Les Emirats arabes dans le collimateur des ONG subversives

Les Emirats arabes unis exercent une vigilance permanente sur les activités des islamistes, qui développent leurs subversions à travers les réseaux sociaux comme Twitter, et n’hésitent pas à sévir avec la plus grande sévérité contre les Frères musulmans. Les responsables émiratis n’ont cure des protestations d’Amnesty International ou des ONG manipulées de l’extérieur, par le Qatar en particulier, qui crient à «la violation des libertés». Un tribunal d'Abou Dhabi vient de condamner, le 8 avril dernier, à 10 mois de prison un jeune homme pour la diffusion «malintentionnée» sur Twitter d'informations sur le procès de 94 islamistes, dont son père, accusés de faire partie d'un groupe secret illégal visant à prendre le pouvoir et d'être entrés en contact avec des groupes étrangers (d'Egypte et du Qatar) pour exécuter leur plan. Le jeune condamné avait été arrêté le 21 mars pour avoir rendu compte sur des réseaux sociaux du déroulement des audiences du procès de ces islamistes auxquelles il avait assisté. Les autorités émiraties ont appliqué leur loi sur la cybercriminalité malgré les critiques des «associations de juristes» et des ONG liées aux pays occidentaux et même de l’Union européenne qui avaient exprimé leur «crainte de voir cette loi servir à réprimer les opposants». A ce propos, on se souvient de ce poète qatari condamné à la détention à vie pour avoir fait l'éloge du… printemps arabe ! Tout ce beau monde a-t-il réagi avec la même vigueur pour protester contre cet arbitraire ? Pour avoir refusé de se plier aux salafo-sionistes et pour s’être attaqué de front à cette création britannique que sont les Frères musulmans, les Emirats arabes unis subissent un retour de flammes qui confirme qu’ils sont maintenant inscrits sur la liste des pays à abattre. Qui l'eût cru, s’agissant d’une monarchie qui fait partie du Conseil de coopération du Golfe ? On pensait qu’ils étaient «tous les mêmes», ces pays du Golfe et on découvre, avec surprise, qu’une petite parcelle, les Emirats, se distingue du lot par sa position courageuse contre de puissants voisins et contre des activistes islamistes qui ont prouvé leur degré élevé de nuisances criminelles dans tous les pays arabes, au profit d’Israël et de ses protecteurs occidentaux. Mais les Emirats sont décidés à ne pas se laisser faire. Comme le prouvent le comportement et les déclarations du chef de la police de Dubaï absolument intransigeant dans sa lutte contre les Frères musulmans.
Karim Bouali
 

Comment (2)

    00213
    13 avril 2013 - 11 h 12 min

    On vient de trouver un allié
    On vient de trouver un allié avec de GROS moyens et à 100 kilomètres des frontières qataris.




    0



    0
    حمزة
    13 avril 2013 - 10 h 59 min

    كما تدين تدان و لو بعد قليل:
    كما تدين تدان و لو بعد قليل: خبثكم في سوريا سينقلب عليكم عاجلا أم آجلا




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.