La LADDH appelle à une marche à Ghardaïa le 9 avril prochain

Dans une déclaration rendue publique aujourd’hui dimanche, la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LADDH) appelle à une «grande marche» le 9 avril prochain à Ghardaïa, pour dénoncer l’arrestation «arbitraire» de certains participants au sit-in organisé par la Coordination nationale de la défense des droits des chômeurs (CNDDC) à Ghardaïa, le 26 mars dernier, et empêché par les forces de sécurité. Parmi les manifestants arrêtés, figurent des membres de la LADDH, dont l’ancien député FFS, Kamel Eddine Fekhar. Les militants arrêtés ont entamé une grève de la faim. La LAADH indique qu’au sixième jour de la grève leur état de santé «ne cesse de s’aggraver». Pour rappel, la secrétaire générale du Parti des travailleurs, Louisa Hanoune, a accusé l’ancien chef de gouvernement Ahmed Benbitour, originaire de Ghardaïa, mais aussi le FFS, d’avoir tenté d’instrumentaliser le mouvement de protestation dans cette région du Sud à des fins politiques.
Karim B.

Comment (7)

    Horizon
    31 mars 2013 - 21 h 29 min

    L'(addh)
    Ce ne sont que des

    L'(addh)
    Ce ne sont que des ramassis de vermines qui tuerait père et mère pour de l’argent .
    Ils sont sans foie ni lois ,ni honneur ni patrie .
    Que des racailles de la pire espèce comme d’autres sous d’autres étiquettes qui se ressemblent et s’assemblent .
    NOUS CIVILS , FAISONS LEUR SENTIR L’ODEUR DE L’OIGNON A CES COLLABORATEURS AVEC L’ENNEMI CONTRE l’ALGERIE .
    Sans même laissé intervenir nos services d’ordres officiel ( polices gendarmes ).




    0



    0
    Tahar
    31 mars 2013 - 20 h 10 min

    Extrait d’article sur
    Extrait d’article sur l’Algérie
    ———
    « Des journaux tunisiens en ont fait état pour la formation de 200 Algériens qui résident en Tunisie, mais certains parlent de 350 dont 150 seraient des Tunisiens qui auraient participé à la « déstabilisation de la Tunisie et de l’Égypte ». Ces « cybers-collabos » comme on les dénomme en Tunisie ont contribué à cette « révolution des jasmins » sous la vigilance de «Freedom House » qui désormais a officiellement un bureau à Tunis pour « accompagner les Tunisiens dans leur magnifique mutation démocratique ». Selon ‘‘Tunisie-secret’’ : « l’Algérie devait tomber en même temps que la Tunisie. En seulement deux mois (janvier et février 2011), il y aurait eu en Algérie près d’une vingtaine d’immolations par le feu. Selon nos informations, les studios d’Al-Jazeera étaient déjà installés à Oujda, au Maroc, dès le 23 janvier 2011 pour filmer des scènes d’insurrection jouées par des figurants marocains, à faire passer comme des scènes se déroulant réellement dans des villes algériennes. Exactement comme cela s’est passé dans le cas de Benghazi et de Tripoli » ; pour conclure ainsi : « le gouvernement usurpateur de la Troïka ne se contente pas seulement d’envoyer des centaines de djihadistes mercenaires en Syrie. Il complote aussi contre l’Algérie selon un agenda américano-qatari ».




    0



    0
    Tahar
    31 mars 2013 - 19 h 59 min

    Avec l’expérience de nos
    Avec l’expérience de nos services de sécurité, ils doivent avoir prévu bien plus que cela; même le choses dont on ne soupçonne l’existence.




    0



    0
    Anonyme
    31 mars 2013 - 19 h 27 min

    L’ancien député FFS, Kamel
    L’ancien député FFS, Kamel Eddine Fekhar est un manipulé/manipulateur.Il doit répondre de ses actes répréhensibles contraires aux droits de l’homme dont-il se croit le défenseur. Il a incité au désordre. Ils n’ont pas protesté pacifiquement puisqu’ils ont cassé. Il doit payer conformément à la loi.

    Quant à la LADDH,le dernier des algériens connait ses objectifs et ses moyens. Elle est semblable à la Ligue Arabe. Elle fait de la politique en défendant le FIS depuis Saint Egidio dans l’objectif d’affaiblir le « pouvoir » actuel pour celui d’un autre clan ; jamais pour des objectifs humanistes comme elle se targue.

    Il faut s’attendre à la manifestation d’autres « organisations » satellites des ONG internationales liées aux Grand Capital et aux « services secret » que financent des milieux mafieux impérialistes. La LADDH ne peut échapper à l’instrumentalisation par ces milieux! En ces temps-ci et en ces moment précis où la « Freedom House » a lancé son programme sur l’Algérie depuis la Tunisie, la pression reste permanente. L’Etat doit sévir !




    0



    0
    axelpanzer
    31 mars 2013 - 17 h 32 min

    on a remarqué que le FFs
    on a remarqué que le FFs fidele à ses sorties antipatriotiques,on le sait le ffs regle ses comptes avec le fln par patrie interposée quitte à utiliser le FIS pour cela:
    alors le probleme qui se pose finalement c’est que les droits de l’homme sont foutuspour les algeriens puisque la laddh n’est plus qu’une officine du FFS!!!!!




    0



    0
    B.H.
    31 mars 2013 - 17 h 23 min

    une partie de la laadh est
    une partie de la laadh est composé de félons islamistes et pro islamistes.cette association n’a en partie, de droit de l’hommes que le nom. quand on sait qu’elle collabore avec des officines etrangères. pendant la décennie de braise du terrorisme, la laadh faisait partie de ceux qui glaussaient de l’infâme « qui tue qui » pour exonerer les groupes islamistes de leurs crimes abjects. il faut que le gvt s’inspire de poutine qui a elaboré une loi interdisant aux associations russes de collaborer avec des ong etrangères, et ce, pour se premunir contre les dangers à la stabilité, securité, paix etc, de la russie.les habts de ghardaia sont appelés à redoubler de vigilance pour faire barrage aux adeptes du chaos le 9 avril, si la marche a lieu. le gvt a adopté une batterie de mesures allant dans le sens des aspirations des populations, même si cela reste loin d’être suffisant.mais il faut être myope ou de mauvaise foi pour croire que pouvoir ne s’atelle pas à corriger ces problèmes.




    0



    0
    Amcum
    31 mars 2013 - 14 h 58 min

    Je propose a ce que les
    Je propose a ce que les services de securite s’equipe de camera afin de filmer les casseurs et les provocateurs. Une preuve a faire taire definitivement la violence et surtout les manipulateurs parmis ces militant de ces fameux droits de l’Homme. Il faut que le probleme puisse etre pose correctement en l’occurrence:
    Probleme entre les casseurs et la justice et la societe civile et non pas entre les services de securite et les manifestants ou casseurs ! Le peuple doit definitivement voir et toucher ces manipulations afin qu’il soit vaccine!

    La police et les services de securite doivent proteger les citoyens qui veulent juste rester tranquils. Je veux dire protger contre les casseurs.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.