Peu d’entreprises respectent les règles d’hygiène et de sécurité

321 000 personnes sont décédées l’année dernière, dans le monde, sur leur lieu de travail, a indiqué le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Tayeb Louh, qui appelle à l’amélioration du cadre de travail en Algérie. Les accidents du travail coûtent cher au contribuable. En effet, les dépenses engagées ces dernières années en Algérie au titre de la couverture des accidents du travail et des maladies professionnelles ont dépassé les 19 milliards de dinars. Le nombre d’accidents enregistré entre 2010 et 2011 a «légèrement» progressé de 0,48%. Les décès liés aux accidents ont, quant à eux, reculé de 10,1% entre 2009 et 2012. Mais le risque reste grand, d’autant plus que les entreprises, notamment celles du bâtiment et des travaux publics, ne suivent pas les protocoles d’hygiène et de sécurité pour réduire le risque, et préserver la santé et la vie de leurs travailleurs. A peine 2% des entreprises algériennes appliquent leur plan d’hygiène et de sécurité, indispensable pour réduire le nombre d’accidents professionnels et particulièrement le taux de mortalité sur les lieux de travail. Le ministre s’est engagé à renforcer le contrôle en la matière à travers l’Inspection générale du travail. Ceux qui ne respectent pas les normes d’hygiène et de sécurité risqueront gros. Pour Tayeb Louh, il s’agit de vies humaines qui sont en jeu. L’investissement dans la prévention et l’amélioration des conditions de travail au niveau de l’entreprise demeure une exigence primordiale pour préserver la santé des travailleurs et assurer leur sécurité. Le ministre a mis l’accent sur l’intérêt particulier qu’accorde le gouvernement au domaine de la prévention des risques professionnels, voulant pour preuve la création d’organismes spécialisés chargés de mener des actions de prévention et de diagnostic dans ce domaine. Pour lui, l’Algérie dispose d’un important dispositif législatif et réglementaire sur lequel s’appuie la politique nationale en matière de prévention des risques professionnels. Un dispositif qui gagnerait à être rigoureusement appliqué sur le terrain.
Sonia B.

Commentaires

    sofi
    13 janvier 2014 - 23 h 13 min

    je cherche un exposé la
    je cherche un exposé la réglementation algériennes sur les maladies professionnelles




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.