Sahara Occidental : l’Algérie met la communauté internationale devant ses responsabilités

Le secrétaire d’Etat algérien chargé de la Communauté nationale à l’étranger, Belkacem Sahli, a estimé, aujourd'hui vendredi, à El-Ayoune (camps de réfugiés sahraouis) que la communauté internationale ne devrait pas se dérober à ses responsabilités relatives au conflit du Sahara Occidental afin de réparer une injustice qui n’a que trop duré. «Il serait opportun, aujourd’hui, de s’arrêter devant le bilan d’une décolonisation en Afrique, chèrement payée, mais qui reste inachevée au Sahara Occidental, dont le peuple continue d’être privé de ses droits fondamentaux, et la communauté internationale ne devrait pas abdiquer mais doit conjuguer ses efforts pour réparer une injustice qui n’a que trop duré», a indiqué M. Sahli, à l’occasion de la commémoration du 40e anniversaire de la création du Front Polisario. Pour M. Sahli, les violations des droits de l’Homme au Sahara Occidental constituent «un autre sujet de préoccupation pour la communauté internationale, comme l’atteste le récent débat au sein du conseil de sécurité de l’ONU», précisant toutefois que «de réels progrès avaient été accomplis au terme de ce débat, à travers une prise de conscience de plus en plus forte». Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté le 25 avril dernier une résolution (2099) sur le Sahara Occidental dans laquelle il a réitéré son appel à une «solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui permette l’autodétermination du peuple du Sahara Occidental», tout en soulignant «l’importance de l’amélioration de la situation des droits de l’Homme» dans les territoires occupés par le Maroc. M. Sahli a rappelé, par ailleurs, «le ferme attachement» de l’Algérie au règlement du conflit du Sahara Occidental dans «le strict respect des principes et objectifs de la charte de l’ONU, en parfaite harmonie avec le droit international et avec la doctrine des Nations unies en matière de décolonisation telle qu’énoncée dans la résolution 1514 du 14 décembre 1960 de l’assemblée générale de l’ONU». Il a ajouté que toute proposition de règlement du conflit «devrait nécessairement tenir compte de la volonté du peuple sahraoui de choisir librement son destin». M. Sahli a indiqué que l’Algérie regrettait «l’absence de progrès» dans le processus de négociations engagé depuis de nombreuses années entre le Maroc et le Front Polisario sous l’égide des Nations unies pour trouver une solution au conflit, ajoutant que l’Algérie réitère son appui et son soutien au efforts du secrétaire général de l’ONU et de son envoyé personnel, Christopher Ross, visant à aider les deux parties à parvenir à une solution qui pourvoit à l’autodétermination du peuple sahraoui. Il a également affirmé que l’Algérie relevait avec «satisfaction» la position adoptée, au mois de janvier dernier, par le 20e sommet de l’Union africaine, qui a « clairement » réaffirmé l’attachement de l’Afrique à la recherche d’une solution au conflit qui permet au peuple du Sahara Occidental d’exercer son droit à l’autodétermination. Un défilé militaire de l’armée de libération sahraouie a ponctué la cérémonie de commémoration ce 40e anniversaire, organisée sous les acclamations de la population sahraouie, qui scandait, à tue-tête, des slogans anti-marocains et pro-indépendantistes. Une très importante délégation de personnalités et de médias algériens et étrangers ont assisté à la commémoration de l'anniversaire de la création du Front Polisario. La délégation algérienne comprenait notamment des membres de la société civile, des partis politiques et des parlementaires, venus exprimer leur soutien «constant et indéfectible» au peuple sahraoui dans sa lutte pour son indépendance. Inscrit depuis 1964 sur la liste des territoires non autonomes, et donc éligible à l’application de la résolution 1514 de l’assemblée générale de l’ONU portant déclaration sur l’octroi de l’indépendance aux pays et peuples coloniaux, le Sahara Occidental est la dernière colonie en Afrique, occupé depuis 1975 par le Maroc avec le soutien de la France.
R. N.
 

