Syrie : les Occidentaux veulent fermer les vannes aux terroristes

Les Occidentaux sont tiraillés entre leur volonté d’aider les «rebelles» syriens et les appréhensions qu’ils cultivent par rapport aux groupes islamistes affiliés à Al-Qaïda, même s’ils savent que ces derniers représentent la faction la plus active dans cette guerre. Cette contradiction s’est encore une fois exprimée lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères du groupe dit des «Amis de la Syrie», réuni à Istanbul. Le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, s’est contenté de promettre une aide «défensive» de 130 millions de dollars. Après l’attentat de Boston, les Américains ont intérêt à se montrer plus ferme face au terrorisme. Même son de cloche chez les autres puissances occidentales, en France, le président François Hollande s’était clairement opposé, il y a quelques semaines, à la levée de l’embargo sur les armes à destination de l’opposition syrienne. Cette position commune donnerait raison au gouvernement syrien qui a toujours dit qu’il combattait le terrorisme et réclamait instamment des pays qui soutiennent les groupes terroristes d’arrêter de les soutenir. Autre fait marquant lors de cette réunion : le Qatar et l’Arabie Saoudite, principaux soutiens des groupes salafistes en Syrie, n’ont pas eu droit au chapitre. La déception de la «Coalition syrienne» est telle que son président, Moez El-Khatib, menaçait de démissionner, une fois de plus. Selon plusieurs sources, il aurait déposé sa démission ce dimanche matin. Cela dit, le Front de la Nosrah a ses propres ressorts pour continuer les combats et renforcer ses rangs, en s’appuyant essentiellement sur les réseaux internes et externes qui l’alimentent en armes et en combattants. Des djihadistes continuent à affluer du sud du pays, par des frontières poreuses de 350 kilomètres avec la Jordanie. D’après certaines indiscrétions, Damas aurait âprement négocié avec Amman pour empêcher l’intrusion de quelque 1 500 terroristes d’Al-Qaïda, il y a une semaine. La Jordanie a été jusque-là une base arrière du djihad international, où s’organise un véritable marché de recrutement et de trafic d’armes. Ce succès a permis à l’armée syrienne de reprendre confiance. Bachar Al-Assad, lors de sa dernière apparition à la télévision, parlait de «grand nettoyage imminent».
R. Mahmoudi
 

Comment (8)

    Anonyme
    28 avril 2013 - 11 h 53 min

    Il fut un temps ou pour
    Il fut un temps ou pour l’Algérie révolutionnaire,ces mêmes occidentaux parlaient de qui tue qui ?.Ils savaient pourtant que les terroristes revendiquaient leurs crimes. Aujourd’hui pour la Syrie rempart contre la destruction du monde arabes l’histoire se répète !Les rebelles en Syrie sont des terroristes islamiques et sont de diverses nationalités et ça les occidentaux le savent, ce qui est dommage c’est qu’il oublient que benladen est leur création résultat ? :on élève pas l’œuf de serpent .




    0



    0
    Anonyme
    22 avril 2013 - 17 h 58 min

    au moment où l’U E l’embargo
    au moment où l’U E l’embargo sur le pétrole pour acvheter le brut aux terroristes, au moùent où l’allemagne dèdesur l’envoi des armes et au moment où U.E. et USA doublent les aides financières et envoient des blindés vous parlez de fermeture des vannes ?
    vous désinformez sciemment ou vous manquez à ce point de discernement ?




    0



    0
    Anonyme
    22 avril 2013 - 15 h 08 min

    Rien ne vaut une armée
    Rien ne vaut une armée régulière , pour preuve qu’à un moment donné bien que le nombre des terroristes dans nos maquis était supérieur à celui de l’ANP , celle ci grâce à son organisation et sa stratégie de combat était parvenue à les étriller , et les réduire à leur plus simple expression (les terros)




    0



    0
    marekchi
    22 avril 2013 - 11 h 17 min

    Armes ou pas armes, je ne
    Armes ou pas armes, je ne pense pas que cette pourriture de rebelles une fois armée, pourra tenir tête à une armée regulière. Et il est bon de dire que tous les moyens sont permis pour les éradiquer. ces pro occidentaux voire futur amis d’israel, ne sont que des vendus, without dignité. Gazer les cher Bachar




    0



    0
    Anonyme
    22 avril 2013 - 10 h 13 min

    cette fois ci les occidentaux
    cette fois ci les occidentaux sont tombes sur un os dur à avaler,voilà qu’ils se replient la queue entre les jambes sous prétexte que leurs alliés sont liés à la mouvance terroriste, comme si cette information n’était pas connue de leurs services




    0



    0
    Samir
    22 avril 2013 - 8 h 28 min

    Gloire aux martyrs de la
    Gloire aux martyrs de la république arabe Syrienne. Vive la Syrie de Bachar.




    0



    0
    syriano
    21 avril 2013 - 20 h 47 min

    Ont-ils peur de ne plus
    Ont-ils peur de ne plus pouvoir controler correctement leurs sujets(qaida,nosra,asl,…),cela voudrait dire que les chefs de al qaida,al nosra et asl,qui sont bien sur des membres de la CIA et du Mossad n’ont plus le controle de la situation.
    .
    Ou se rendent il compte que le combat est perdu d’avance,seul une invasion explicite des américano sionistes par l’otan peut faire tomber la Syrie résistante.Dans ce cas,nos amis russes ne laisseront pas faire,Poutine ne laissera pas la Syrie s’ecrouler
    Visiblement,malgré tous les traitres dans la régions(arabie tayoudite,qatar,jordanie et turquie),le peuple frere syrien reste debout,l’armée syrienne resiste et Bachar Al Assad tient hautement la tete.
    Le complot contre la Syrie est en train d’echouer.
    Mais a t-il vraiment echouer,lorsqu’on voit la Syrie actuel,la destruction de la syrie est un fait.
    Vive l’armée arabe syrienne
    Vive le peuple syrien frere
    Tahia Bachar Al Assad,qui malgré tous ses défauts résiste dignement face a l’empire en refusant de se prosterner face a washington et tel aviv.




    0



    0
    Brahim Haddou
    21 avril 2013 - 18 h 57 min

    La messe est dite, la Syrie
    La messe est dite, la Syrie est debout et Bachar est toujours là, les ennemis de la nation syrienne n’ont plus aucuns echappatoires, l’horde de rats terroristes sera éradiqué sans merci.

    Vive la République Arabe Syrienne.
    Vive Bachar El Assad.
    vive l’Armée Arabe syrienne.
    Vive le Peuple Syrien.
    Gloire aux Martyrs.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.