Me Ksentini se dit heurté et déçu après la condamnation du jeune Islam par la justice marocaine

Me Farouk Ksentini, qui avait expliqué tout récemment qu’il s’attendait à la libération du jeune Islam, le sportif algérien emprisonné au Maroc pour une prétendue affaire d’atteinte à la pudeur, n’en revient pas après avoir pris connaissance du verdict de la cour d’appel d’Agadir. Joint par téléphone, le président de la Commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l’Homme (CNCPPDH) s’est dit heurté et déçu par la décision de la cour d’Agadir qui a, ainsi, confirmé la peine d'une année de prison ferme prononcée par le tribunal de première instance contre le jeune Algérien. Me Ksentini a estimé que la décision du juge a été «d’une sévérité excessive». «Je suis déçu. C’est un mineur, je ne comprends pas qu’on ait pu lui infliger une peine d’emprisonnement», s’est désolé Me Ksentini qui explique, à ce propos, qu’il s’attendait à de la mansuétude de la part de la justice marocaine du moment qu’il s’agit d’un mineur.
Amine Sadek
 

Comment (3)

    dziri
    8 mai 2013 - 8 h 30 min

    il faut etre naif pour croire
    il faut etre naif pour croire que les marocains allaient relacher islam, j’espère que c’est une leçon pour tous les algériens, il ne faut plus confier vos enfants à des responsables irresponsables, plus de mineurs en déplacement au maroc ou dans tous pays arabe et africains dans nos relations avec eux sont de la pure hypocrisie de fraternité et d’amitiés. celui qui te deteste, te detestera jusqu’à la mort. mes frontières ils étaient les 1ers à les fermer aujourd’hui ils nous supplient pour les réouvrir car il y a un manque à gagner. je demande à nos services de sécurités qui surveillent nos frontières pas de quartiers avec les trafiquants de drogue, pas de prisonniers.




    0



    0
    Anonyme
    7 mai 2013 - 21 h 46 min

    bien dit
    bien dit




    0



    0
    Brahim Haddou
    7 mai 2013 - 17 h 40 min

    mais qu’est ce que c’est
    mais qu’est ce que c’est cette attitude timide de l’ensemble de l’état? il faut mener des actes contre les provocations marocaines au lieu de seulement exprimer des regrets, déceptions etc.quand le gouvernement se décidera t’il enfin à changer d’allure? il faut exercer de grosses pressions sur le maroc pour le contraindre à libérer le jeune islam innocent et qu’il quitte ce honteux royaume pénitencier afin qu’il recouvre une totale latitude en algerie. l’algerie doit adopter une attitude ferme et intraitable pour faire reculer le maroc, l’obliger à faire amende honorable à l’algerie et lui faire comprendre qu’il ne doit plus continuer à pratiquer des provocations, menaces, allégations mensongères etc contre l’algerie dans plusieurs dossiers et ne plus se mêler de qui ne lui regarde pas.sinon le maroc le payera cher s’il poursuit son acharnement de gamin contre l’état algerien.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.