Comment (4)

    KSEL
    12 mai 2013 - 0 h 57 min

    Le samedi 11 mai 2013.
    Les

    Le samedi 11 mai 2013.
    Les crimes et génocide du Maroc :
    Les crimes contre l’humanité, les génocides commis contre les millions d’Africains, capturés, séquestrés, déportés et vendus par le Maroc aux européens marchands d’esclaves. Les coupables de ce génocide étaient Espagnols, Français ,Portugais , Anglais ,et Hollandais, qui se sont enrichis par la vente d’hommes, de femmes, et d’enfant, vendus en Amérique, dans les marchés des animaux., commencent à monter en surface comme les cadavres noyés dans un grand lac !
    Comme l’avait si bien dit une citation célèbre, dont j’ai oublié le nom de l’auteur : la première victime d’une guerre, c’est toujours la vérité et cette fois-ci, la vérité triomphe pour punir les génocidaires de l’humanité.
    Le Maroc qui occupe militairement le Sahara occidental, ne peut plus cacher la vérité de ses mensonges sur ses revendications fantaisistes et complaisantes de soi-disant, ‘’ SAHARA’’ marocain, comme ce fut le cas, pour la Mauritanie, en 1960, ainsi que le nord du Mali et une partie du Sahara algérien.. ? Les mensonges ne constituent pas des preuves irrécusables et incontestables, le Maroc spécule et cherche des appuis auprès du lobby juif américain pour le soustraire et le protéger contre les poursuites devant la haute Cour pour génocide.
    Nul n’ignore, que le Maroc occupe le Sahara par la force, et la terreur, avec la bénédiction et la complicité des occidentaux génocidaires, n’est pas à l’abri de poursuites pour crimes contre l’humanité et coupable de génocide contre les Noirs Africains capturés en Afrique et vendus aux marchands d’esclaves européens, coupables eux aussi de crimes et de génocides avérés. Les Noirs Américains vont poursuivre le Maroc pour les crimes commis contre leurs ancêtres. Partout, les descendants de victimes réclament la reconnaissance de génocide et des crimes contre l’humanité. Le Président Français, a été mis au courant par les services français des renseignements, que des associations et les organisations humanitaires, dans le monde, s’organisent pour poursuivre tous les états coupables de génocides, d’esclavagismes, et de commerce sur les êtres humains, afin de les obliger à reconnaitre leurs crimes et de les obliger à réparer les préjudices causés par leurs corsaires criminels. Le Maroc, qui insiste auprès des Nations-Unies, pour convaincre l’opinion de la communauté internationale, qu’il un droit historique sur le Sahara, ne repose sur aucune base solide, crédible, discutable et convaincante. Le Maroc, ne présente, jusqu’ici que des hypothèses mensongères, et qu’il n’apporte aucun élément décisif fort pour prouver que le Maroc avait dans le passé administré ses régions par sa présence administrative et militaire. L’histoire, présente des arguments plus probants, irréfutables sur la capture de millions d’Africains dans leurs propres pays par les corsaires marocains, qui faisaient la chasse aux africains. Les Africains, étaient victimes d’esclavagisme et la solidarité que les occidentaux et les sionistes apportent au Maroc, n’est pas par simple coup du hasard. ! Ils sont auteurs, coupables et complices. Ils doivent reconnaitre leurs crimes et leurs génocides.
    Si le Maroc, maintient sa fragile revendication sur le Sahara occidental, il ne fait qu’aggraver sa situation, il ne peut alors nier sa participation aux déportations et aux ventes des esclaves noirs africains. Les Marocains pensaient, que l’histoire continue de cacher ses secrets et que les nouvelles générations ne sauraient prouver la mise en accusation des corsaires marocains de Salé qui ont des millions de morts sur la conscience et le Maroc a intérêt de quitter au plus vite le Sahara, avant que des milliers de Noirs Américains et des milliers d’Africains, portent plaintes pour crimes contre l’humanité et génocide, commis par le Maroc durant plusieurs siècles et la France, pour une fois se trouve dans le même banc des accusés coupables de génocides. Les Sahraouis, tôt ou tard ils seront indépendants et libres de ce colonialiste expansionniste, pervers et sanguinaire. L’histoire commence à faire valoir ses droits et les états qui se sont enrichis sur les africains innocents, tremblent devant la vérité historique qui brille de mille rayons lumineux pour éclairer toutes les surfaces de l’humanité et de confronter le passé avec le présent. Nul ne doit se protéger devant les écrits de l’histoire, l’époque de la dissimulation des faits est révolue, les pays coupables, comme le Maroc doivent payer et réparer les crimes et les souffrances infligées aux populations africaines victimes de criminels marocains. Je défie les marocains de contester ce que je viens d’écrire et j mets au défie les Marocains de prouver par un acte écrit toute présence administrative de l’autorité marocaine que ce soit en Algérie, au Sahara occidental, au Sénégal, hormis par les corsaires criminels à la solde des marchands d’esclaves européens qui ont transféré et vendu les Africains comme esclaves. L’Algérie doit impérativement saisir l’O.N.U. pour ouvrir ce dossier de génocide et de crimes contre l’humanité et d’obliger le Maroc à vider les lieux du Sahara et que l’O.N.U Organise le référendum de l’autodétermination pour l’indépendance et que le Maroc répare les préjudices occasionnés aux victimes et que cette réparation des indemnités qui se chiffre par plusieurs centaines de milliards de dollars de quoi soulager les descendants des victimes des crimes imprescriptibles et impardonnables, c’est ce qui attend le roitelet M6 chaine de mensonges. A bon entendeur surprise ! surprise! Ksel.




