Le Premier ministre tunisien réserve sa première visite à l’Algérie

Le nouveau Premier ministre tunisien, Ali Laârayedh, a décidé de réserver sa première visite officielle à l’étranger à l’Algérie. Au menu de ce voyage officiel programmé pour le lundi 29 avril 2013, la coopération économique et sécuritaire, mais aussi les relations algéro-tunisiennes et les moyens de les raffermir. Il faut dire que l’instabilité politique que vit la Tunisie depuis le déclenchement de la «révolution du Jasmin» a eu pour conséquence une plus grande liberté d’organisation et de circulation des islamistes armés prêts à étendre leurs opérations, surtout que les armes dont ils avaient besoin venaient d’une Libye en plein chaos. Les nombreux incidents enregistrés aux frontières avec l’Algérie ont contraint les gouvernements des deux pays à intensifier leur coopération sécuritaire pour une plus grande efficacité dans la lutte contre le terrorisme et la surveillance des frontières. L’ambassadeur de Tunisie à Alger avait d’ailleurs assuré tout récemment que «le renforcement des moyens visant à sécuriser les frontières tuniso-algériennes est considéré comme le maillon le plus fort de la coopération entre les deux pays». L’Algérie, solidaire de la Tunisie, avait aussi pris sur elle de contribuer à la formation des services de sécurité tunisiens pour les aider à faire face à d’éventuelles menaces terroristes. La presse tunisienne ne manque d’ailleurs pas de souligner que l’Algérie, un des plus importants clients et fournisseurs de la Tunisie, «est aussi ce voisin sans qui rien ne peut se passer de positif dans le pays si les relations sont mauvaises».
Amine Sadek
 

Comment (4)

    00213
    26 avril 2013 - 13 h 24 min

    Il vient surtout négocier des
    Il vient surtout négocier des fonds et l’assurance que l’Algérie ne s’immiscera point dans la deuxième révolution qui arrive à grand pas en Tunisie.
    .
    D’autre part, parler à ce minus c’est comme parler à Ghannouchi (qui regretté que les larbins saoudiens du FIS ne soient pas aux pouvoir) et donc parler au Qatar.
    .
    En bref, c’est tout simplement un gouvernement à éliminer (patience mes frères tunisiens)…




    0



    0
    Raselkhit
    26 avril 2013 - 11 h 24 min

    La pression des terroristes
    La pression des terroristes Tunisiens on l’a Constaté lors de l’opération Tiguentourine leur présence était bien marquée il y avait plus de terroriste Tunisien que d’Algériens Amis Tunisiens si vous voulez gartder une bonne relation de voisinage surveillez vos terroristes et surtout gardez les chez vous




    0



    0
    Maysar
    26 avril 2013 - 11 h 10 min

    Recevoir en Algérie le chef
    Recevoir en Algérie le chef du gouvernement tunisien , le représentant officiel des frères musulmans de Tunisie , n’est ni un honneur ni une nécessité , sauf pour ce même gouvernement qui viendra quémander certainement quelques milliards de dollars pour compenser les pertes de l’économie tunisienne basée sur le tourisme qui est boudé par les occidentaux depuis l’ascension des islamistes au pouvoir , et la recrudescence des actes de terrorisme dans ce pays ! C’est pour cette raison , et seulement pour cette raison que cet islamiste accorde la primeur de ses visites à l’étranger pour l’Algérie ! La cagnotte de 200 milliards de dollars attirent tous es courtisans et toutes les convoitises !




    0



    0
    inspektor Tahar
    26 avril 2013 - 10 h 55 min

    Le Premier ministre tunisien
    Le Premier ministre tunisien réserve sa première visite à l’Algérie …Il vient chercher la bénédiction du gouvernement algérien pour la nouvelle politique Tunisienne. Moi je dirais a ce représentant  » retournes en Tunisie met le gros paquet, et élimine tous les islamistes de ton pays et tu auras la paix et tu n auras plus besoin de l’Algérie pour te supporter « . maintenant si tu viens pour une affaire de business c est autre chose….bonne chance




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.