Ouverture de l’audiovisuel : le gouvernement fixe les échéances

Le gouvernement s’est-il définitivement rendu à l’évidence que l’ouverture du champ audiovisuel souhaitée par de larges pans de la société était devenu inéluctable ? Tout porte à le croire, puisque c’est la première fois qu’un membre de l’Exécutif, en l’occurrence le ministre de la Communication, va jusqu’à fixer des échéances pour l’aboutissement de la démarche. Interpellé par les journalistes en marge de la séance des questions orales des députés, Mohamed Saïd a annoncé à l’APN que le texte sera examiné en conseil du gouvernement mercredi prochain, promettant au passage la promulgation de la loi avant la fin de l’année en cours. «Le gouvernement œuvrera à la consécration de la loi avant la fin 2013», a-t-il, en effet, précisé. Le ministre s’est même montré disert sur le sujet, contrairement à ses habitudes, donnant de plus amples détails sur l’avant-projet de cette loi très attendu. «Le gouvernement ne ménagera aucun effort pour la promulgation des décrets exécutifs relatifs à cette loi, une fois adoptée», a assuré le ministre, précisant qu’il était également question «des mécanismes et des cahiers des charges». Interrogé sur l'instance de régulation de la presse écrite, le ministre a expliqué que «tout est fin prêt» concernant ce dossier, appelant même les professionnels de la presse à élire «sept journalistes de manière démocratique qui siègeront dans cette instance». Il a également demandé aux journalistes de se préparer pour élire leurs représentants au conseil de déontologie qui sera mis en place avec l’application de la batterie de textes réglementant le secteur. Concernant la carte professionnelle des journalistes, le ministre a noté qu'une commission au niveau de son département se penche actuellement sur ce dossier et elle devrait achever ses travaux dans un mois au plus tard, avant la définition d'une liste de journalistes professionnels auxquels cette carte serait remise.
Amine Sadek
 

Comment (3)

    Anonyme
    30 mars 2013 - 12 h 55 min

    Le premier commantaire est
    Le premier commantaire est posté par un  » hystérique maniaquo nevrosé », nous sommes en algerie mec! Pas au soudan, nous avons 4 ou 5 chaine national privée, et il n y a rien de tout cela, bien au contraire




    0



    0
    Anonyme
    30 mars 2013 - 7 h 22 min

    Comme pour la folle éthique
    Comme pour la folle éthique (politique a l’algérienne)nous allons être submergé par des chaines islamistes de pacotille, avec interruption des programmes lors de l’appel a la prière. On va nous bassiner avec des émissions relatives à des leçons de morale islamiste avec des animateurs sans humour, graves, barbus sales, aux voix nasillards, tonitruante et inaudible.

    Par le biais de reportages qui traiteront de l’histoire des chameliers de l’histoire de la dynastie des ibn séoud et des ayatollah, ,des achémites, des arafat, des nazrallah, du hezbollah du moyen orient en général par le truchement de ces films médiocres mal doublés, mal filmés, Ils vont nous bourrer la caboche, nous endoctriner, déplaçant ainsi le centre de nos valeurs et de nos origines.

    Ils vont ensuite nous asperger avec l’histoire de libération made in islamya, histoire revisitée, selon laquelle ce seraient des phalanges islamistes qui auraient libéré l’Algérie.

    Ils feront l’impasse sur l’histoire de l’Algérie, et feront abstraction de notre passé de notre histoire, de la sorte nous imposant des valeurs, une conception du monde, des us et coutume….totalement étrangers à notre culture. Ces usages, cet archaïsme, cette pudibonderie débridée, cette déshumanisation propre aux bédouins et cette mentalité importé de ces contrées du monde nous a déjà couté 200 000 morts.
    N’oublions pas qu’ils financent l’internationale islamiste, qu’ils ont soutenu les FIS, le GIA, l’AIS, qu’ils ont soutenu ansar edine, le MUJAO…




    0



    0
    B.H.
    29 mars 2013 - 21 h 25 min

    le chantier de l’ouverture du
    le chantier de l’ouverture du champ audivisuel, est bien là, il faut être aveugle pour ne pas le voir et reprocher au gvt de ne pas vouloir le faire. même s’il reste encore à faire. quand on voit les chaînes privés ennahar tv et numidia news par exemple et d’autres chaînes agrées, ce sont des preuves que le pouvoir est armé de volonté.il faut juste lui laisser le temps de bien faire et avoir confiance, afin que les etapes ne soient pas brûlés et qu’il n’y ai pas d’erreurs de calculs risquant de tout faire recommencer à zéro.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.