Affaire du MCA : Ghrib radié à vie, Menad suspendu deux ans

La commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LNF) a rendu son verdict dans l’affaire du Mouloudia d’Alger, mettant ainsi fin au suspense. Après étude des différents rapports versés au dossier et visionnage des différents enregistrements vidéo de la rencontre, l’audition des officiels, des dirigeants et des joueurs du MC Alger concernés par cette affaire, la LNF a lourdement sanctionné les mis en cause, sans toutefois toucher le club en tant qu’entité, puisque le MCA ne sera pas privé de jouer la Coupe d’Algérie comme cela avait été avancé. Ainsi, le principal instigateur des évènements qui ont émaillé la finale de la Coupe d’Algérie, remportée par le club rival l’USMA, Omar Ghrib, écope d’une «interdiction à vie d’exercer toute activité ou toute fonction en relation avec le football pour outrage aux officiels et aux instances sportives avec faits aggravants à compter du 8 mai 2013 et d’une amende de 200 000 DA, avec proposition de radiation du mouvement sportif national». Pour cette dernière sanction, à savoir la radiation à vie, il revient au ministre de tutelle de se prononcer sur la décision à prendre, ce qui, d’après nos sources, devrait intervenir rapidement pour confirmer le verdict de la LNF.
L’entraîneur du MCA, Djamel Menad, en prend aussi pour son grade, puisqu’il a écopé d’une suspension de 2 ans, dont un avec sursis, de toute activité dans le football pour «outrage et atteinte à l’honneur envers officiels de match et incitation des joueurs à l’indiscipline» et d’une amende de 100 000 DA.
Le capitaine du Mouloudia, Réda Babouche, est suspendu un an ferme pour «outrage envers officiels, contestation de décision et manquement à ses responsabilités de capitaine d’équipe» et doit payer lui aussi une amende de 100 000 DA. Le tonitruant gardien de but du MCA, Faouzi Chaouchi, écope quant à lui d’une suspension de 2 années ferme pour «outrage, atteinte à l’honneur et propos diffamatoires envers officiels de match et instances sportives» et d’une amende de 100 000 DA. Hocine Amrouche, le président du conseil d’administration doit seulement payer une amende de 200 000 DA pour «violation de l’obligation de réserve». Quant au club, il faut dire qu’il s’en sort plutôt bien puisqu’il sera juste privé de l’indemnité octroyée par la FAF aux finalistes de la Coupe d’Algérie.
Amine Sadek
 

Comment (8)

    mohamed
    14 mai 2013 - 16 h 00 min

    djamel menad a ete suspendus
    djamel menad a ete suspendus pour 02 ans , le instance de football ils ont toute mérite.
    1-djamel menad c’est un champions d’Afrique 1990 ont doit le radie de football.
    2-les discoure de djamel menad si discoure Pacific , on doit le radie de football .
    3-djamel menad c’est un porteur des nouvelles idées et un philosophie de football ont doit le radie de football .
    4-Djamel menad il n’a jamais dit au couleur national non on doit le radie de football.




    0



    0
    amyne
    9 mai 2013 - 23 h 28 min

    enfin c est un homme qui
    enfin c est un homme qui marqué son epoque…sinon il resemble à un vampire….




    0



    0
    Anonyme
    9 mai 2013 - 17 h 40 min

    @assi vous voulez savoir les
    @assi vous voulez savoir les raisons qui ont mené à sanctionner chaouchi. Vous le savez que ce dernier est un voyou ,un parvenu qui se croyait le »BOUFFON ou SIRRIGU »’ au comportement versatile.Il mérite l’exclusion à vie ,le foot national n’a pas besoin d’un specimen perticulier …….. tant mieux et chah!




    0



    0
    massi
    9 mai 2013 - 11 h 07 min

    je me demande pk chaouchi a
    je me demande pk chaouchi a été sonctioner pour 2 ans envie de s avoir se qu il as fait afin d avoir plus de detail sur sa merci




    0



    0
    Anonyme
    8 mai 2013 - 15 h 48 min

    Je veux plus de ces sanctions
    Je veux plus de ces sanctions obstacles irrationnels.




    0



    0
    marekchi
    8 mai 2013 - 14 h 57 min

    Il fallait être plus ferme.Ce
    Il fallait être plus ferme.Ce ne sont pas des sanctions adéquates.




    0



    0
    zinou
    8 mai 2013 - 14 h 03 min

    c’est une sanction soft ,
    c’est une sanction soft , Monsieur Amrouche n’a apparemment pa sété sanctionné et ce n’est pas normal . Lui qui a trouvé des excuses aux dirigeants et aux joueurs dans ses declarations à l’issue du match.

    Dommage pour les instances du football qui avait la une bonne occasion pour moraliser le football et la sphere qui gravite autour.

    Dans d’autres pays , les sanctions auraient été plus severes et les concernés plus nombreux.




    0



    0
    Un tout
    8 mai 2013 - 12 h 55 min

    les sanctions ne sont pas à
    les sanctions ne sont pas à la mesure de l’acte qui est très grave,comme si on avait peur des supporters




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.