Téléphonie mobile : IBM va équiper Mobilis

Une cérémonie de signature d’un contrat entre l’opérateur national de téléphonie mobile ATM Mobilis et IBM et son partenaire Comparex Algérie s'est déroulée, ce matin, à l’hôtel El-Djazaïr (ex-Saint George). Ce contrat vise à moderniser et renforcer le système d’information de Mobilis afin d’offrir un meilleur service à ses clients. L’opérateur de téléphonie mobile a décidé de s’équiper de serveurs et d’une baie de stockage IBM, dotée d’une grande capacité, afin d’améliorer la qualité du service en agence. Le PDG de Mobilis, Saâd Damma, a souligné que «la modernisation de notre système d’information est une étape cruciale dans notre stratégie de développement». «Nous avons besoin d’une infrastructure stable, flexible et fiable qui pourrait accompagner notre évolution en permettant à nos équipes d’être productives, tout en sauvegardant l’intégrité de nos données», a-t-il ajouté, indiquant que l’enveloppe allouée à ce projet initial est de deux cent cinquante millions de dinars. Le directeur général d’IBM Algérie, Hamid Djaballah, a expliqué à Algeriepatriotique, en marge de cette cérémonie, que ce contrat représente un vaste projet de modernisation et d’évolution du système d’information de Mobilis pour l’amélioration du service client, notamment pour les PME-PMI, et pour la continuité et la qualité du réseau. Ce qui, selon lui, fera la différence entre Mobilis et ses concurrents. «Pour arriver à couvrir 98 % du territoire algérien, il faut avoir beaucoup de moyens», indique-t-il. La deuxième phase du projet, selon M. Djaballah, consistera à «étendre» le type de service à offrir. «Aujourd’hui, dans le monde des services de la téléphonie, on ne peut pas imaginer produire des services aux clients sans s'appuyer sur la technologie et les gros systèmes informatiques avec de grosses capacités de stockage», explique-t-il. C’est pour cela, ajoute-t-il que la deuxième phase concernera non seulement une extension des services mais aussi la création d’un deuxième site, géographiquement éloigné, pour assurer le secours en cas de panne et permettre une continuité des services.
Houneïda Acil
 

Commentaires

    Omar Ait mokhtar
    20 mars 2013 - 20 h 34 min

    Voilà ce qu’il fallait faire
    Voilà ce qu’il fallait faire ! L’opérateur publique doit bénéficier d’importants investissements, il faut le moderniser! Il doit devenir leader du marché national ce qui impliquera la baisse de ses concurrents comme djezzy …. Surtout ne pas acheter djezzy !!! Ça sera une tromperie de plus ! Formez les jeunes et faites leurs confiance !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.