    0



    0
    Inspektor Tahar
    12 mai 2013 - 0 h 45 min

    Sahara Occidental : l’Algérie
    Sahara Occidental : l’Algérie met la communauté internationale devant ses responsabilités….La responsabilité c est le plus gros  » La France  » le deuxième gros  » l’Espagne  » un autre petit gros  » les USA et le Lobby Israélien ….Un peu l Angleterre…..Que pensez vous des monarchies arabes…? Pourraient t elles faire mieux diplomatiquement et financièrement surtout aux SA pour supporter les Sahraouis, je ne les vois et entend nulle part ces monarchies soeurs de notre gouvernement…On voit beaucoup plus les monarches dans des soirees mondaines que dans les manifestations pupulaires pour supporter les sahraouis…balek je me trompe….




    0



    0
    Anonyme
    11 mai 2013 - 3 h 35 min

    Que les gens choisissent leur
    Que les gens choisissent leur allégeance et arrêtent de nous casser les oreilles avec leur reproches bidon.

    Bravo Mr Salhi de vous êtes rendu à cette cérémonie compte tenu de l’hospitalisation de Mr Messahel, ministre en charge des affaires maghrébines et africaines.
    Vive le Sahara Occidental libre et indépendant.




    0



    0
    AIT MOKHTAR
    10 mai 2013 - 17 h 00 min

    Il va s’occuper aussi de la
    Il va s’occuper aussi de la queue de la honte devant le consulat général d’Algérie à Paris !

    http://youtu.be/9m9zzw8uBa4

    les retards et les queues interminables dans les ports et aéroports auxquelles sont soumis les membres de la communauté algérienne résidents à l’étranger.
    Les palestiniens, les sahraouis, syriens, maliens…Tout ça c’est bien, mais avant tout Monsieur sahli est secrétaire d’État chargé de la communauté algérienne à l’étranger !!! Celui qui veut qui veut faire du bien, qu’il commence par les sien!!! El hidj et derrière la maison!!!
    Parfois, j’ai envie de crier !!!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.