anonyme
    19 mars 2013 - 13 h 05 min

    bonjour a tous jais une
    bonjour a tous jais une question a mr djoudi ou autres esque au par avant la corruption cétait tolérer si cest pas le ka pourquoi cest lois et ce nouveaux ( ocrc )avant il y avait la brigade financiére de la gendarmerie merci




    0



    0
    inspektor Tahar
    19 mars 2013 - 12 h 46 min

    Djoudi : «La lutte contre la
    Djoudi : «La lutte contre la corruption en Algérie n’exclura personne….Vous devez être fatigue par la monotonie
    de cette chanson que vous chantez depuis plus d une décennie…Il faudrait varier vos chansons….Faut oublier ..
    Echtah Echtah ya loulou ki ji babek engouloulou….ou alors Il court ….il court…le furet Abdelmoumen Khalifa et furet Chakib Khelil ….Il faut innover dans vos chansons…Essayer le mambo Jambo ou le Mambo 8 de Perez Prado….Ou alors jacques Brel…Ne me quittes pas…ne me quittes pas ya la corruption..De Gaulle avait déclaré juste une fois… » Je vous ai compris « . cependant lui il est allé jusqu au bout de sa déclaration qui a été mise en pratique avec l’indépendance du pays….Vous avec vos déclarations…Allah ghaleb…Khrouti fi el khrouti




    0



    0
    AIT MOKHTAR
    19 mars 2013 - 11 h 47 min

    Personne! Personne,
    Personne! Personne, Personne!!! Alors Bouteflika va remboursé les 50 Millions de Dollars!!! La justice va exécutante la sentence!!! la justice algérienne va se faire respecter! UNE VRAIE RÉVOLUTION!!! On va vous juger sur pièces Monsieur Djoudi!!! Mais ça sera pour quel année cette histoire!!!! je préfère encore dormir avec mon rêve, si je me réveille, je sais que le rêve s’arrête et ne se réalisera pas !!!! enfin, on attend! nous avons l’habitude!!!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.